Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Brigitte Lachaud, Jean-Jacques Rolland

100 CONCERTS GRATUITS PENDANT TROIS JOURS AU PALAIS ACROPOLIS DE NICE


Le Conseil Général perpétue son aide à la culture de "C'est pas Classique" en renouvelant les concerts gratuits à Acropolis.


100 CONCERTS GRATUITS PENDANT TROIS JOURS AU PALAIS ACROPOLIS DE NICE
Contrairement à tous les festivals de musique classique existants, le Conseil général des Alpes-Maritimes a pris l’option, avec l’évènement « C’est pas classique », de permettre au plus grand nombre de découvrir les concerts gratuitement.

Chaque visiteur peut donc, pendant la durée du festival, entrer librement sans réservation dans des salles de concerts pour découvrir toutes les formes de musique classique, du récital de piano à la prestation d’un orchestre philharmonique.

Exceptionnellement cette année, nous assisterons à la réunion des deux formations orchestrales phares du Département des Alpes-Maritimes : 150 musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Nice et de l’Orchestre Régional Provence Alpes Côte d’Azur seront réunis autour de la baguette du Maestro Philippe BENDER.

Avec une offre d’une centaine de concerts gratuits et une capacité de 50 000 places, « C’est pas classique » apparaît d’emblée comme le festival le plus important de l’hexagone dans ce registre, due à la volonté de démocratisation de l’accès à la musique classique voulue par le Conseil général des Alpes-Maritimes.

L’autre originalité de cette manifestation réside dans le fait que sa programmation est assurée à 90 % par des musiciens professionnels et amateurs issus des Conservatoires et des Ecoles de musique du Département des Alpes-Maritimes.

« C’est pas classique », c’est aussi les grands interprètes et chefs d’orchestres dans tous les domaines de la musique classique, Laurent KORCIA , Nicolas BRINGUIER, Emmanuel KRIVINE, Brigitte ENGERER, Elisabeth VIDAL, Philippe BENDER et Peter GUTH.

Enfin « C’est pas classique », c’est aussi des ateliers, des masters class où le contact direct et le dialogue avec les musiciens sont privilégiés et ce quelque soit le niveau de connaissance de musique classique acquis par le public.

Permettre l'accès à la culture au plus grand nombre de personnes, tel est le souhait de MM. Christian Estrosi et Eric Ciotti qui, à travers cette approche de la musique classique ouverte à tous, jouent la carte de la générosité.
Le coût de ces initiatives est de 86 M € avec une hausse de 3% par rapport à 2008.

Et le vendredi 6 novembre à 20h15 au Grand Auditorium Apollon du Palais Acropolis de Nice ouvrira ses portes sous la présidence de SAR la Princesse Caroline de Hanovre, en présence de MM. Christian Estrosi, ministre chargé de l'Industrie, maire de Nice, et Eric Ciotti, député, président du Conseil général des Alpes-Maritimes, avec le concert de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, sous la direction d'Emmanuel Krivine.



05/11/2009




1.Posté par AUCLER le 01/11/2013 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EXCELLENTE INITIATIVE

Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.

Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :