Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
01/05/2014

13 clochettes pour porter bonheur


Le muguet, frêles petites grappes de clochettes blanches au parfum suave, tient ses titres de noblesse à son caractère légendaire. Porte-bonheur, il s’offre le premier mai selon la coutume. Mais d’où vient cette tradition et comment cette délicate fleur printanière est-elle devenue le symbole de la fête du travail ?


De la légende à la tradition

Muguet (Convallaria majalis) © Virginie Dubreuil
Muguet (Convallaria majalis) © Virginie Dubreuil

muguet_13_clochettes.mp3 Muguet_13_clochettes.mp3  (208.16 Ko)


Fleur printanière également appelée lys des vallées ou lys de mai, le muguet célèbre le retour des beaux jours depuis l’antiquité. La mythologie grecque raconte que le muguet est l’œuvre d’Apollon, Dieu du chant, de la musique et de la poésie. Car le Maître du mont Parnasse souhaitait un tapis naturel, doux et parfumé, pour que ses neuf muses puissent marcher pieds nus. Depuis, les poètes baptisent le muguet le "gazon de Parnasse". Chez les Celtes, le muguet cueilli le premier mai (au début du premier semestre celte) avait déjà le pouvoir mystique de porter bonheur à ceux qui s’en paraient le jour même. Sa floraison signifiait le retour du printemps et de l’abondance de la nature. Les Chrétiens, quant à eux, voient dans les clochettes les larmes que la Vierge Marie a versées lors de la crucifixion du Christ. Une autre légende narre que lorsque Saint Léonard, ami de Clovis, combattit des démons venus troubler sa quiétude monacale, chaque goutte de sang perdue dans la bataille donna naissance à un pied de muguet. Nos voisins anglo-saxons appellent aussi le muguet "Our Lady’s tear", expliquant que le muguet vient des larmes versées par Eve lorsqu’elle fut chassée du jardin d’Eden avec Adam. Enfin, on dit qu’à la création du monde, le muguet ornait la porte du paradis et que ses divines clochettes tintaient comme des grelots à chaque passage d’un homme vertueux. Certains racontent même que l’on peut entendre dans nos forêts une douce musique tinter de ces blancs grelot...

Au moyen-âge, on avait l’habitude, en mai, d’accrocher du muguet au dessus de la porte de sa bien-aimée. Mai étant alors le mois des "accordailles", la blancheur immaculée des fleurs de muguet symbolisait la pureté et la chasteté de la promise. Mais c’est à la Renaissance que la tradition d’offrir du muguet le 1er mai en guise de porte-bonheur vit le jour. Tout commença en 1560 quand le chevalier de Saint-Paul-Trois-Châteaux, Louis de Girard, offrit au roi Charles IX, alors de passage dans la Drôme avec sa mère Catherine de Médicis, un brin de muguet cueilli dans son jardin. Séduit, le jeune roi âgé de dix ans reprit cette pratique dès l’année suivante, en offrant à chaque printemps un brin de muguet aux Dames de la cour, avec ses bons vœux de bonheur. De cette époque nous vient le verbe "mugueter" qui signifie "faire le galant". A la Belle Epoque, notamment en Ile de France, les maisons de (haute) couture offraient des brins de muguet à leurs clientes et à leurs ouvrières pour le 1er mai. Plus tard, Christian Dior fera du muguet sa fleur fétiche et l’emblème de sa maison de couture. Il sortira même en 1954 une collection « ligne Muguet », demandant à chaque mannequin de porter un brin de muguet.


Le muguet s’invite à la fête du travail

Ce n’est qu’au début du XXe siècle que le lys des vallées s’associe à la fête du travail. Le 1er mai 1886 à Chicago, les syndicats américains lancent un grand mouvement revendicatif pour obtenir la journée de huit heures de travail. Le jour n’est pas choisi au hasard. Le 1er mai marque le début de l’année comptable pour beaucoup d’entreprises américaines. Malgré une grève suivie par 400.000 personnes qui paralyse de nombreuses usines et une quinzaine de morts, leur requête reste vaine. Trois ans plus tard, le 20 juin 1889, c’est en leur mémoire que le Congrès de la IIe Internationale socialiste réuni à Paris pour le centenaire de la Révolution française, décide de faire du 1er mai un jour de lutte à travers le monde. Le 1er mai 1890, lors de la première manifestation ouvrière, les manifestants portent au revers de leur veste un triangle rouge qui symbolise le découpage de la journée en trois parties égales: 8 heures de travail, 8 heures de sommeil et 8 heures de temps libre. Petit à petit, le triangle est remplacé par une églantine rouge, symbole des contestations du 1er mai et du socialisme, et parfois par un brin de muguet. Le 1er mai 1936 on vend, pour la première fois, du muguet cravaté de rouge, dans les rues. Un muguet qui porte bonheur au Front Populaire puisqu’il gagne les élections deux jours plus tard. En 1941 sous l’Occupation, le Maréchal Pétain déclare le 1er mai "Fête du Travail et de la concorde sociale" afin de rallier les ouvriers au gouvernement de Vichy. Le jour devient férié, chômé et payé "si le travail peut être interrompu". L’églantine rouge à la symbolique révolutionnaire est alors définitivement remplacée par le muguet. Ainsi, la plante porte-bonheur devient également un symbole de la lutte des classes.

Quand les clochettes portent malheur

En langage des fleurs, le muguet signifie "retour du bonheur". Offrir du muguet à quelqu’un le 1er mai, c’est donc lui souhaiter beaucoup de bonheur. Et si d’aventure le brin comporte 13 clochettes, c’est le gage d’une félicité éternelle.

Mais derrière ses apparences de petite fleur ingénue, le muguet cache un redoutable poison tonicardiaque. Classé parmi les plantes les plus toxiques, ses clochettes blanches mais aussi ses baies rouges vif sont mortelles. La saveur des baies agréablement sucrées les rendent particulièrement dangereuses pour les enfants. Le muguet contient en effet de puissants stéroïdiens dont les effets sont proches de ceux de la digitaline. Son ingestion provoque vomissements, douleurs abdominales et problèmes cardiaques pouvant entraîner la mort. Les centres anti-poisons enregistrent chaque année des intoxications d'enfants en bas âge liées à la consommation de l'eau des vases ayant contenu des bouquets de muguet.

Pour rester sur une note légère, la vidéo suivante vous permettra de découvrir (ou redécouvrir) une comptine intitulée "le muguet du premier mai".



Par (dernière modification le 01/05/2014)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Fête des Lumières - 10/12/2016

1 2 3 4 5 » ... 14




Dans nos blogs :

Journée des droits humains : les motards de noël embrasent les rues françaises

Ce samedi 10 Décembre, journée des droits humains, se déroulait la huitième parade de Noël des motards. Le principe est simple, chaque...

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...



Le Podcast Journal sur :