Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
29/05/2010

ACTUS DE HONGRIE


Mauvais temps
En souvenir
Quelques échos cinématographiques
Pécs, capitale de la Culture
Un Européen récompensé
Un philosophe est mort
Disparition de l'alpiniste László Várkonyi
A travers les âges


Mauvais temps

Comme d'autres pays de la région, la Hongrie a connu en ce mois de mai des conditions atmosphériques particulièrement difficiles et peu en rapport avec la saison, froid, rafales de vent à 110 km/h, pluies violentes et même neige. Des rivières du nord-est du pays, Bodva, Hernad, Zagyva, Tarna, Ipoly et Sajo ont débordé. Plusieurs centaines d'habitants ont dû être évacués, des localités sont restées inaccessibles, les digues ont été renforcées et les constructions menacées ont été protégées par des centaines de milliers de sacs de sable. Des arbres déracinés ont provoqué la fermeture d'une cinquantaine de routes et même d'autoroute. Le trafic ferroviaire a été perturbé, les trains devant rouler à vitesse réduite ou emprunter des itinéraires détournés. Un homme est mort à Miskolc où quelques rues étaient inondées. La Hongrie, qui a fait vaillamment face à ces situations extrêmes pendant plus de dix jours sur environ un tiers de son territoire, particulièrement au nord du pays et dans la grande plaine centrale, a connu une pénurie de sable. Elle en a en effet réparti au moins 3,6 millions de sacs sur 930 km de berges. Et devant l'aggravation de la situation, le 26 mai, le pays a déclenché le mécanisme de protection civile de l’UE pour obtenir une aide d'urgence afin de lutter plus efficacement contre les inondations.Les autorités hongroises ont déclaré un besoin immédiat de quelque 2 millions de sacs de sable. La demande a été faite aux autorités de la protection civile de chacun des 31 pays participant au mécanisme de protection civile de l'UE, soit les 27 pays ainsi que la Croatie, l'Islande, le Lichtenstein et la Norvège. Ces services de secours sont mis en oeuvre pour aider rapidement les pays frappés par une catastrophe grâce à un mécanisme qui existe depuis 2001. Aucun homme politique hongrois n'a semble-t-il, cherché d'explication à ces inondations. Contrairement à Jerzy Miller, ministre polonais de l’Intérieur, qui a accusé les castors d’avoir contribué aux inondations qui ont affecté son pays et ont causé des dégâts considérables. Il y en environ 50000 en Pologne qui saccagent les digues. Pour Pawel Fratczak, porte-parole des pompiers, il y a aussi les campagnols...

En souvenir

Le 23 mai, en présence d'Oszkar Fuzes, ambassadeur de Hongrie en Roumanie, et de Matyas Szilagyi, consul général de Hongrie à Cluj Napoca, était inauguré à Ghimes-Faget, à l'est de la Roumanie, un monument en mémoire des soldats hongrois tués durant les deux dernières guerres. Y sont inscrits les noms de ces 500 hommes morts à la passe de Ghimes dans les monts Ciuc.On peut aussi y lire les noms de ceux qui à Ghimes-Faget, moururent lors des révolutions de 1848, 1956 et 1989.

Quelques échos cinématographiques

Boris Karloff dans le rôle du monstre de Frankenstein
Boris Karloff dans le rôle du monstre de Frankenstein
Le festival A l’Est, du Nouveau, Festival du film d’Europe centrale et orientale s'est tenu pour sa 5e édition, à Rouen, du 6 au 14 mai. On a pu y découvrir des films en provenance de Bulgarie, Hongrie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Russie et Slovaquie notamment. On a aussi pu y retrouver Contes de l'âge d'or, Amintiridin epoca de aur, comédie dramatique de 2009, du Roumain Cristian Mungiu, qui retrace les 15 dernières années du régime ubuesque de Ceausescu et a déjà connu un certain succès en France. La Hongrie était représentée par Terre paternelle, Apafold, un drame de Viktor Oszkar Nagy, en 2009. Egalement par Transmission, Adas, film d´anticipation de Roland Vranik, de 2008. C'est Pile-up, Koccanás, fiction filmée en noir et blanc de Ferenc Török, de 2009, qui a remporté le prix du meilleur film. György Spiró qui en a écrit le scénario, l'a adapté de son oeuvre éponyme de 2003.

Le film Budapest du réalisateur brésilien Walter Carvalho est à l'affiche en Hongrie. Ce film sorti le 14 mai 2009 à São Paulo, s'inspire d'un roman éponyme de l'écrivain compositeur Francisco Buarque de Holanda, plus connu sous le nom de Chico Buarque, paru en 2003. Sur un scénario de Rita Buzzar, le film, fruit d'une coopération hungaro-brésilienne, Brazilian Nexus Cinema e Video et Hungarian Eurofilm Studioa été tourné à Budapest pour quelque 2 millions d'euros. Il a connu un grand succès en Amérique latine contribuant ainsi à faire mieux connaître la Hongrie.

La Fédération internationale de la presse cinématographique, FIPRESCI, a récompensé le film hongrois Adrienn Pal qu'Agnes Koksis présentait à Cannes dans la catégorie Un Certain Regard. Le jury était présidé par le critique de cinéma turc Alin Tasciyan, par ailleurs vice-présidente de la FIPRESCI.

L'avant-dernière œuvre en compétition au récent festival de Cannes, "Un garçon fragile - The Frankenstein Project", "Tender Son - The Frankenstein Project' ou en hongrois "A Frankenstein-terv", film de Kornél Mundruczó, n'a pas obtenu la récompense que le sujet aurait pu mériter. Il était séduisant cependant de voir ce que devenait l'action du roman de Mary Shelley, Frankenstein ou le Prométhée moderne, publié en 1818, lorsqu'lle était transposée dans la Budapest actuelle.

Pécs, capitale de la Culture

Œuvre de Vasarely à l'extérieur du musée de Pécs. Photo (c) DR
Œuvre de Vasarely à l'extérieur du musée de Pécs. Photo (c) DR
Le musée Vasarely de Pécs, vient de rouvrir au public. Il a été rénové suivant un ambitieux projet qui a coûté 1,7 milliard de HUF, soit 6,1 millions d'euros, et a concerné tout le quartier où se situe l'établissement consacré à l'oeuvre du créateur du Op art. Né Vásárhelyi Győző le 9 avril 1906 à Pécs, il étudie à l'académie Mühely où Sándor Bortnyik enseignait les préceptes du Bauhaus de Weimar. Puis, il s'installe à Paris en 1931 où il décédera le 15 mars 1997. Il travaille d'abord pour des agences de publicité. Ce n'est que quelques années plus tard qu'il développera ce style si particulier. Il a été naturalisé français en 1961. Le musée, ouvert en 1976, a attiré plus de 2 millions de visiteurs, il renferme 400 de ses œuvres, peintures, dessins, tapis et statuettes.

Un Européen récompensé

Andrulla Vassiliou, Commissaire européen à Éducation, la culture, le multilinguisme et la jeunesse, a annoncé à Bruxelles que Tibor Palankai, professeur à l'Université Corvinus de Budapest où il est directeur du Centre de formation et d’études européennes, avait reçu le prix Jean Monnet. Ce prix récompense les personnalités dont les travaux portent sur l'intégration européenne. Elle a souligné que Palankai avait beaucoup fait dans ce domaine et avait commencé à s'intéresser à cette question bien avant la fin de la guerre froide, à une époque où rares étaient les Hongrois qui l'abordaient. Il a enseigné pendant dix ans au Collège d’Europe de Bruges et a été élu membre de l’Académie hongroise des sciences pour ses travaux portant sur l’étude de l’intégration européenne.

Un philosophe est mort

Imre Toth est décédé à Paris le 11 mai. Ce philosophe des sciences était né le 26 décembre 1921 à Satu Mare, anciennement Szatmárnémeti en hongrois, en Transylvanie. Il était connu internationalement pour ses travaux sur l’histoire de la géométrie non euclidienne. Ce qui lui a permis, après qu'il eut quitté la Roumanie en 1969, d’enseigner dans différentes tnstitutions prestigieuses, Francfort, Ratisbonne, Princeton, École normale supérieure de Paris, entre autres. Son dernier ouvrage Liberté et Vérité, Pensée mathématique et spéculation philosophique, était paru en mars 2009 aux éditions De l’éclat.

Disparition de l'alpiniste László Várkonyi

L'expédition hongroise Dreher 24 Everest de David Klein avait été victime le 26 avril d'une avalanche sur la face nord de l'Everest. Klein avait pu être sauvé et ramené au camp avancé mais son camarade László Várkonyi avait été porté disparu. Celui-ci est né en 1956 et il pratiqua l'escalade à quinze ans, dans les Hautes Tatras puis le Caucase, le Pamir, les Andes et le Tien Shan. On retiendra notamment à son actif, l'expédition dans le Caucase en 1978, où il atteint le sommet de l'Elbrouz, 5642 m. Au printemps de 2002, il est arrivé à 8750 m sur la face sud de l'Everest. En 1984 avec l'expédition Aconcagua-Hongrie, il fut le premier Hongrois à effectuer l'ascension de ce pic andin, 6962 m.

A travers les âges

Reconstruction du Triceratops au Styrassic Park de Styrie, en Autriche. Photo (c) DR
Reconstruction du Triceratops au Styrassic Park de Styrie, en Autriche. Photo (c) DR
On apprend que des paléontologues hongrois ont découvert dans une mine de l'ouest de leur pays, près d'Iharkut, les restes d'un dinosaure à corne. C'est la première fois qu'une telle découverte se produit en Europe, en effet, jusqu'à maintenant, ce type de dinosaure herbivore n'avait été trouvé qu'en Amérique du Nord et en Asie. Pour Attila Osi, membre de l'Académie hongroise des sciences, les restes de cet Ajkaceratops kozmai, plus petit que le spécimen nord-américain ou asiatique, un mètre, permettront de mieux comprendre l'évolution des dinosaures dans le monde entier.


Par (dernière modification le 29/05/2010)



Tags : actus, Hongrie


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :