Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
31/08/2009

ACTUS DE MONACO ET DE LA REGION


La rentrée approche, en tout lieu on y songe, on la prépare tout en profitant des derniers agréments de l'été, on établit déjà des bilans, satisfaisants dans l'ensemble, du moins se plaît-on à les croire tels !


Partout on est tellement habitué à la rapidité des transmissions, à leur fiabilité qu'on n'ose envisager de pouvoir s'en passer, ne fût-ce que quelques minutes. Et pourtant ces jours-ci, en Principauté, des milliers de personnes ont été privées d'Internet pendant une bonne heure, ce qui a causé un certain émoi dans plusieurs salles de marché et centres médicaux de même que chez les particuliers. C'est la troisième fois en six mois environ qu'une telle interruption se produit et c'est aussi la plus longue. Inutile de dire que tout a été mis en oeuvre immédiatement par les équipes de Monaco Telecom pour détecter la panne et réduire au minimum les inconvénients. Cela proviendrait de deux routeurs qui auraient lâché simultanément, à la Costa et Fontvieille. Monaco n'était donc plus relié au réseau Internet mondial. Tout est très vite rentré dans l'ordre et Martin Péronnet, directeur général de Monaco Telecom, n'a ménagé ni les précisions ni les excuses.

La santé est dit-on le bien le plus précieux, aussi ne sera-t-on pas étonné d'apprendre l'importance accordée au dépistage de l'ostéoporose contre laquelle le département des Affaires sociales et de la Santé et la direction de l’Action sanitaire et sociale viennent de mettre en place une campagne de dépistage. L'ostéoporose évolue lentement et insidieusement car le plus souvent elle n'est pas douloureuse avant la première fracture. Ces fractures concernent essentiellement les poignets, les vertèbres dorsales et lombaires ainsi que le col du fémur avec pour cette dernière un pronostic vital parfois engagé. L'intérêt du dépistage est qu'il existe des moyens thérapeutiques ou non permettant un gain de masse osseuse pouvant réduire le risque de fracture lors d'une chute. Cette campagne qui a débuté officiellement le 12 août revient à sensibiliser les femmes de 60 à 75 ans, particulièrement exposées. Un courrier qui les invite à participer à cette étude pilote, leur est envoyé individuellement. Celles qui répondent positivement recevront, dans une deuxième temps, une ordonnance pour faire réaliser une ostéodensitométrie osseuse. C'est un examen indolore donnant un résultat indiquant la masse osseuse de la patiente et son risque éventuel d'ostéoporose et donc de fracture. Elles prendront ensuite rendez-vous au Centre Hospitalier Princesse Grace pour la remise des résultats par un médecin. La prévention de la première fracture est importante, celle-ci pouvant être source de douleur, de handicap et d'hospitalisation.

Une nouvelle terrasse destinée aux patients atteints de la maladie d'Alzheimer a été inaugurée à la Résidence du Cap Fleuri en présence des familles des patients. Entièrement rénovée, elle leur permet de déambuler en toute sécurité, de s'y restaurer ou de passer du temps avec leurs familles. C'est donc un élément supplémentaire dans leur prise en charge du quotidien. Les travaux ont été financés par un don qui s'est élevé à 31 000 euros. L'inauguration s'est clôturée avec un concert donné par le Centre Méditerranéen des Etudes françaises de Monte-Carlo.

Le Mondial du théâtre amateur s'est terminé après une quinzaine de jours de représentations avec des troupes venues de 24 pays. Jacques Weber qui était à Monaco, a rencontré les participants, sa longue carrière consacrée au théâtre y compris à la direction lui a enseigné la modestie. Ce grand professionnel ne délivre aucun message, ne donne aucune leçon, il sait reconnaître à chacun sa valeur, pour lui le théâtre amateur fait preuve de créativité et d'originalité et ce qui importe c'est la communication.

Le 1er septembre va s'ouvrir au Musée Océanographique de Monaco, le colloque inaugural du GDRI, Groupement de Recherche International «Biodiversité des récifs coralliens».Jusqu'au 3, il rassemblera pour la première fois une soixantaine de chercheurs venus d'institutions françaises telles que CNRS, Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris, IRD, IFREMER, EPHE, Universités Pierre et Marie Curie, Nice-Sophia Antipolis, Perpignan, La Réunion, aussi bien qu'étrangères comme l'Université de la Californie, le Centre australien d'excellence sur les récifs coralliens, l'Université israélienne de Bar-Ilan ainsi que Taiwan, Madagascar ou les Comores. Et naturellement, le Centre Scientifique de Monaco et l'Institut océanographique-Fondation Albert Ier-Prince de Monaco y seront représentés. Si l'on tient compte du fait que plus de 20% des récifs coralliens mondiaux ont été détruits et que 24% sont en grand danger, on comprend l'importance du sujet, qu'il s'agisse de réchauffement climatique ou d'acidification des océans. Ils ne sont pas qu'un ornement ou une curiosité des mers du Sud ou d'autres régions exotiques du globe, ils jouent un rôle primordial d'un point de vue écologique et économique et il ne faut pas oublier qu'ils abritent plus de 30% de la biodiversité marine mondiale dans moins de 0,2% de la surface de nos océans. Les récifs coralliens rapportent un bénéfice net de 21 milliards d'euros. C'est à l'initiative du CNRS, que le GDRI «Biodiversité des Récifs Coralliens», a été créé. Il réunit les principales équipes internationales autour d'une préoccupation commune, décrire et analyser les différents aspects de la biodiversité des récifs coralliens pour comprendre les possibilités d'adaptation de ces milieux fragiles aux perturbations environnementales et donc anticiper ces atteintes. S.A.S. le Prince Albert II dont on connaît l'engagement pour tout ce qui concerne les questions d'environnement, sera présent lors de la première matinée consacrée à l'ouverture du colloque avec les directeurs et présidents des grands organismes de recherche assistant à cette réunion.

Si la région PACA n'est plus satisfaite de son nom et en attend impatiemment un autre, elle a tout lieu de l'être du bilan touristique de la saison estivale que vient de présenter le Comité Régional de Tourisme. Près de 50 millions de nuitées en juillet et plus de 62 millions en août, 4,6 millions de touristes ont visité la région cet été, 2 millions en juillet et 2,6 millions en août, plus que l’an dernier. La clientèle étrangère reste stable avec en tête Belges, Italiens, Allemands, Hollandais et Britanniques. Quant aux Français, qui paraît-il cette année ont moins voyagé hors de leurs frontières, ils ont beaucoup fréquenté Provence-Alpes-Côte d’Azur, qu'il s'agisse de ceux qui vivent à proximité ou en Ile-de-France. Tout ceci grâce au temps magnifique qui a régné sur cette partie du pays, et encore ce n'est pas fini, l’arrière saison s'annonce prometteuse pour les mêmes raisons avec en prime des tarifs plus avantageux...
ACTUS DE MONACO ET DE LA REGION


Par (dernière modification le 31/08/2009)



Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :