Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

ACTUS DE MONACO ET DE LA REGION


Un des événements marquants de la semaine a été le 12 février, l'ouverture de la XXIe édition des Jeux olympiques d'hiver qui va se poursuivre jusqu'au 28. Elle a eu lieu à Vancouver, la plus grande ville de Colombie britannique, Victoria dans l'île voisine étant la capitale de l'État. La Principauté est représentée par trois sportifs à qui l'on ne peut que souhaiter de remporter le maximum de médailles.


Un nouvel ambassadeur monégasque

Le 2 février, S.E. Gilles Noghès a remis ses lettres de créance à Michaëlle Jean, Gouverneur général du Canada qui le recevait dans sa résidence à Ottawa. ll devient donc ambassadeur de S.A.S. le Prince Albert II, il représente également la Principauté aux Etats-Unis depuis décembre 2006. La délégation monégasque comprenait outre le nouvel ambassadeur, son épouse ainsi que Me Bernard Lette, Consul honoraire de Monaco à Toronto et son épouse. Dans son discours, Michaëlle Jean elle-même d'origine haïtienne, a évoqué la solidarité internationale qui s’est manifestée à l’égard des victimes du terrible tremblement de terre du mois dernier. Elle n'a pas manqué d'évoquer les Jeux Olympiques de Vancouver ni de souhaiter le succès aux sportifs monégasques, mentionnant aussi les liens de profonde amitié entre le Canada et Monaco et exhaltant la francophonie. Elle a appelé de ses vœux la création d’un partenariat entre le Musée Océanographique et l’ISMER, Institut des Sciences de la Mer, de Rimouski, sur le Saint-Laurent. L'ambassadeur l’a informée des mesures prises par la Principauté avec l’action "Monaco Collectif Humanitaire" pour venir en aide au peuple haïtien. 

En compétition

C'est la huitième participation de la Principauté aux jeux d'hiver depuis 1984 à Sarajevo. La délégation, une skieuse et deux bobeurs, emmenée par Jacques Pastor a été accueillie suivant la tradition au village olympique de Whistler au son de l'hymne monégasque, une pause pour les sportifs qui ont repris immédiatement leur préparation. Puis, a eu lieu la cérémonie d'ouverture le 12 février. Les trois sportifs sont des habitués des olympiades, Alexandra Coletti concourait en ski alpin à Turin en 2006. A Vancouver, elle participera au super combiné, descente et slalom, ainsi qu’à la descente, au slalom géant et au super G. L'équipe des bobeurs se compose de Sébastien Gattuso qui a déjà participé à deux olympiades, Patrice Servelle, le pilote, était aux JO de Turin, c'est sa troisième participation en bobsleigh. C'est un sport fort apprécié en Principauté, rappelons que le Prince Albert avait participé en tant que bobeur lors de plusieurs Jeux.

En souvenir du Prince navigateur

Mémorial du prince Albert Ier. Photo (c) DR
Mémorial du prince Albert Ier. Photo (c) DR
Le Musée Océanographique de Monaco a cent ans, on va célébrer dignement son anniversaire à partir du 29 mars prochain, date de son inauguration en 1910. L'institution fut fondée par le Prince Albert Ier, qui né le 13 novembre 1848 à Paris régna du 10 septembre 1889 jusqu'à sa mort le 26 juin 1922. Le prince s'était familiarisé très jeune avec la mer. A 18 ans, il embrasse la carrière de marin, se forme à Lorient, puis sert dans la marine espagnole. Il rejoint la marine française en mer du Nord au moment de la guerre de 1870. En 1873, il achète son premier navire, l'Hirondelle I, à bord duquel il effectue plusieurs croisières. Le 12 février 1891, c'est Princesse Alice I. Et le 27 novembre 1897, Alice II puis le 6 février 19111 l'Hirondelle II, avec toujours de plus forts tonnages et des instruments scientifiques plus perfectionnés. Entre 1885 et 1915, il organisa 28 expéditions avec 3 698 opérations en mer, en compagnie d'hommes de sciences très spécialisés et de plusieurs nationalités, physiologiste, biochimiste, océanographe, zoologiste, algologue, planctonologiste, physicien, météorologiste. Il ira jusqu'au Spitzberg, au Cap-Vert et naviguera au long des côtes norvégiennes, brésiliennes et d'Amérique du Nord. Il fonde à Paris l'Institut océanographique qu'il inaugure le 23 janvier 1911 en compagne du président français Armand Fallières et naturellement le Musée et Institut océanographique. Le Prince a reçu de multiples récompenses internationales et en son honneur des îles de l'océan Indien au large des Kerguelen ont été appelées îles du Prince-de-Monaco. "Résultats des campagnes scientifiques accomplies sur son yacht par Albert 1er prince souverain de Monaco" aussi bien que "Mémoires d'un navigateur" rendent compte de cette intense activité scientifique qu'illustre cette réflexion "Durant ma carrière de navigateur, j'ai obtenu de la mer quelques aveux sur les lois qui déterminent son rôle parmi les forces du Monde, ou qui propagent la vie jusqu'au fond des abîmes."

Une vitrine éblouissante

Un autre établissement célèbre aussi son anniversaire, c'est le Grimaldi Forum Monaco qui a dix ans et c'est le moment d'en faire le bilan. Une réussite pour cet édifice qui ne passe pas inaperçu avec sa structure métallique et vitrée, sa situation exceptionnelle sur la mer, il est le brillant symbole du dynamisme de la Principauté. Il s'est imposé tant dans le domaine des affaires que celui de la culture, on a connaissance des congrès périodiques qui s'y réunissent et on se souvient des spectacles qui y ont été donnés et des magnifiques expositions qui y ont été réalisées, notamment «Moscou : Splendeurs des Romanov" ou "Les Années Grace Kelly - Princesse de Monaco".

Toujours la nature en question

Photo (c) FPA
Photo (c) FPA
Le 3 février, Financière de Champlain, société de gestion indépendante, spécialisée dans l’univers du développement durable depuis 2000, a conclu un accord de partenariat avec la Fondation Prince Albert II de Monaco. Il porte sur la complémentarité de leurs compétences et le soutien financier des projets de la Fondation à travers FCP Performance Environnement International, ceci en faveur de la préservation de l’environnement. Cet accord revêt une importance toute particulière en cette année 2010 placée par l’ONU sous le thème de la préservation de la Biodiversité.

Encore le thon

Le Parlement européen à son tour, se prononce pour l'interdiction du commerce international du thon rouge. Il demande à la Commission européenne et aux États membres de l'UE de soutenir l'inscription de l'espèce à l'annexe I de la Cites, Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction. C'est dans un mois à Doha que les 175 pays signataires de la Cites seront appelés à voter une proposition de Monaco visant à inscrire le thon rouge sur la liste des espèces menacées afin d'en interdire le commerce. Pour le Parlement européen "une position commune de l'Union pourrait permettre d'obtenir la majorité nécessaire des deux tiers". Actuellement, on sait que la France vient de décider cette interdiction assortie cependant d'un délai de dix-huit mois. L'Italie, est favorable à l'interdiction du commerce de cette espèce. Mais l'Espagne, la Grèce, Chypre et Malte s'opposent toujours à cette interdiction.


Vu des coulisses

Le 13 janvier, pour la troisième fois, l’Opéra de Monte-Carlo a ouvert ses portes au public afin qu'il visite ce lieu magique. Ceux qui étaient présents et ils étaient nombreux, ont pu assister à une répétition de l'opéra de Mozart Le nozze di Figaro dans la mise en scène de Philippe Sireuil, les prochaines représentations auront lieu les 19, 21, 23, 25 février. Un concert autour du thème "Mozart et ses contemporains" leur a également été offert. Excellente façon de faire découvrir tout le travail, toute la précision nécessaires pour arriver à ces quelques heures qui enchantent le spectateur.

Une présidence pour la Pincipauté

Monaco va présider Eurocontrol en 2010. Cette organisation européenne intergouvernementale civile et militaire assure la gestion et la sécurité de la navigation aérienne en Europe, elle a été créée en 1963 et comporte 38 pays membres. Son siège est à Bruxelles et David Mac Millan en est le directeur général depuis janvier 2008. Eurocontrol doit promouvoir un système de gestion de navigation aérienne uniforme en Europe pour les usages civils aussi bien que militaires dans des conditions de sécurité maximale tout en minimisant les coûts et les impacts environnementaux. Outre Bruxelles, l'organisme dispose d'antennes techniques à Maastricht, Brétigny-sur-Orge, Luxembourg, Prague, Budapest et Karlsruhe. Monaco qui en fait partie depuis le 1er décembre 1997 sera représenté par Gilles Tonelli, Conseiller de Gouvernement pour l’Equipement, l’Environnement et l’Urbanisme avec dans ses attributions la gestion des questions relatives au contrôle aérien. Pour sa part, Henri Bayol, Chef du service de l’Aviation Civile assurera la vice-présidence ainsi que la présidence du comité de gestion. Voir notre article précédent

actus_monaco_14_2.mp3 Actus_Monaco_14-2.mp3  (609.83 Ko)



15/02/2010




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :