Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
18/07/2010

ACTUS DE MONACO ET DE LA REGION


L'horizon monégasque est des plus dégagés et non pas seulement grâce à la perspective du mariage princier prévu pour l'été prochain ou le souhait du futur couple princier "fonder un foyer et d'avoir des enfants". La fréquentation touristique s'est améliorée et l'actuelle saison estivale s'annonce sous les meilleurs auspices. Quant à l'image de la Principauté, elle fait à nouveau rêver. Par exemple en Belgique, "Albert II de Monaco, l’autre prince" diffusé sur la chaîne francophone, La Une, a retenu l'attention de 216603 téléspectateurs, soit 14,1%.


Des célébrations

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
A l'occasion du cinquième anniversaire de l’avènement de S.A.S le Prince Souverain, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Monaco en France et son épouse ont donné une grande réception à Paris le 29 juin dernier. Avec leurs invités ils se sont associés à la joie des Monégasques qui ont appris les fiançailles de S.A.S. Albert II et Mademoiselle Charlène Wittstock et ont formulé leurs vœux de bonheur et de prospérité pour le couple princier. Quelque 500 personnes, personnalités françaises venues du monde politique, économique et culturel, ambassadeurs, représentants d'organisations internationales, Monégasques résidant dans la région parisienne, étaient réunis au Pré Catelan, ce pavillon Napoléon III du Bois de Boulogne qui avait été, pour la circonstance décoré aux couleurs de la Principauté.
De son côté, à l'occasion de la fête nationale du 14 juillet, l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France auprès de la Principauté de Monaco a réuni de nombreuses personnalités monégasques et des centaines d'invités à l'hôtel Fairmont. En poste depuis 2008, S.E. Odile Remik-Adim s'est exprimée à propos de la Maison de France qui a, depuis sa fondation le 16 mars 1928, su tisser des liens étroits entre les communautés monégasque et française. Elle a souligné que les statuts datant de cette époque-là devaient impérativement évoluer. L'ambassadeur n'a pas manqué de transmettre ses félicitations ainsi que ses vœux de bonheur au Prince Albert II et à sa future épouse.

Visite au Conseil économique et social

Photo (c) Charly Gallo / CDP
Photo (c) Charly Gallo / CDP
Le 14 juillet, Michel Roger, accompagné de deux conseillers de gouvernement, s'est rendu au Conseil économique et social. Après une allocution de son président André Garino, ce fut au tour du ministre d'État de s'adresser aux membres de l'institution. Celle-ci, créée en 1945, est composée de 36 membres nommés pour trois ans par ordonnance souveraine. Elle remet un avis sur les questions d'ordre social, financier, commercial et est consultée par le Gouvernement Princier sur les projets de loi ou ordonnances souveraines en lien avec ces questions.

A travers la Principauté

Les touristes vont pouvoir cet été visiter la sillonner à bord d'autobus spéciaux dotés d'une plate-forme ouverte et ainsi avoir une vue panoramique de cet endroit enchanteur. Les véhicules de Rapetto Transports, plus courts que les autobus habituels, pourront circuler dans les ruelles les plus étroites qui sont souvent les plus pittoresques. Le parcours total dure une heure pendant laquelle des informations historiques sont dispensées aux passagers, mais il est possible de monter et descendre à volonté, à l'un des 12 arrêts prévus. Ceci pour 17 euros tous les jours de 10 à 18 h.

Par ailleurs, il est bon de signaler que l’avenue de Fontvieille dans le sens descendant sera complètement fermée du 30 juillet au 4 août prochain. Il s'agit toujours des travaux du tunnel "TFT" qui dès le 6 août, reliera le giratoire souterrain Canton à l’avenue de Fontvieille. Pendant cette fermeture, les automobilistes souhaitant se rendre au quartier de Fontvieille, devront emprunter le tunnel sous le Rocher au virage Noghès, depuis l’avenue du Port ou bien depuis la route de la piscine. Il est à noter que les sorties du quartier de Fontvielle par les tunnels et par l’avenue de Fontvieille montante restent toutes ouvertes.

Une collaboration exemplaire

Grotte d'Altamira. Relevé du plafond aux polychromes publié par M. Sanz de Sautuola en 1880 (d'après Cartailhac, 1902).
Grotte d'Altamira. Relevé du plafond aux polychromes publié par M. Sanz de Sautuola en 1880 (d'après Cartailhac, 1902).
La Cantabrie, une des 17 communautés espagnoles, à l'ouest des Pyrénées, a manifesté sa reconnaissance pour le soutien que le Prince Albert Ier de Monaco lui avait apporté il y a un siècle. Grâce à son aide, les travaux de recherches paléontologiques de la région, menées dans le cadre du nouvel Institut de Paléontologie humaine, ont permis la découverte des sites d’Altamira, El Castillo, la Pasiega, connus actuellement du monde entier. Le résultat de ces travaux a fait l'objet en 1911, d'une monographie de 265 pages, en français, "Les cavernes de la région cantabrique", œuvre de Hermilio Alcalde del Río, Henri Breuil et Lorenzo Sierra, avec des planches et figures de l'abbé Breuil, publiée en 1911 chez Chène à Monaco. Une convention de recherche entre le Gouvernement de Cantabrie et l’Institut de Paléontologie Humaine a été signée le 18 juin dernier à Santander. Assistaient à la cérémonie Miguel Ángel Revilla Roiz, président de la Communauté autonome de Cantabrie, Javier López Marcano, Conseiller pour la Culture, le Tourisme et les Sports du Gouvernement de Cantabrie, S.E. Patrick Van Klaveren, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Principauté de Monaco en Espagne et Henry de Lumley directeur de l’Institut de paléontologie humaine de Paris. Ce dernier a rappelé l'importance de cette rencontre entre Albert Ier et la préhistoire cantabrique pour la suite des recherches sur l’art pariétal. Cet accord signé à Santander, capitale de la Cantabrie, permettra la digitalisation du fonds photographique de l’Institut qui comporte plus de 2000 plaques originales retraçant les explorations ibériques menées par les scientifique français et espagnols, l’abbé Breuil, Alcade del Rio et l'Allemand Hugo Obermaier, de 1902 à 1913. Une exposition organisée à Santander, dans le futur Musée de préhistoire, présente au public, à travers des photographies d’époque, cette extraordinaire plongée dans l'histoire humaine. On peut aussi y voir l’ouvrage "Les cavernes de la région cantabrique" dont le Prince Albert 1er avait soutenu la publication.

Une lutte efficace

Le centre de lutte contre la drépanocytose du Mali a six mois. Une cinquantaine de millions de personnes dans le monde sont atteints par cette maladie génétique, principalement en Afrique subsaharienne. C'est le 21 janvier dernier que l'établissement a été inauguré en présence d'Amadou Toumani Touré, président de la République du Mali, de représentants de l’Organisation Mondiale de la Santé, de la Coopération monégasque, de la Fondation Pierre Fabre et d’autres bailleurs. Les premiers résultats obtenus seront présentés au Premier Congrès Mondial sur la drépanocytose, organisé par l’équipe pédiatrique de Philadelphie, qui se tiendra à Accra, au Ghana, du 20 au 23 juillet. Le centre soigne également le paludisme et en plus de ses activités de recherche et de formation, il permet, aux drépanocytaires d’accéder aux soins. Opérationnel depuis le 15 mars dernier sous la Direction du professeur Dapa Diallo, il a déjà accueilli 400 malades venant de tout le Mali aussi bien que de Guinée et de Mauritanie. Le programme de soins est accessible pour un forfait annuel variant de 55 à 119 € selon l’âge du patient. Il comporte un suivi régulier préventif, les médicaments et toutes les prestations pouvant être réalisées au Centre. A chaque visite, le patient a droit à un bilan biologique, à une consultation médicale et à des médicaments. En cas de crise grave le malade peut recevoir sur place les soins appropriés.

Une ténébreuse affaire

Zvi Ammar, président du Consistoire israélite de Marseille, a été mis en examen "pour modification d'une scène de crime". Ceci dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat, le 8 novembre 2007, d'Olivier Plançon, sur un parking situé devant la société de Zvi Ammar à Marseille, il avait été abattu par deux personnes qui se sont enfuies en scooter sans rien voler, d'après ce qu'ont montré les images d'une caméra de vidéosurveillance. La victime, âgée de 40 ans, qui sortait d'un rendez-vous d'affaires avec International Sport Fashion, ISF, était directeur commercial chez Mercure International of Monaco, MIM, dirigé par le milliardaire libanais Adnan Houdrouge, l'un des principaux fournisseurs de Zvi Ammar. Selon des éléments d'enquête cités en février 2009 par un hebdomadaire français, Olivier Plançon, a été tué parce qu'il transportait des fonds de Marseille à Monaco. Selon cette même source, des témoins avaient vu deux hommes, dont Ammar, sortir des sacs de la voiture de Plançon agonisant et les emporter dans les bureaux d'ISF. Ammar avait poursuivi en diffamation ledit hebdomadaire qui avait d'ailleurs été relaxé en octobre 2009. Dans le sac litigieux, les enquêteurs n'ont pas trouvé d'argent mais des échantillons de chaussures, des traites d'ISF et un décompte de 346 360 euros griffonné sur un carton.  


Le moustique-tigre ignore les frontières

Aedes albopictus. Photo prise par Pollinator.
Aedes albopictus. Photo prise par Pollinator.
Les pluies torrentielles qui se sont abattues récemment sur le département du Var et la chaleur régnant actuellement, ont favorisé la multiplication des larves de l'aedes albopictus, originaire des zones tropicales. Aussi, de nombreuses communes de la côte sont-elles envahies par beaucoup plus de moustiques qu’à l’ordinaire. Il faut donc se méfier, prendre les précautions d'usage et ne pas oublier qu'il est le vecteur de la dengue et du chikungunya. Il faut se souvenir que les moustiques ont besoin d'eau pour se reproduire et donc éviter de laisser des eaux stagnantes, quelle qu'en soit l'origine, autour du domicile.

Les jeux ne sont plus ce qu'ils étaient

Les casinos connaissent eux aussi la crise, en outre, l'interdiction de fumer et la généralisation des jeux en ligne n'arrangent rien. Celui de Beaulieu-sur-Mer vient d'en faire l'expérience, il a déposé jeudi dernier son bilan au Tribunal de Commerce de Nice où étaient présents les représentants de la direction et des 42 salariés de l'établissement. Il doit donc être liquidé ou placé en redressement judiciaire et pourtant il fait partie du puissant groupe Partouche qui a plus de 50 casinos dont 46 en France. Le casino de Beaulieu, un des plus petits du groupe, souffre sans doute de la concurrence que lui font des établissements plus prestigieux du littoral et a un déficit de 9 millions d'euros. Mais les salariés mettent en cause la gestion de Partouche. Le groupe ne peut investir ni vendre sans avoir obtenu de la mairie une prolongation de la délégation de service public se terminant en principe en février 2012.



Par (dernière modification le 18/07/2010)



Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :