Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
02/04/2013

Actu à la une - La justice américaine dit non au marché de l'occase de la musique numérique


Le commerce d'occasion de la chanson numérique - comme pour les livres ou CD physiques -, est reconnu par un tribunal de New York à compétence fédérale, comme étant illicite au vu des lois du copyright. Amazon et Apple sont inquiets pour leurs brevets d'exploitations déposés en ce sens.


musique_numerique.mp3 Musique_numerique.mp3  (485.71 Ko)


Ainsi, pour les Américains, toutes les reventes de musiques déjà téléchargées violent les lois sur les droits d'auteur et s'apparentent à de la reproduction illégale. Ce coup de canif au commerce des fichiers musicaux d'occasion, notamment des mp3, est une façon de différencier le marché des biens culturels dématérialisés par rapport à la distribution sur support physique.

En 2012 le chiffre d'affaires de la musique numérique a représenté 59% du marché aux États-Unis, celui de la France a été évalué à 25 % et l'échelle mondiale donne une augmentation global de 10%.

Le contentieux que la maison de disques Capitol Records vient de remporter contre la start-up ReDigi, apporte une nouvelle donne numérique et si il semble bien que l'enjeu des prochains mois sera basé pour le commerce de la musique en ligne sur le streaming en tous genres, dont Youtube à déjà annoncé être sur les rangs. Mais ce procès rappelle, pas n'importe comment. La recherche et la bataille vont impliquer indiscutablement les géants Google, Apple et Amazon à redistribuer les cartes, ce qui permettra d'annoncer peut-être enfin la vraie protection de la création musicale si bafouée ces dernières années.

Comme l'explique Jean-Paul Bazin de la Société de perception et de distribution des droits des artistes-interprètes (Spedidam), "les chiffres sont affolants: lorsqu'un titre de Johnny Halliday est téléchargé sur iTunes, il ne touche que 0,04 €, et lorsqu'il est écouté sur Deezer, la rémunération tombe à 0,0001 €. Et, dans le même temps, les choristes, le guitariste, le pianiste, le bassiste, le batteur de Johnny ne touchent strictement rien. Zéro multiplié par un milliard d'écoutes, ça fait toujours zéro!"...



Par (dernière modification le 02/04/2013)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 22




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :