Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
22/02/2013

Actu à la une - Oscars 2013, le double conte de fée de Fawad


Fawad Mohammadi, adolescent afghan, a le rôle principal dans "Buskashi boys", nommé aux Oscars. Pour le petit vendeur de rue, c'est une découverte de la féerie hollywoodienne.


Une sélection à suivre tout particulièrement

oscars_2013.mp3 Oscars_2013.mp3  (420.13 Ko)


L'histoire est doublement belle dans ce cinéma afghan en ruine. Après cinq ans de censure talibane (1996-2001) et les onze années de conflit ayant suivi, la production à petit budget ne pouvait pas inviter les adolescents pour effectuer le voyage américain. C'est ainsi qu'une souscription en ligne avait été lancée pour financer leur présence à la remise des Oscars ce 24 février 2013. Au final, c'est une compagnie aérienne turque qui leur a offert les billets, et le département d'État américain qui a pris en charge une partie de leurs frais. Quant à l'argent de la souscription, elle ira à l'éducation de Fawad et à sa famille.

Pour Jawanmard Paiz (14 ans, fils d'un célèbre comédien afghan et déjà acteur depuis l'âge de 5 ans) qui a le second rôle, le rêve est moins impressionnant. Mais pour Fawad Mohammadi, tout est découverte.

Le jeune Afghan n'est jusqu'alors "connu" uniquement en tant vendeur dans la fameuse rue commerçante nommée Chicken Street de la capitale afghane. Depuis quelques années, à la mort de son père, pour aider sa mère, ses cinq frères et sa sœur, il vend tout d'abord des chewing-gums, puis perfectionnant son anglais au contact de clients étrangers, ce sera des cartes d'Afghanistan et des dictionnaires. C'est ainsi que le repère le cinéaste-réalisateur Sam French, qui raconte sa première impression: "C'était toujours l'enfant le plus gentil, le plus chaleureux qui soit. Il proposait ses services de "garde du corps" et vendait ses cartes. Il avait toujours le sourire et des remarques pleines d'esprit"; et sa vision du tournage: "La difficulté était de ne pas le faire "jouer" mais d'être lui-même. Sa nature aimable et généreuse correspondait exactement à son personnage. Nous voulions donc qu'il soit lui-même autant que possible et il a réalisé un boulot fantastique".

Et quand on demande au vendeur-acteur son sentiment sur sa participation aux Oscars à Los Angeles, il répond: "C'est un sentiment exceptionnel. Je n'y avais jamais pensé. Et je n'y crois toujours pas. Ce sera un grand privilège pour moi et pour tout l'Afghanistan de rencontrer les plus fameuses stars au monde".

Pour cette 85e édition des Oscars, ce film de 28 minutes intitulé "Buskashi boys" est sélectionné dans la catégorie des meilleurs courts-métrages d'action. Oscarisé ou pas dimanche, pour le personnage principal, cette aventure restera bel et bien un réel rêve vécu.


Par (dernière modification le 22/02/2013)




Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.

Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 22




Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - P

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre P: pigeon, pingouin, pinson... Pigeon Les...

Classement des 5 personnalités qui vont marquer l'année 2017

Sur grand ou petit écran, à la radio ou dans les urnes, ils vont être omniprésents en 2017 grâce à leur culot. Autant donc retenir le nom...

La question du sport au Koweït

Suite au maintien de la suspension du Koweït de toute compétition internationale par le CIO et la FIFA, une session parlementaire...



Le Podcast Journal sur :