Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Actus de Monaco


Une soirée d'anniversaire - Une entreprise performante - Défense des acquis sociaux - Conflit social - Une visite européenne - Préserver la santé - Un partenariat artistique - Un Bal de la Rose londonien - Quelques rappels - Des dates à se remémorer


Une soirée d'anniversaire

Réclame en 1923. Image du domaine public
Réclame en 1923. Image du domaine public

podcast_pernod_ricard.mp3 Podcast Pernod-Ricard.mp3  (646.13 Ko)


Le 22 mars, le groupe Pernod-Ricard donnait un grand dîner à l'hôtel de Paris pour célébrer le centenaire de son cognac Martell Cordon Bleu. Sur les lieux mêmes où en 1912 fut lancé ce breuvage exceptionnel, conçu par la prestigieuse maison fondée en 1715 par Jean Martell et actuellement propriété du groupe Pernod-Ricard depuis 2002. Beaucoup d'invités, parmi lesquels on reconnaissait Juliette Binoche, l'actrice chinoise Li Bingbing, le top modèle Whang Haizhen et des ressortissants de pays asiatiques, tels que Chine, Singapour, Malaisie, Hong Kong, Vietnam et Taiwan. Lesquels constituent un marché en plein essor pour le groupe de spiritueux. D'autres invités venaient d'Ukraine, d'Australie ou des États-Unis. Le couple princier et S.A.R. la princesse Caroline assistaient à cette manifestation. Le pianiste Zhao Yinyin accompagna les figures du chorégraphe Jean-Christophe Maillot. Le dîner eut lieu au restaurant Louis XV, où étaient dressés deux cent cinquante couverts, naturellement le cognac était à l'honneur. Il accompagnait la soupe de petit pois, les ormeaux de Bretagne, le foie gras sur la braise et le canard de Challans. Et aussi le dessert, fait de tian d'orange et d'oranges confites.
Profitons de cette occasion pour rappeler qu'Alain Ducasse, le chef français naturalisé monégasque en 2008, fête les 25 ans de l'ouverture du restaurant Louis XV avec un menu exceptionnel comportant notamment minis pan-bagnas et fines pâtes imprimées de légumes, cookpot de petit épeautre de Haute-Provence, morilles et primeurs, agneau de lait rôti à la cheminée, petits pois, oignons nouveaux, ail vert et pommes grenailles en cocotte, avec un jus perlé. Les plats changeront en fonction des produits de saison et pourront être dégustés jusqu'à la fin de l'année.

Une entreprise performante

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Poursuivant une série de rendez-vous qu'il a depuis plusieurs mois avec les acteurs industriels de la Principauté, le 22 mars, le ministre d’État a visité l’entreprise Bettina SAM l. Michel Roger y a été accueilli par le directeur général Philippe Prud’homme. Cette démarche vise à mettre en valeur les filières d’activité et les compétences existant dans le bassin monégasque d’emplois et favoriser l’installation de nouveaux investisseurs et la création de nouvelles activités. Cette entreprise d’origine familiale fondée en 1954, emploie une main-d’œuvre presque entièrement féminine. Elle forme elle-même son personnel afin de répondre au mieux à l'exigence de ce secteur d’activité très spécifique, né de l’association d’étoffes et de maille, dans lequel l'entreprise est leader mondial. Bettina SAM dispose d'un parc de plus de trente machines à commandes numériques pour la fabrication des panneaux de maille composés de fils de soie ou de cachemire. Elle a également à sa disposition un bureau d’étude informatisé et un atelier de conception-dessin pour les collections. Cette entreprise en pleine expansion est passée de 85 collaborateurs à près de 110 en quatre ans alors que dans le même temps, son chiffre d’affaires est passé de 4 millions à près de 9 millions d'euros.

Défense des acquis sociaux

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Le Gouvernement princier, représenté par le Département des Affaires sociales et de la santé, organisait le 23 mars, une troisième réunion multipartite de concertation avec l’ensemble des partenaires sociaux, Fédération patronale, Union des syndicats et Union des retraités de Monaco, et la Direction des Caisses sociales. Il s'agissait d'envisager les mesures de protection à adopter afin de préserver le régime de retraite par répartition de la Caisse autonome des retraites. Stéphane Valeri, conseiller de Gouvernement pour les Affaires sociales et la santé a souligné dès le début que c'était est à la fois le système le plus juste et le meilleur pour l’ensemble des salariés et des retraités. Régime spécifique monégasque qui est l’un des meilleurs du monde, tant pour les salariés qui bénéficient de retraites supérieures de 30 à 80% à celles de la France, que pour les employeurs, qui cotisent à un taux inférieur de plus de deux points.Il a rappelé qu’il avait demandé à la Direction des Caisses sociales de faire réaliser par un actuaire des simulations et des projections, correspondant à plusieurs objectifs dont la préservation du pouvoir d’achat des actuels retraités, qui ne seraient donc pas concernés par les mesures envisagées, le partage équitable de l’effort nécessaire entre les employeurs et les salariés. A l'issue de cette discussion, le conseiller de Gouvernement a indiqué que le Gouvernement princier statuerait dans les prochaines semaines sur les mesures de protection qui devront être prises et qui seront présentées aux partenaires sociaux, parallèlement au dépôt d’un projet de loi sur le Bureau du Conseil national.
Il s’est enfin engagé, si les résultats futurs du régime devaient être meilleurs que ceux prévus par les actuaires, à revenir sur les mesures mises en œuvre, qui ne sont proposées que parce qu’elles sont absolument nécessaires pour assurer le paiement des retraites futures.

Conflit social

Le Gouvernement princier a tenu à faire savoir que ni l’Inspection du travail, ni lui-même, n’avaient été sollicités par les salariés de l’hôtel Columbus, à propos du conflit qui les oppose à leur employeur. La Direction du Travail a néanmoins vérifié que les dispositions de la Convention collective de l’Hôtellerie et de l’accord étendu du mois de juillet 2011, relatif aux indemnités nourriture, sont bien respectées dans l’établissement. Ainsi, alors que ces textes disposent que le personnel doit bénéficier de 30 ou 60 indemnités nourriture par mois, suivant que le salarié prend un ou deux repas par jour, l’hôtel Columbus verse à ses salariés 66 indemnités nourriture par mois. Ainsi, l’établissement va donc au-delà du dispositif réglementaire. Le Gouvernement princier a constaté que ce mouvement, déclenché sans préavis ni demande de médiation, nuit à l’image de l’hôtel, mais aussi à la Principauté et appelle le personnel gréviste au sens des responsabilités.

Une visite européenne

Photo (c) CN
Photo (c) CN
A l'invitation du Conseil national, Jean-Claude Mignon, président de l'APCE, Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, et député UMP de la 1e circonscription de Seine-et-Marne, a effectué une visite en Principauté. Lors de ces deux journées de travail, il a rencontré les hautes autorités monégasques, le président du Conseil national, les présidents de groupes politiques du Conseil national ainsi que les membres de la délégation monégasque auprès de l'APCE, Jean-Charles Gardetto et Nicole Manzone-Saquet, en qualité de titulaires ainsi que Bernard Marquet et Laurent Nouvion, en qualité de suppléants. Le 23 mars, il a été reçu par le président du Conseil national, Jean-François Robillon. Au cours de leur entretien, les deux hommes ont évoqué les spécificités monégasques et le dialogue qui s'est établi entre la Principauté et l’APCE, depuis que Monaco est sorti de la procédure de suivi, en octobre 2009. Jean-Claude Mignon a confirmé à cette occasion que l'APCE avait pour vocation de permettre de faire coexister les spécificités de chaque pays, autour d’un socle commun, grâce à un dialogue constructif et ouvert. A l’issue de cette rencontre, Jean-François Robillon a remis au président de l’APCE la médaille d’honneur du Conseil national. Jean-Claude Mignon a participé, en qualité d’invité d’honneur du président du Conseil national, à l’édition 2012 du Bal de la Rose.

Préserver la santé

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Le colloque "Environmental Changes & Impacts on Human Health" organisé par l’Institut Pasteur, le Centre scientifique de Monaco et la Fondation Prince Albert II de Monaco, a réuni le 23 mars, à l’hôtel Hermitage, les meilleurs experts mondiaux dans le but d’évoquer les conséquences des changements climatiques sur la santé humaine. C'est à Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur et au Professeur Alice Dautry que revint l'honneur d'ouvrir le colloque où il fut également question de l’émergence du chikungunya et de la dengue dans le sud de la France. Toutes questions préoccupantes si l'on sait que l’urbanisation effrénée, les migrations peu ou mal contrôlées, les changements climatiques de ce XXIe siècle facilitent la prolifération de maladies, connues ou nouvelles, qui peuvent se transformer en pandémies. En ce qui concerne le chikungunya, Pascal Delaunay, entomologiste au CHU de Nice a précisé que "Le moustique tigre, qui est d'origine asiatique et pond dans les trous d'arbre, s'est acclimaté en pondant dans les pneus. Les transports ont fait le reste". Et de rappeler que "Le moustique tigre a d'ores et déjà été détecté dans 17 pays européens, et il est bien implanté dans 12 d'entre eux". L'engagement constant de S.A.S. Albert II s'allie désormais aux préoccupations propres à l’Institut Pasteur. Le Prix "Prince Albert II de Monaco /Institut Pasteur" doté de 40.000 €, sera décerné pour la première fois, à un chercheur ayant apporté une contribution majeure dans le domaine des actions environnementales et de la santé humaine.

Un partenariat artistique

Photo (c) OPMC
Photo (c) OPMC
Le 20 mars, était signée à l’Auditorium Rainier III, la convention de partenariat entre l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo et la CMB, Compagnie monégasque de banque. En présence de Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur, Jean-Charles Curau, directeur des Affaires culturelles, Étienne Franzi, président la CMB, Werner Peyer, administrateur délégué de la CMB et Sylvain Charnay, administrateur de l’OPMC. La CMB soutient depuis longtemps les arts et le sport en Principauté et souhaite s’investir durablement dans l’univers de la musique classique grâce à ce partenariat, avec la volonté de la part des dirigeants de s’impliquer dans le développement de nombreux projets. En particulier, permettre à l’Orchestre de poursuivre ses missions à un niveau d’excellence, et notamment celle d’ambassadeur culturel de la Principauté à l’étranger lors de ses différentes tournées.

Un Bal de la Rose londonien

"Swinging London", a inspiré l'édition 2012 de cette grande rencontre élégante annonciatrice du printemps, une des soirées les plus prestigieuses de la Principauté. Et on se serait vraiment cru à Londres, Jeux olympiques et jubilé d'Elisabeth II obligent. Le Bal de la Rose a été créé en 1954 par la Princesse Grace. Organisé par la Société des Bains de Mer, il se tient dans la prestigieuse Salle aux Etoiles du Sporting Club d'été, il est présidé par S.A.R. la Princesse Caroline de Hanovre et les bénéfices sont reversés à la Fondation Princesse Grace, qui depuis 1964, est une oeuvre internationale de bienfaisance venant en aide aux personnes en difficulté et aux enfants défavorisés. Le couple princier et S.A.R. la Princesse de hanovre étaient présents et parmi les très nombreux participants, on remarquait la Princesse Charlotte, Charles et Camilla Bourbon des Deux Siciles, la Suédoise Victoria Silvstedt, mannequin, actrice et chanteuse, Luo Zilin, Miss Chine 2011, Bernice Coppieters, danseuse étoile des Ballets de Monte-Carlo ainsi que Jean-Christophe Maillot, chorégraphe-directeur de cette brillante troupe. (Images du Bal de la Rose en cliquant ici)

Quelques rappels

A ne pas manquer en ce mois d'avril qui s'annonce :

Les 1er, 4 et 5, à 20 h 30, dans la Salle des Princes du Grimaldi Forum Monaco, le cycle Bruckner se poursuit avec respectivement, l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Karl-Heinz Steffens pour la symphonie N°4. Avec la Sächsische Staatskapelle de Dresde sous la direction de Herbert Blomstedt pour la symphonie N°5. Quant au London Symphony Orchestra sous la direction de Daniel Harding, il interprètera la symphonie N°6. N'oublions pas que le cycle commence le 30 mars avec le Tonhalle Orchester de Zürich sous la direction de David Zinmann pour la symphonie N°7.

Dans le cadre des Mardis du Cinéma, sur le thème "Vertiges du pouvoir", on pourra assister le 3 à 20 h 30 au Théâtre des Variétés, à la projection du film mythique de Georg Wilhelm Pabst, réalisé en 1929, "Loulou". Elle est organisée par les Archives audiovisuelles de Monaco. (Voir l'extrait du film en vidéo.)

Du jeudi 5 au dimanche 8, se tiendra à la Salle Diaghilev du Grimaldi Forum Monaco, Art Monaco'12, Foire d’Art contemporain, peinture, dessin, photographie, calligraphie, sculpture et multimédia.

Samedi 7 à 18 h, retransmission en direct du Metropolitan Opera de New York, de "Manon" de Jules Massenet à la Salle Garnier de l'Opéra de Monte-Carlo. Avec Anna Netrebko, Piotr Beczala, Paulo Szot, sous la direction de Fabio Luisi.
Samedi 14 à 19 h, toujours à la Salle Garnier, ce sera celle de "La Traviata" de Giuseppe Verdi, sous la direction de Fabio Luisi avec Natalie Dessay, Matthew Polenzani, Dmitri Hvorostovsky.

Lundi 16 à 20 h 30, au Théâtre des Variétés, aura lieu le concert-conférence d'André Peyregne "L’Europe des castrats au XVIIe siècle en Europe" avec Lionel Desmeules au clavecin et Étienne Mangot à la viole de gambe. Au programme: Monteverdi, Schütz, Bononcini, Haendel, Purcell.

Jeudi 19 à 18 h 30, S.E. Nasser Kamel, ambassadeur d’Egypte en France, donnera une conférence, Salle Belle Epoque de l'hôtel Hermitage, "La Révolution égyptienne: un an après..."
Jeudi 19, vendredi 20, samedi 21 à 20 h 30 et dimanche 22 à 16 h, représentations des Ballets de Monte-Carlo, Salle des Princes du Grimaldi Forum Monaco. Au programme "Body Remix" de Marie Chouinard, "Kill Bambi" de Jeroen Verbruggen et "Altro Canto I" de Jean-Christophe Maillot.

Vendredi 20 soirée de gala, mercredi 25, samedi 28 à 20 h et dimanche 22 à 15 h, représentations de "Macbeth" de Giuseppe Verdi à la Salle Garnier de l'Opéra de Monte-Carlo. Avec Lado Ataneli, Giacomo Prestia, Maria Guleghina, Makvala Aspanidze, Leonard Capalbo, Enrico Casari, Pietro Palazy, le Chœur de l’Opéra de Monte-Carlo et l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Paolo Arrivabeni.

Mercredi 25 à 20 h 30, l’orchestre symphonique des 100 Violons tziganes de Budapest sous la direction de Sandor Buffó Rigó et József Csócsi Lendvaï se produira à la Salle des Princes du Grimaldi Forum Monaco. Au programme Brahms, De Sarasate, Liszt, Strauss, Rossini et Tchaïkovski.

Jeudi 26 à 18 h 30, Annie Carletti donnera une conférence "Florence : la représentation de l'homme à la Renaissance. Masolino, Masaccio et Andrea del Verrochio" à la Salle du Ponant du Théâtre Princesse Grace.

Vendredi 27 à 19 h 30, à la Maison de l’Amérique latine, Ramon Reis, danseur soliste des Ballets de Monte-Carlo et chorégraphe, se penchera sur "La musique et la danse au Brésil".

Des dates à se remémorer

Elles évoquent quelques événements qui se sont produits au cours des ans et qu'on a ou aurait pu rappeler durant la semaine écoulée :

17 mars 1920, Pierre de Polignac est créé "prince de Monaco" et "duc de Valentinois" par ordonnance princière. Il est naturalisé sujet monégasque sous le nom et les armes des Grimaldi par ordonnance princière datée du même jour.

18 mars 1813, décès à Wimbledon de Marie-Catherine Brignole. Née le 7 octobre 1737 à Gênes, elle devint princesse de Monaco par son mariage avec le prince Honoré III de Monaco le 5 juillet 1757.
18 mars 1920, mariage civil de Charlotte Grimaldi de Monaco, née Charlotte Louise Juliette de Monaco, le 30 septembre 1898 à Constantine, avec le comte Pierre de Polignac. La fille de Louis II de Monaco est décédée le 16 novembre 1977 à Paris.

20 mars 1920, première à l'Opéra de Monte-Carlo de Satan, drame musical en 9 tableaux de Raoul Gunsbourg.
20 mars 1930, séparation judiciaire des deux époux, Son Altesse Sérénissime le prince Pierre de Monaco, duc de Valentinois et Charlotte Grimaldi.
20 mars 1939, première à l'Opéra de Paris de La Chartreuse de Parme, opéra en 4 actes et 11 tableaux d'après le roman de Stendhal, musique d'Henri Sauguet sur un livret d'Armand Lunel. Gina, la Sanseverina, était interprétée par Germaine Lubin et Raoul Jobin était Fabrice del Dongo. L'orchestre était placé sous la direction de Philippe Gaubert. Armand Lunel, né à Aix-en Provence le 9 juin 1892 et décédé le 3 novembre 1977 à Monaco, fut professeur de philosophie au lycée Albert-Ier de 1920 jusqu'à sa retraite. Le premier prix Renaudot lui fut attribué en 1926 pour son roman Nicolo-Peccavi et il reçut en 1976 le grand prix Gobert pour Juifs du Languedoc, de la Provence et des États français du pape. La Chartreuse de Parme fut reprise à l'Opéra de Marseille en février dernier.

21 mars 1795, décès d'Honoré III de Monaco, né le 10 novembre 1720, prince souverain de Monaco de 1733 à 1793, lquand la France envahit et annexa la Principauté. Il fut alors emprisonné pendant un an. Il était le fils de la princesse Louise de Monaco,1697-1731, et de Jacques Ier de Goyon, comte de Torigni puis prince de Monaco.
21 mars 1925, création à l'Opéra de Monte-Carlo de L'enfant et les sortilèges, fantaisie lyrique en deux parties composée par Maurice Ravel entre 1919 et 1925, sur un livret de Colette, avec des parties dansées, chorégraphiées par George Balanchine. L'orchestre était dirigé par Victor de Sabata. La création française eut lieu le 1er février 1926 à l'Opéra-Comique de Paris.

27/03/2012


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :