Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Actus de Monaco


Visite de Ban Ki-Moon en Principauté - Nouvelle nomination - Conseil d’administration de la Fondation Prince Albert II - Contre les mines - Nouvelles diverses - Les éléphantes vont arriver prochainement - Au fil des ans


Visite de Ban Ki-Moon en Principauté

ban_ki_moon_monaco_1.mp3 Ban-Ki-Moon-Monaco.mp3  (201.94 Ko)


Les mercredi 3 et jeudi 4 avril, le secrétaire général de l'ONU, était en visite officielle en Principauté qui célèbre cette année le 20e anniversaire de son admission à l’organisation internationale. ll a été reçu au Palais princier où les honneurs militaires lui ont été rendus et où il a pu rencontrer les corps constitués. Il a assisté à des réunions de travail avec S.A.S. Albert II et aussi avec S. E. Michel Roger, ministre d'État. Les célébrations de cet anniversaire se sont déroulées au Musée Océanographique. Dans son allocution, le Prince a souligné combien la Principauté partage les valeurs et les principes de la Charte des Nations Unies et a rappelé la fierté de son père, S.A.S. Rainier III, à l’annonce de l’admission de la Principauté aux Nations Unies le 28 mai 1993. Il a insisté sur son engagement personnel et celui de son pays pour la protection de l’environnement et le développement durable. Ban Ki Moon l'a remercié pour cet engagement. Il a aussi remercié la Princesse Stéphanie, ambassadrice de bonne volonté de l’ONU, pour son engagement dans la lutte contre le SIDA. Il a annoncé pour l’an prochain l'organisation d’une réunion internationale spécifique sur la protection de l’environnement et a demandé à cet égard la collaboration officielle du Prince Albert II. Le secrétaire général de l’ONU a apprécié les efforts déployés par la Principauté pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre et a conclu en lançant un appel au monde entier, demandant à chacun de ses habitants de s’engager pour la protection de la planète et la promotion du développement durable.
Ban Ki-Moon n'a pas caché son inquiétude à propos de ce qui se passe à Pyongyang, il prend cette menace nucléaire très au sérieux et a rappelé que la Corée du Nord doit se conformer aux résolutions de l'ONU, ainsi qu'aux dispositions de l'AIEA, Agence internationale de l'énergie atomique. Il s'est aussi dit préoccupé par les mesures visant à limiter la libre circulation des personnes, notamment les travailleurs et des biens entre la Corée du Nord et la Corée du Sud et et espère que la coopération entre les deux pays pourra reprendre rapidement. Il a précisé que l'ONU ne résolvait pas tous les problèmes qui se posaient parce que le Conseil de sécurité était divisé, de même queles pays arabes ou la société civile elle-même.
De leur côté, S.A.S. la Princesse Charlène et Ban Soon-Taek, épouse du secrétaire général de l'ONU, parlaient de leur préoccupation commune pour la protection de l’enfance en difficulté.
En tout début de matinée du second jour de sa visite officielle, Ban Ki-Moon a rencontré Michel Roger, ministre d’État, pour une réunion de travail puis les deux hommes ont été face à la presse. Le ministre a insisté sur la portée historique de cette visite, la première d’un secrétaire général de l'ONU à Monaco, et sur l’engagement de la Principauté pour la défense des Droits de l’Homme et de l’environnement, rappelant que Monaco s’est engagé pour la Neutralité Carbone en 2050. Pour sa part, Ban Ki-Moon s’est félicité de l’implication directe du gouvernement monégasque dans la protection de l’environnement, de l’enfance et dans le secteur humanitaire. Et en particulier, il a remercié la Principauté pour sa contribution au soutien des populations en difficulté par suite de conflits, en Syrie, au Mali et à Haïti. Et pour son rôle actif dans les différentes agences de l’ONU. Avant Monaco, il était passé par Saint Marin et Andorre, il a souligné combien les petits pays sont d'une grande utilité, notamment en tant que médiateurs et ils sont plus que les autres, frappés par les changements économiques et climatiques. Ce qui lui a permis de conclure en en s'exclamant "Les petits États ont souvent de grandes idées!". Puis après une visite au Grimaldi Forum, ce fut un déjeuner à l’Hôtel de Paris, donné en l’honneur de Ban Ki-moon et de son épouse, Ban Soon-taek par S.E. Michel Roger et les membres du Gouvernement princier. Après ce déjeuner, le secrétaire général de l’ONU et sa délégation ont quitté la Principauté.

Nouvelle nomination

S.A. le prince Alois et S.E. Carole Lanteri. Photo (c) DRE
S.A. le prince Alois et S.E. Carole Lanteri. Photo (c) DRE
Le vendredi 22 mars dernier, S.E. Carole Lanteri, ambassadeur de Monaco auprès de la Principauté du Liechtenstein a présenté ses lettres de créance à S. A. le Prince Alois Philipp Maria von Liechtenstein, comte de Rietberg, prince héritier. Elle avait été nommée ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Monaco auprès de S.A. le Prince régnant de Liechtenstein par Ordonnance souveraine N°4.205 du 27 février dernier. La cérémonie qui a eu lieu au Palais princier de Vaduz, officialise la nomination du nouvel ambassadeur et a donné lieu à un entretien au cours duquel S. A. le Prince Alois a rappelé les excellents rapports qui existent entre les deux pays. Ils ont aussi évoqué les défis et les possibilités qui existent pour les deux États, en particulier dans le contexte économique actuel. Auparavant, le nouvel ambassadeur avait rencontré Aurelia Frick, ministre de la Justice, des Affaires étrangères et de la Culture de la Principauté du Liechtenstein. Elles ont déclaré vouloir renforcer la coopération entre les deux Principautés, autour de sujets d’intérêt mutuel, et dans le respect des valeurs partagées par chaque pays.

Conseil d’administration de la Fondation Prince Albert II

Les membres du Conseil d'administration de la Fondation Photo (c) FPA2
Les membres du Conseil d'administration de la Fondation Photo (c) FPA2
Le vendredi 5 avril, le conseil d’administration de la Fondation Prince Albert II de Monaco a tenu sa première réunion de l’année sous la présidence du Souverain. Lors de cette séance, les membres du conseil ont approuvé les comptes 2012 de la Fondation qui font état de 231 projets soutenus depuis sa création en juin 2006, pour un montant total de 21,8 millions d’euros. 20 nouveaux projets entrant dans les trois domaines d’actions prioritaires de la Fondation ont également été présentés aux membres pour approbation. Parmi ceux-ci signalons la vulnérabilité des populations côtières à l’acidification des océans avec la Woods Hole Oceanographic Institution; la conservation de la flore et la restauration des écosystèmes de l’Ile de Pâques avec l’ONF International, Office national des forêts; l'accessibilité à l’eau potable pour les communautés vivant sur le lac Ton Le Sap au Cambodge avec le Lien AID. A l’issue de cette réunion, S.A.S Albert II a décoré S.E. Rubens Ricupero, membre du conseil d’administration depuis sa création, de l’Ordre de Saint Charles.

Contre les mines

"L’ONU est fermement résolue à mieux faire connaître le problème des mines et à lancer des initiatives visant à les éliminer, et ce, dans le monde entier. En cette Journée internationale, nous réaffirmons notre engagement en faveur d’un monde exempt du danger que représentent les mines et les autres restes de guerre". Tel est le message que Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU, a adressé le 4 avril. Cette manifestation existe depuis le 8 décembre 2005, quand l’Assemblée générale a proclamé le 4 avril comme Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte antimines.
Dans le cadre des engagements pris par la Principauté de Monaco en matière de lutte contre les mines antipersonnel, armes à sous-munitions et autres restes explosifs de guerre, par la ratification des traités d’Ottawa en 1998 et d’Oslo en 2010, le Gouvernement princier soutient des actions concrètes de déminage humanitaire, d’assistance aux victimes et d’éducation aux risques. La coopération en matière de lutte contre les mines a commencé en Croatie en 2003, puis s’est étendue à la Jordanie, 2008-2009, et la Bosnie-Herzégovine, 2010-2012. La Croatie continue actuellement de bénéficier du soutien du Gouvernement princier. 90 hectares de terrains ont ainsi été déminés, principalement en Croatie, 50 ha, et en Jordanie, 35 ha. Le partenariat avec le CROMAC, Croatian mine action center, a permis d’améliorer en Croatie la sécurité des 22.000 personnes vivant dans les communes voisines des zones déminées, ainsi que les 166.000 visiteurs annuels des parcs naturels et nationaux concernés.
La Coopération monégasque a financé la restauration et l’équipement du centre d’accueil MARE qui peut accueillir, chaque année, de 600 à 700 enfants et jeunes adultes victimes de mines et autres traumatismes.
En Bosnie-Herzégovine, le soutien aux activités de Handicap international a permis, outre le déminage humanitaire, de développer des activités telles que l’éducation aux risques liés aux mines, 35.000 personnes ont pu être sensibilisées, et le développement touristique.
En matière de sensibilisation, on peut également noter le soutien aux activités de "Mine Risk Education" mises en place par l’ONG GENESIS Project à destination de tous les enfants du pays à travers des workshops, spectacles de marionnettes et shows télévisés.
Enfin, en partenariat avec l’I.T.F., International trust fund enhancing human security, une dizaine d’enfants de Gaza ont été pris en charge en Slovénie et appareillés, par des prothèses et/ou des orthèses. Par ailleurs, deux physiothérapeutes de Gaza ont été formés et pourront former à leur tour des équipes sur place.

Nouvelles diverses

Photo (c) Charles Franch / CDP
Photo (c) Charles Franch / CDP
S. E. Michel Roger et la JCEM

Le 28 mars, le ministre d’État accompagné de S.E. Henri Fissore, ambassadeur en mission auprès de son département, était invité par la Jeune chambre économique monégasque, à un petit-déjeuner afin d’exposer les thématiques du Plan d’"Accueil" pour Monaco aux partenaires économiques de la Principauté. S.E. Michel Roger a également répondu aux questions posées par l’assistance à ce sujet. Le Plan d’"Accueil" répond notamment à l'esprit de la feuille de route fixée par S.A.S. Albert II en juillet 2010 et au renforcement de l'attractivité de la Principauté, ainsi qu'à l’une des recommandations formulées par le Conseil stratégique pour l’Attractivité dans son premier rapport.  

Rester jeune

Le 11e Congrès mondial de médecine anti-âge, AMWC, Anti-aging medicine world congress, placé sous le haut patronage de S.A.S. Albert II, s'est tenu à Monaco du jeudi 4 au samedi 6 avril. En 11 ans, l'AMWC est devenu ce qu'il y a de plus important dans le domaine concerné. Cette année, la Russie et les territoires de l'ex-URSS étaient à l'honneur. Diverses thématiques ont été abordées autour du vieillissement, telles que "Le stress fait-il vieillir?". Un programme très diversifié et de haut niveau réunissait 8.500 professionnels issus de 130 pays se sont ainsi retrouvés au Grimaldi Forum, avec 100 sessions scientifiques et plus de 60 ateliers pratiques animés par des experts réputés. 10.000 m2 d'exposition accueillaient 250 sociétés et 7 salles de conférence ont vu se succéder à la tribune 320 orateurs. Parmi les secteurs abordés, andrologie, angiologie, chirurgie, chirurgie de la main, chirurgie plastique, dermatologie, endocrinologie génétique, gériatrie, gynécologie, obstétrique, médecine esthétique, médecine générale et sexologie.

Soldes d'été à Monaco

Depuis un arrêté ministériel de 2001, la date du début des soldes d’été est fixée en Principauté au 4 juillet de chaque année. Après un entretien avec le président de l’Union des commerçants et artisans de Monaco, le Gouvernement princier a proposé de modifier ledit arrêté afin de renforcer l'attractivité des commerces. Dorénavant, la date de début des soldes en a été fixée au 1er juillet. Un arrêté ministériel sera publié prochainement.

Les éléphantes vont arriver prochainement

Le feuilleton éléphantin suit son cours, mais il semble cette fois qu'il tire à sa fin. Même si Baby et Népal n'ont pas encore quitté le parc lyonnais de la Tête d’Or pour aller s'installer à Roc-Agel, la propriété de la famille princière sur les hauteurs de Monaco, dans le département des Alpes-Maritimes. Il reste encore quelques formalités à remplir et tout d'abord des installations à réaliser sur place pour le confort des pachydermes et l'hygiène environnante. A Lyon, il faut satisfaire certaines conditions de même que dans les Alpes-Maritimes, ce sont les préfets de ces deux départements qui vont les fixer. On parle de deux à trois mois.
Des personnes curieuses peuvent se demander comment s'effectuera le transfert. Nous les rassurons tout de suite, on utilisera sans doute les véhicules qui servent d'habitude pour les cirques. Que les imaginations se calment, rien à voir avec ce qu'il s'est passé au IIIe siècle avant J.C. avec Hannibal et sa cohorte d'éléphants… On peut aussi penser que les deux animaux ne susciteront pas la curiosité qu'avait fait naître en 1827, la girafe que le vice-roi d'Égypte Méhémet Ali avait offerte au roi de France Charles X. Et qui remonta à pied de Marseille au Jardin des Plantes de Paris durant le printemps de 1827…

Au fil des ans

1er avril 1922, première posthume à l'Opéra de Monte-Carlo d'"Amadis", opéra en un prologue et 4 actes de Jules Massenet, livret de Jules Clarétie, d'après le roman de chevalerie de García Rodríguez de Montalvo "Amadís de Gaula". Mise en scène de Raoul Gunsbourg, décors d'Antoine-Alphonse Visconti. direction de Léon Jehin.
1 avril 1929, première représentation à l'Opéra de Monte-Carlo de "Salomé", drame musical en un acte de Richard Strauss, livret d'Hedwig Lachmann d'après la pièce d'Oscar Wilde. Marija Nikolajevna Kuznetzova chantait le rôle-titre. Première de "La croisade des dames", singspiel en un acte de Franz Schubert, livret d'Ignaz Franz Castelli, d'après "Lysistrata" et "Ecclesiazuse" d'Aristophane, traduction française de Victor Wilder. On y entendait Yvonne Brothier. Mise en scène de Raoul Gunsbourg, décors d'Antoine-Alphonse Visconti et direction de Paul Paray,
1er avril 1969, fin des fonctions de Paul Demange comme ministre d’État à Monaco. Elles avaient commencé le 28 décembre 1966. Paul Demange né le 14 juin 1906 à Sélestat est mort le 18 avril 1970 à Paris. François-Didier Gregh lui succède et restera en fonction jusqu'au 24 mai 1972.

2 avril 1912, première représentation à l'Opéra de Monte-Carlo de "La fanciulla del West", opéra en 3 actes de Giacomo Puccini, livret de Guelfo Civinini et Carlo Zangarini d'après la pièce de David Belasco "The Girl of the Golden West". Mise en scène de Victor Chalmin, décors d'Antoine-Alphonse Visconti et direction d'Armani.
2 avril 1916, première à l'Opéra de Montecarlo de "La passion", opéra d'Albert Dupuis. Mise en scène de Raoul Gunsbourg, décors d'Antoine-Alphonse Visconti et direction de Léon Jehin. Et extraits d'"Hérodiade", opéra tragique en 4 actes et 7 tableaux de Jules Massenet, livret de Paul Milliet et Georges Henry Grémont. De "Faust", grand opéra en 5 actes et 5 tableaux de Charles Gounod, livret de Jules Barbier et Michel Carré. De "Carmen", opéra-comique en 4 actes de Georges Bizet, livret d'Henri Meilhac et Ludovic Halévy. Et de "Mireille", opéra en 5 actes et 7 tableaux de Charles Gounod, livret de Michel Carré.
2 avril 1918, à l'occasion du centenaire de la naissance du compositeur, extraits à l'Opéra de Monte-Carlo d’œuvres de Charles Gounod. "Le tribut de Zamora", opéra en 4 actes, livret d'Adolphe Philippe d'Ennery et Jules-Henri Brésil; de "La reine de Saba", opéra en 4 actes, livret de Jules Barbier et Michel Carré; de "Faust", grand opéra en 5 actes, livret de Jules Barbier et Michel Carré et de "Roméo et Juliette", opéra en 5 actes, livret de Jules Barbier et Michel Carré. Mise en scène de Raoul Gunsbourg, décors d'Antoine-Alphonse Visconti et direction de Léon Jehin.
2 avril 1931, première représentation à l'Opéra de Monte-Carlo de "Shéhérazade", opéra de Raoul Gunsbourg, orchestration de Léon Jehin, livret du compositeur. Reprise de Salomé de Richard Strauss. Mise en scène de Raoul Gunsbourg, décors d'Antoine-Alphonse Visconti et direction de Paul Paray.

3 avril 1963, Ordonnance 2977 rendant exécutoire à Monaco l'arrangement de Madrid concernant la répression des indications de provenance fausses ou fallacieuses. L'arrangement de Madrid concernant l'enregistrement international des marques avait été signé le 14 avril 1891.

5 avril 1923, première représentation à l'Opéra de Monte-Carlo de l'opéra de Bianchini "Le prince enchaîné". Et reprise de "Pagliacci", drame lyrique en un prologue et 2 actes de Ruggero Leoncavallo, livret du compositeur. Geneviève Vix chantait le rôle de Nedda-Colombina. Mise en scène de Raoul Gunsbourg, décors d'Antoine-Alphonse Visconti et direction de Léon Jehin.
5 avril 1938, première à l'Opéra de Monte-Carlo par les Ballets Russes de Monte-Carlo de "Gaîté parisienne", ballet en un acte de Manuel Rosenthal sur des musiques de Jacques Offenbach, "Mesdames de la Halle", opérette en un acte, "Orphée aux enfers", opéra bouffe en 4 actes et 12 tableaux, "Lischen et Fritzchen", opérette en un acte, "La belle Hélène", opéra bouffe en 3 actes, "La vie parisienne", opéra bouffe en 5 actes, "Robinson Crusoé", opéra-comique en 3 actes, "La Périchole", opéra bouffe en 2 actes, "Les brigands", opéra bouffe en 3 actes, "Le voyage dans la lune", opéra féérie en 4 actes et 23 tableaux, "Les contes d'Hoffmann", opéra fantastique en 5 actes. Livret d'Étienne de Beaumont, chorégraphie de Léonide Massine, décors de Christian Bérard, sous la direction de Paul Paray.

6 avril 1896, première représentation à l’Opéra de Monte-Carlo, de "Ghiselle", drame lyrique en quatre actes de César Franck, livret de Gilbert Augustin-Thierry. Après le décès du compositeur. Mise en scène de Raoul Gunsbourg, sous la direction de Léon Jehin.
6 avril 1915, clôture de la saison à l'Opéra de Monte-Carlo. Enrico Caruso tait partie d'un programme fort éclectique qui proposait le 3e acte de "Lucia de Lammermoor" de Donizetti sous la direction d'Alexandre Pomé; le 1er acte de Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns sous la direction de Léon Jehin. Ainsi que "Pagliacci" de Ruggero Leoncavallo où Caruso chantait le rôle de Canio sous la direction de Georges Lauweryns. Le succès du ténor italien fut tel que le critique du Petit Monégasque pourra écrire dans le numéro du 8 avril 1915 "ce n'est pas clôture de saison qu'il faut dire mais couronnement de saison".
6 avril 1918, première à l'Opéra de Monte-Carlo de "1814", drame lyrique en un acte de Xavier Leroux, livret de Lucien Joseph Louis Augé de Lassus et A. Gandrey. Également première représentation d'"Armide", tragédie musicale en un prologue et 5 actes de Jean-Baptiste Lully, livret de Philippe Quinault d'après Torquato Tasso. Mise en scène de Raoul Gunsbourg, décors d'Antoine-Alphonse Visconti et direction de Léon Jehin.
6 avril 1924, première exécution à l'Opéra de Monte-Carlo de "Faust et Hélène", cantate de Lili Boulanger, texte de Wolfgang Goethe, mise en scène de Raoul Gunsbourg, décors d'Antoine-Alphonse Visconti et direction de Léon Jehin.
6 avril 1978, décès à New York du compositeur, musicologue et écrivain Nicolas Nabokov qui était né le 17 avril 1903 à Lubcza, près de Minsk en Biélorussie. Devenu citoyen américain en 1939, il était le cousin de Vladimir Nabokov, le célèbre auteur en 1955 du roman "Lolita". Son ballet-oratorio "Ode: Méditation sur la majesté de Dieu" pour les Ballets Russes de Monte-Carlo, fut créé en1927.

9 avril 1906, naissance à Budapest dans une famille de musiciens du chef d'orchestre hongrois Antal Doráti qui fut naturalisé américain en 1947. Dans sa ville natale, il fut l'élève de Zoltán Kodály, Leo Weiner et Béla Bartók à l'Académie Franz Liszt. De 1933 à 1941, il fut second chef puis directeur musical des Ballets Russes de Monte-Carlo avant de partir pour les États-Unis. Il est décédé le 13 novembre 1988 à Gerzensee dans le canton de Berne.
9 avril 1952, mort du sculpteur français François Cogné qui était né le 10 août 1876 à Aubin dans le département de l'Aveyron. Il réalisa de nombreux bustes et statues de personnalités officielles. On connaît de lui à Monaco la statue en bronze du Prince Albert Ier inaugurée en 1951 dans les Jardins Saint-Martin.

09/04/2013


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :