Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
25/06/2013

Actus de Monaco


Déplacements princiers - Vice-présidence de l'Assemblée générale de l'ONU - Coopération transfrontalière - Inauguration d’un plateau technique d’endoscopie digestive - Fête des Sports - Monaco au quotidien - D'autres nouvelles monégasques - Disparition tragique - Le Ballet Royal de Londres à Monaco - Au fil des ans


Déplacements princiers

monaco_2.mp3 Monaco.mp3  (415.43 Ko)


En Israël

Arrivé à Tel-Aviv le 18 juin, S.A.S. Albert II s'est rendu au Mémorial de Yad Vashem où il a participé à la cérémonie de la plantation d'un arbre réservée aux chefs d’État. II est ensuite allé au Centre des Congrès et y a découvert l'exposition multimédia sur le fonctionnement du cerveau humain élaborée par d'éminents scientifiques. En début de soirée, il a assisté à la cérémonie célébrant les quatre-vingt-dix ans du président Shimon Peres qui exerce cette fonction depuis le 15 juillet 2007. Anniversaire célébré avec quelque anticipation puisque Szymon Perski, qui deviendra plus tard Shimon Peres, est né le 2 août 1923 à Wiśniew, alors en Pologne et actuellement en Biélorussie. De nombreuses personnalités avaient été invitées à cet événement, l'ancien président américain Bill Clinton, l'ex-Premier ministre britannique Tony Blair aussi bien que Robert De Niro, Sharon Stone ou Barbra Streisand. Ces derniers ont également participé aux débats et tables rondes qui se sont tenues mercredi et jeudi en présence du chef de l’État israélien. Le 19 juin, dans le cadre de la 5e édition de la conférence "Facing tomorrow", à l'initiative de Shimon Peres, S.A.S. le Prince a pris la parole sur le thème de la Green Economy.

Au Monténégro

Du 19 au 21 juin, S.A.S. le Prince Albert II était en visite officielle au Monténégro. Le premier jour, il s'est rendu au port de Tivat, ville d'une dizaine de milliers d'habitants dans les célèbres Bouches de Kotor. Il y a été accueilli par Dragan Kankaras, maire, il a ensuite visité la vieille ville de Kotor et la Cathédrale Saint-Tryphon en compagnie de Mgr Ilija Janjic, évêque de Kotor, et du maire Marija Catovic. Puis ce fut ensuite la visite du Musée maritime en compagnie de sa directrice Mileva Vujosevic. Le 20 juin, le Souverain s'est entretenu au Palais présidentiel de Cetinje, avec S.E. Filip Vujanovic, président du Monténégro. Un des moments forts de cette visite a été la signature de l'Accord de coopération entre la Chambre de commerce monténégrine représentée par Velimir Mikuskovic et la Chambre du développement économique de Monaco, représentée par son président, Michel Dotta. Signature qui engage les deux partenaires pour la création d'affaires entre entreprises monténégrines et monégasques. Pour Michel Dotta, "Nos PME/PMI, qui travaillent dans le monde entier, ont développé des savoir-faire tout à fait adaptés aux projets actuels du Monténégro". Monaco a ainsi proposé des partenariats et transferts de compétences dans plusieurs secteurs, par exemple le BTP, les travaux sous-marins et souterrains. Sans oublier le tourisme le yachting, porteurs pour le Monténégro, fortement intéressé par l’expérience de la Principauté, notamment en matière de luxe. Enfin, le Monténégro, désireux de développer son agriculture, pourrait trouver des débouchés avec les nombreuses sociétés concernées à Monaco. Dans le contexte économique actuel, les Monténégrins n’ont évidemment pas étés insensibles à ce que le partenariat avec Monaco pouvaient leur apporter.
Le Prince Albert II a régalement rencontré S.E. Ranko Krivopapic, président du Parlement, et S.E. Milo Dukanovic, Premier ministre du Monténégro. Un protocole de coopération sur le développement durable et le tourisme a été signé au cours de cette journée par Branimir Gvozdenovic, ministre du Développement durable du Monténégro et José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures de la Principauté. Un diner officiel a été organisé en l'honneur de S.A.S. le Prince Albert II au Palais présidentiel. Le 21 juin, le Souverain a effectué une brève visite du parc National du Durmitor.
Il faut ignaler que le 19 dans la soirée, la Fondation Prince Albert II de Monaco a signé un accord de partenariat avec la Fondation Petrović Njegoš qui a été créée par le prince héritier Nicolas II de Monténégro, chef de la maison royale de Monténégro. Complémentaires dans les secteurs de la recherche, de la science et de la protection de l'environnement, elles souhaitent mettre en commun leur expérience. Cet accord a été signé par Tania Turquin Spicanovic, vice-présidente de la Fondation Petrović Njegoš et Bernard Fautrier, vice-président et administrateur délégué de la Fondation Albert II. Avec ce partenariat, les deux organismes s’engagent à agir conjointement en cofinançant des projets s’inscrivant dans leurs zones géographiques et domaines d’intérêts communs et en partageant leurs expériences ainsi qu'en réalisant des outils communs pour la capitalisation et le développement des connaissances. La première phase de ce partenariat concernera le cofinancement du projet "Centre d’information pour l’éducation et la promotion du lac de Skadar". Ce lac situé sur la frontière entre l'Albanie et le Monténégro, est aussi appelé lac de Shkodra en albanais ou de Scutari en italien. La partie monténégrine est devenue parc national en 1983, c'est une des plus grandes réserves aviaires d'Europe. Ce partenariat permettra en particulier de protéger une espèce menacée, le pélican frisé ou pelecanus crispus. C'est le plus grand des pélicans avec 1,70 m de longueur, une envergure de 3 m et un poids pouvant atteindre 11 kg.
Rappelons par ailleurs que le Monténégro a une superficie de 13.812 km2 et quelque 670.000 habitants. Son PIB par habitant est de 1.530 € et il a pour monnaie l'euro depuis 2002. Le pays qui est indépendant depuis le 3 juin 2006, a fait partie de l'ancienne Yougoslavie et ensuite de la Communauté des États de Serbie et du Monténégro. Le 15 décembre 2008, le Monténégro a présenté sa candidature à l'Union européenne, statut qui lui a été accordé le 9 novembre 2010.

Vice-présidence de l'Assemblée générale de l'ONU

Le 14 juin 2013, Monaco a été élu comme vice-président de l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies pour sa 68e session qui s'ouvrira le 17 septembre prochain. De ce fait, la Principauté sera membre du Bureau de l'Assemblée générale. Elle assurera cette fonction pour la deuxième fois, 14 ans après l'avoir exercée à l'occasion de la 54e session, en 1999-2000. Cet exercice sera, en outre, particulièrement significatif pour la Principauté qui célèbre cette année le 20e anniversaire de son admission à l'Organisation. La 68e session, qui se déroulera de septembre 2013 à septembre 2014, sera d'une importance particulière eu égard au double enjeu de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement et de la préparation de l'agenda politique pour le développement de l'après 2015. A ce sujet, le président élu de la 68e session de l'Assemblée générale, S.E. John Ashe, représentant permanent d'Antigua et Barbuda, a réaffirmé avec force que le développement durable est la "raison d'être" de l'Assemblée générale. Il s'agit du projet "sans doute le plus ambitieux et le plus audacieux que les Nations Unies n'aient jamais entrepris". Pour ce faire, il a appelé à la pleine coopération de son Bureau ainsi qu'à chaque État membre et organe des Nations Unies. On comprend donc que la Principauté aura un rôle important à jouer dans une session qui s'annonce comme l'une des plus déterminantes de l'histoire de l'Organisation.

Coopération transfrontalière

Photo (c) Charly Gallo / CDP
Photo (c) Charly Gallo / CDP
Le 17 juin, le Gouvernement princier a accueilli la Commission chargée des questions locales de coopération transfrontalière entre la Principauté de Monaco et la République française, elle se réunissait pour la quatrième fois. Elle était présidée, du côté monégasque, par S.E. Michel Roger, ministre d’État, et co-présidée, pour la partie française, par S.E. Hugues Moret, ambassadeur de France à Monaco et Christophe Mirmand, préfet des Alpes-Maritimes. Les échanges intervenus lors de cette rencontre concernaient l’existence d’un bassin économique très dynamique au bénéfice de la Principauté de Monaco et de la région PACA ainsi que la contribution de la Principauté à la vie économique et sociale des communes françaises limitrophes. La réunion a plus particulièrement porté sur des questions qui touchent quotidiennement les résidents de la Principauté et de la région française voisine, tels que les transports ferroviaires et routiers ou la santé. Les participants ont également marqué leur attachement à la protection de leur patrimoine naturel commun avec l’évocation de ce qui a trait au milieu marin et à la gestion des déchets. Enfin, les parties se sont félicitées de la reprise de ces réunions locales qui permettent d’être au plus près des populations, dans la recherche d’une amélioration constante de la vie économique et sociale des communautés.
Dans la délégation française on notait aussi Christian Estrosi, député-maire de Nice et président de la Métropole Nice-Côte d’Azur, Éric Ciotti, député, président du Conseil général des Alpes-Maritimes, Jean-Claude Guibal député-maire de Menton, Patrick Allemand, vice-président du Conseil régional PACA, ainsi que des maires des communes limitrophes de la Principauté.
Dans la délégation monégasque, on remarquait aux côtés de S.E. Michel Roger, José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures, Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur, Stéphane Valeri, conseiller de Gouvernement pour les Affaires sociales et la santé, Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de Gouvernement pour l’Équipement, l’environnement et l’urbanisme et Jean Castellini, conseiller de Gouvernement pour les finances et l’économie.

Inauguration d’un plateau technique d’endoscopie digestive

Photo (c) Charles Franch / CDP
Photo (c) Charles Franch / CDP
Le mercredi 19 juin, au CHPG, S.A.R. la Princesse de Hanovre a inauguré un nouveau plateau technique d’endoscopie digestive, en présence de Virginie Cotta, directeur général du département des Affaires sociales et la santé, représentant le conseiller Stéphane Valeri, de Patrick Bini, directeur du CHPG, d’André Garino, président du Conseil d’administration du CHPG, du Dr Béatrice Brych, présidente du GEMLUC et des administrateurs du GEMLUC. Ce matériel a été acquis grâce au don de 80.800 € fait par le GEMLUC au Centre Hospitalier Princesse Grace. Le plateau technique combine deux technologies, un écho-endoscope et un microscope miniaturisé. Ce dernier permet au cours de l’écho-endoscopie, d’analyser et de détecter les zones de cancérisation de la muqueuse de l’estomac et de l’œsophage. Le Dr Rémy Dumas chef du service des endoscopies digestives et le Dr Antoine Charachon, chef de Service Adjoint, ont procédé à une démonstration de ce matériel de pointe. Il a notamment été utilisé lors du 4e Live d’Endoscopie digestive qui a réuni les 13 et 14 juin, au CHPG, plus d’une centaine de médecins venus du monde entier.
Le GEMLUC, Groupement des entreprises monégasques dans la lutte contre le cancer, est une organisation caritative non gouvernementale placée sous la présidence d’honneur de S.A.R. la Princesse de Hanovre. Il a été créé à Monaco le 23 octobre 1973.

Fête des Sports

A cette occasion, le 19 juin, S.A.S. la Princesse Charlène était à la Mairie de Monaco pour la remise des médailles à l'ASM Natation, à l'ASM Rugby et à l'ASM Basket et de nombreux sportifs de la Principauté ont été accueillis dans une atmosphère décontractée et conviviale. Comme chaque année, sont ainsi récompensés tous les sportifs amateurs pour leurs performances à la fois individuelles et collectives en France, en Europe et dans le monde avec leur club, leur fédération et leur association de la Principauté. C'est ainsi que 768 sportifs de tous âges représentant plus de trente disciplines différentes étaient récompensés dans la Cour d’honneur de la Mairie. Aux côtés de S.A.S. la Princesse Charlène, se trouvaient Marjorie Crovetto-Harroch, troisième adjoint, représentant du Pôle pratique et déléguée à la Police municipale, au Service du contrôle municipal des dépenses, aux ressources humaines; Henri Doria, septième adjoint et délégué au Service de l'état-civil et de la nationalité; Claire-Lise Sestini-Schroeter, huitième adjoint et déléguée au Service de l'affichage et de la publicité; Françoise Gamerdinger, dixième adjoint - représentant du Pôle culture et déléguée à la Médiathèque communale, ainsi que des instances officielles de la Principauté. La cérémonie était orchestrée par Jacques Pastor, conseiller communal délégué au service des Sports et des établissements sportifs ainsi qu'à l'Espace Léo Ferré, représentant le maire. Il a procédé à la lecture du palmarès des sportifs récompensés, 41 sportifs ont ainsi reçu une médaille d'or, 74 une en argent, et 160 une en bronze. Par ailleurs, 493 médailles de distinction ont également été décernées. Et comme à l'habitude, la Fête des Sports s'est clôturée par un cocktail offert par la Mairie de Monaco.

Monaco au quotidien

Illustration (c) DR
Illustration (c) DR
Signature d'un contrat de maîtrise d’œuvre

Le 19 juin, S.E. le ministre d’État et le groupement d’architectes des cabinets de Christian Curau et François Lallemand ont signé le contrat de maîtrise d’œuvre pour la réalisation du programme de l’opération Pasteur. Avec cet aménagement d'envergure qu'est celui de l’îlot Pasteur, le Gouvernement princier poursuit l’urbanisation des terrains de l’ancienne voie ferrée vers l’est. Elle intervient après les attributions de 237 appartements domaniaux et des locaux d’activités de l’îlot Rainier III. En fin d’année 2013, aura lieu la livraison de l’îlot Canton avec 68 logements domaniaux, une crèche de 50 à 60 berceaux, la Maison des associations et 1.800 m2 de stockage du fonds patrimonial et du dépôt légal. Le programme de cet îlot prévoit la construction d’un collège pouvant accueillir 1.500 élèves qui remplacera l’actuel collège Charles III à l’Annonciade. Est également prévue la réalisation d’un hôtel, d’un centre de tri pour la Poste, d’un centre de conditionnement des recyclables secs et de transit des ordures ménagères, de surfaces de bureaux, d’une salle polyvalente, d’une médiathèque et d’un parking. Le budget de l’opération est de 277 millions d'euros  TTC, valeur 2014, hors hôtel et bureaux. La réalisation et l’exploitation pourraient en être confiées à un tiers après appel d’offre. Le déroulement de l’opération prévoit deux ans pour les études, deux autres pour les terrassements, autant pour les infrastructures et le même laps de temps pour les superstructures.

La Mairie de Monaco et Internet


Elle vocalise son site Internet, www.mairie.mc, grâce à la solution ReadSpeaker, ceci afin de permettre à tous d'accéder plus aisément aux informations municipales et de proposer à l’ensemble de ses visiteurs un accès plus pratique et convivial à ses contenus. Grâce à Nicolas Croesi, neuvième adjoint - représentant du Pôle transversal, délégué au service Communication, elle a pu développer l’accessibilité de son site Internet depuis quelques semaines. Ainsi, avec cet outil certifié W3C (World Wide Web Consortium) tous ceux qui souffrent d’un handicap, pourront écouter, et mieux comprendre les textes en ligne. L’intérêt de ce dispositif rend également l’accès aux informations plus vivant, et offre un accès plus agréable à ses contenus. Par ailleurs, cet outil est très simple à utiliser. D’une part, les utilisateurs n’ont rien à télécharger, et d’autre part ils doivent simplement cliquer sur le bouton "Écoutez" pour écouter le contenu de la page web, un lecteur audio apparaît et la lecture commence à haute voix. Dans le lecteur audio, il est possible de mettre en pause/redémarrer la lecture, de l'arrêter, d'utiliser la barre de progression pour naviguer dans l’audio, de régler le volume, de cliquer sur l’icône paramètres pour personnaliser le service, ou sur l’icône de téléchargement pour télécharger le fichier audio et fermer le lecteur.

Le Conseil national et le commerce en Principauté


Après la démarche effectuée par le Conseil national auprès du Gouvernement, la rénovation de la rue Princesse Caroline s’inscrit désormais dans le calendrier de automne prochain. Ainsi, cette rue fera bientôt l’objet d’une rénovation complète tant du point de vue de l’aménagement urbain que de l’harmonisation des terrasses des commerces. Cela permettra de relancer l’attractivité de cette voie piétonne et comme s’y était engagée la majorité du Conseil national, de donner un souffle nouveau à la fréquentation de ce quartier, cher aux Monégasques.

Quel avenir pour le Centre Commercial de Fontvieille?

A l’heure où les projets d’agrandissement, de rénovation ou de construction de grands centres commerciaux se multiplient sur la Côte d’Azur, la majorité du Conseil national a demandé au Gouvernement princier de faire le point sur le projet de restructuration du Centre commercial de Fontvieille. L’enjeu pour l’attractivité de Monaco est triple, développer l’offre commerciale vers un bassin de clientèle toujours plus exigeante, réfléchir sur la séparation entre les enjeux de gestion et ceux de la construction de ce projet. En troisième lieu l’approche budgétaire et financière constitue un élément incontournable qui fera certainement l’objet de débats lors des prochaines séances budgétaires. Et comme le dit Philippe Clerissi, vice-président de la commission des Finances et de l’économie nationale, chargé des entreprises, de l’urbanisation commerciale et des relations avec les entrepreneurs, "La question est posée au Gouvernement de déterminer le dimensionnement adapté aux objectifs stratégiques d’attractivité et de potentiel commercial réel du pays, sans oublier les conditions relatives à la réalisation du projet". 

Renforcement de la commission spéciale

Après la demande du président Nouvion et du conseiller national Philippe Clerissi, le ministre d’État a accepté l’idée de convoquer la commission mixte consultative pour le Commerce et l’industrie, avant que les décisions d’attributions domaniales commerciales ne soient prises. Ceci afin d’anticiper les besoins commerciaux selon le secteur d’implantation. Cette anticipation, notamment en termes de surfaces de locaux, permettra des appels d’offre d’enseignes attrayantes pour les futurs commerces domaniaux et donc d'importantes possibilités commerciales pour les commerçants.

D'autres nouvelles monégasques

Dégustation de grands crus

Pétrus, Château d'Yquem, Château Angélus, Château Ausone, ces fleurons des vins de Bordeaux deviendront une réalité que fera connaître la Société des Bains de mer de Monaco à l'occasion de son 150e anniversaire. Elle propose ainsi une dégustation exceptionnelle "au verre" de 150 grands vins de Bordeaux durant 150 jours. Ces grands crus qui vont se déguster dans 19 restaurants ou bars de la SBM, proviennent des caves de l'Hôtel de Paris creusées dans le rocher en 1874, y sont entreposées quelque 350.000 bouteilles dont 98% de vins français, 6.500 appellations dont 2.000 bordelaises. Cet endroit fait partie du patrimoine de la Principauté et Jean-Luc Biamonti, président délégué de la SBM peut s'en enorgueillir en déclaran:t "Il y a peu de caves comme cela dans le monde". Il révèle que les crus proposés sont jeunes, mais répondent en cela aux attentes d'une clientèle habituée actuellement à des vins frais et légers. Le prix d'un verre est compris entre 20 et 190 €. Et d'expliquer "Cela peut paraître cher, mais on est en dessous du prix auquel la bouteille peut être vendue". Le vin le plus cher de la dégustation est un rarissime "Château Le Pin" 2000, Pomerol, à 190 € le verre, proposé dans le restaurant trois étoiles d'Alain Ducasse "Le Louis XV". On y servira aussi un "Château Margaux" 2000 et un "Château Cheval Blanc" 2000, Saint-Emilion, à 150 €, ou bien encore un "Château Latour" 2003, Pauillac, à 125 €.
Les premiers crus classés coûtent plus de 100 €, les seconds vins des premiers Bordeaux autour de 50 € et une grande sélection est proposée entre 20 et 30 € le verre. Tel un "Château Prieuré-Lichine" 2000, Margaux, ou un "Château Smith Haut-Lafitte" 2001, Pessac-Léognan. Cette initiative a été rendue possible par une nouvelle technologie d'armoires à vin qui permet de conserver une bouteille ouverte dans les meilleures conditions.
Sur le site Internet www.150vins.com, les amateurs pourront choisir leurs dégustations dans les divers établissements, et même dans les Thermes marins ou les casinos.
Des pieds de vigne ont été plantés sur un parterre de la Place du Casino. En fin de semaine dernière y étaient rassemblés une quarantaine de grands viticulteurs bordelais pour une photo autour du chef archi-étoilé Alain Ducasse et du Prince Albert II. Et le grand cuisinier de déclarer "J'ai une passion pour l'harmonie des mets et des vins. Le vin est un ingrédient indispensable pour la gastronomie", et d'ajouter qu'il a convaincu "il y a quelques semaines à peine" le Prince et la SBM d'ouvrir ainsi les caves.

Séquence people

"Amour, gloire et beauté" a reçu une nymphe d'or avec le Prix de l'audience internationale, dans la catégorie Meilleure telenovela soap-opera, lors du dernier Festival de télévision de Monte-Carlo qui s'est déroulé du 9 au 13 juin. Et les amateurs de cette série inépuisable de William Joseph Bell et Lee Phillip Bell, dont les débuts remontent au lundi 23 mars 1987 sur CBS, seront enchantés d'apprendre qu'un nouvel épisode a été tourné à Monaco. 35 millions de téléspectateurs répartis dans au moins 100 pays, seront aussi ravis de savoir que le jeudi 13 juin au matin, vers 9 h, avait lieu devant le Casino de Monte-Carlo le tournage de nouvelles séquences. On profitait ainsi de la présence sur place de deux comédiens qui étaient au Festival de télévision, Katherine Kelly Lang qui incarne le personnage de Brooke Logan Forrester et Don Diamont celui de Bill Spencer Jr. Les téléspectateurs américains pourront voir les scènes tournées à Monaco sur CBS dès cet été, tandis qu'en France, il leur faudra attendre 2015… Il paraît que cet épisode est particulièrement dramatique. Précisons qu'ils ont toujours la possibilité de suivre la série "Amour, gloire et beauté", tous les matins, du lundi au vendredi, à partir de 9 h 30, sur France 2 et à défaut sur en rediffusion sur internet. En 2012, le livre Guinness des records présentait "Amour, gloire et beauté", comme la série télé de journée la plus populaire, la plus regardée et la plus récompensée, trois Emmy Awards, du monde. On comprend alors que sur la Place du Casino, les spectateurs n'avaient d'yeux que pour la comédienne habillée d'une superbe robe rouge et juchée sur de vertigineux talons. Elle confie d'ailleurs "J'ai l'habitude, je dois toujours en porter pendant le tournage. Heureusement, je cours beaucoup, cela aide". Et dès la fin de la scène, elle chaussa de confortables des espadrilles... Entre deux scènes, le duo d'acteurs se repose sous un parasol et signe des autographes. Katherine Kelly Lang regrette de ne pouvoir flâner dans Monte-Carlo, "C'est très agréable d'être ici mais, entre les interviews et le tournage, je n'ai malheureusement pas le temps de me balader dans la Principauté. Je reste encore demain et puis je m'envole pour Los Angeles afin de participer dimanche aux Daytime Emmy Awards". Elle vient en effet d'être nommée dans la catégorie Meilleure actrice secondaire d'une série dramatique pour la première fois de sa carrière. Et raisonnable, elle ajoute "Je suis un peu anxieuse mais si je ne gagne pas cela ne changera pas ma vie". Quant à Don Diamont, en chemise bleue électrique et pantalon noir, il a une tendresse particulière pour Monte-Carlo où il s'est marié il y a tout juste un an, avec sa compagne de longue date. Les deux acteurs ont apprécié cette escale monégasque, "On ne pouvait pas rêver mieux pour tourner, c'est un endroit magnifique".

APIdays à Monaco

Dans le cadre des journées de sensibilisation aux abeilles "APIdays" de l’Union Nationale de l’Apiculture Française, UNAF, la direction de l’Aménagement urbain organisait des ateliers ouvert à tous, à l'Espace Léo Ferré de Fontvieille vendredi 21 juin de 9 h à 12 h et de 13 h à 16 h. On y montrait tout ce qui a trait au miel, de l’extraction à la mise en pot sans oublier la dégustation. Inutile de dire que les élèves de la Principauté qui participaient à cette journée ont été enthousiasmés. L’an dernier, 70 kg de miel monégasque ont été récoltés, lors de cette journée avec un fort pourcentage de pollen d'agrumes et de fleurs de végétaux méditerranéen. La deuxième récolte de 60 kg réalisée courant septembre, présentait une concentration de pollen de palmier, du type miel "exotique". En outre, se tenaient une exposition pédagogique "Abeille, sentinelle de l’environnement" et des expositions de photos. Étaient aussi prévus des ateliers de bougies à la cire d’abeille, des livrets ludiques et pédagogiques, la découverte du pollen et de la propolis, une dégustation de 4 miels à "l’aveugle", des masques d’abeille et des coloriages. On diffusait aussi en continu le film-documentaire de 52 min, "Les secrets de la ruche" réalisé par Sylvie Chabas en 2011 et produit par Sunset Presse, avec la participation de France télévisions. Et pour conclure cette journée, un quizz APIdays national avec tirage au sort avait lieu à 15 h 30. 
La Principauté s’est associée au programme aAbeille, sentinelle de l’environnement" de l’UNAF en installant, en mars 2011, six ruches de l’apiculteur Jacques Balavoine sur le toit-terrasse du Musée des Timbres et des Monnaies à Fontvieille. Dans le cadre de cette journée, Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de Gouvernement pour l’Équipement, l’environnement et l’urbanisme, n'a pas manqué de souligner que "la disparition des abeilles aurait un impact sur notre alimentation car elle joue un rôle majeur dans la pollinisation. Une étude du Programme des Nations Unies pour l’Environnement a montré que sur les cent espèces végétales qui fournissent 90% de la nourriture dans le monde, plus de 70% dépendent des abeilles pour leur pollinisation". C'est dire l'importance de cet insectes hyménoptère et l'intérêt que l'on doit porter à sa connaissance et à sa protection.

"Monaco en chiffres" au petit déjeuner


Mercredi 26 juin, dans le Salon Bellevue du Café de Paris, Lionel Galfré, directeur de l’IMSEE, Institut monégasque de la statistique et des études économiques, rencontrera les entrepreneurs monégasques et les membres de la CDE. De 8 h 30 à 10 h, il leur présentera la nouvelle édition du “Monaco en chiffres” et les nouveautés qu’elle contient. Cet ouvrage, qui offre un panorama complet de la vie économique et sociale de la Principauté, répertorie les données chiffrées enregistrées à Monaco pour l’année 2012. A cette occasion, Lionel Galfré apportera également aux assistants toutes les informations utiles sur la télédéclaration du PIB pour les entreprises, en service depuis le 14 juin 2013.

Disparition tragique d'André Muhlberger, percuté par un hélice de bateau

Le Gouvernement princier a tenu à faire part de sa grande émotion à l’annonce du décès accidentel dans des conditions particulièrement tragiques d'André Muhlberger. Il fut directeur de la Sûreté publique de la Principauté de 2006 à 2012 après avoir été en poste à Toulouse comme chef de la Sûreté départementale de 2003 à 2006. Depuis son départ de la Principauté, André MuhlbergerI avait été affecté à l'GPN, Inspection générale de la police nationale, que l'on appelle couramment la "police des polices". Au cours de ces six années passées à la direction de la Sûreté publique monégasque, André Muhlberger a assuré avec professionnalisme et compétence, le maintien de l’ordre public et de la sécurité à Monaco et il a participé activement à l’organisation et à la réussite de nombreux événements. Le Gouvernement princier s’associe à la peine de sa famille et de ses proches à qui il exprime ses vives et sincères condoléances. Il partage également l’émotion des fonctionnaires de police de la Principauté.

A ne manquer sous aucun prétexte: le Ballet Royal de Londres à Monaco

La célèbre compagnie du London Royal Ballet sera à Monaco cette fin de semaine. Elle présentera "L’histoire de Manon", ballet en trois actes du grand chorégraphe anglais Kenneth MacMillan, décédé le 29 octobre 1992 à Londres. Les représentations auront lieu Salle des Princes du Grimaldi Forum les 27, 28 et 29 juin à 20 h 30, ainsi que le 29 juin à 16 h. Avec la participation de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction du Britannique Martin Yates. L’œuvre a été vue dans le monde entier, toujours avec le même succès depuis la première représentation donnée à Londres en 1974. Il est vrai qu'elle est servie par des danseurs exceptionnels et que l'histoire ne cesse de fasciner les foules. Si l'on en croit Montesquieu, il y a une explication à ce succès qui ne s'est jamais démenti i["Je ne suis pas étonné que ce roman, dont le héros est un fripon et l'héroïne une catin [...] plaise, parce que toutes les mauvaises actions du héros [...] ont pour motif l'amour, qui est toujours un motif noble, quoique la conduite soit basse"]i. Le roman auquel il est fait allusion est celui de l'abbé Prévost d'Exiles "L’Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut" qui parut en 1731, et depuis, la liste est longue des œuvres inspirées par ces amours violentes qui se termineront fort mal, tant à l'opéra avec notamment Jules Massenet et Giacomo Puccini qu'au cinéma avec Henri-Georges Clouzot pour ne citer que lui. La passion dévorante du jeune Des Grieux pour la belle Manon Lescaut séduit et l'atmosphère à la fois raffinée et décadente du XVIIIe siècle n'y est pas pour rien non plus. Les décors de Nicholas Georgiadis et les costumes sont magnifiques. Quant à la partition, elle est de Massenet, mais elle n'a rien à voir avec celle qu'il composa pour son opéra, elle a été partiellement revue par le compositeur britannique Leighton Lucas et entièrement réorchestrée par le chef Martin Yates en 2011. Ces quatre représentations à Monaco, les 27, 28 et 29 juin à 20 h 30 et le 29 juin à 16 h, sont donc un événement auquel on ne regrettera absolument pas d'avoir assisté.

Au fil des ans

10 juin 1215, pose par les Grimaldi, originaires de la ville italienne de Gênes, de la première pierre de la place forte qui est aujourd'hui le Palais princier de Monaco.

15 juin 2012, LL.AA.SS. le Prince Albert II et la Princesse Charlène inaugurent le nouveau marché de la Condamine.

18 juin 1904, naissance à Paris du compositeur et chef d'orchestre français Manuel Rosenthal. On lui doit à l'Opéra de Monte-Carlo le ballet en un acte "Gaîté parisienne", à partir de musique de Jacques Offenbach. La première par les Ballets Russes de Monte-Carlo avait eu lieu le 5 avril 1938, chorégraphie de Léonide Massine, décors de Christian Bérard et direction de Paul Paray.
18 juin 1923, première représentation au Théâtre National de l'Opéra-Comique à Paris, de "Nausicaa", opéra-comique en 2 actes de Reynaldo Hahn, sur un livret de René Fauchois, direction d'Albert Wolff. La création de l'oeuvre avait eu lieu le 10 avril 1919, à l'Opéra de Montecarlo, mise en scène de Raoul Gunsbourg, décors d'Antoine-Alphonse Visconti et direction de Léon Jehin.

20 juin 1856, fin du règne de Florestan Ier de Monaco, il avait commencé le 2 octobre 1841 à la mort de son frère Honoré V. Second fils du prince Honoré IV, il était né le 10 octobre 1785 à Paris et décéda dans cette ville le 20 juin 1856.
20 juin 1856, début du règne de Charles III, fils de Florestan Ier et de Caroline Gibert de Lametz, il règnera jusqu'à sa mort le 10 septembre 1889 au Château de Marchais. Il était né à Paris le 8 décembre 1818.
20 juin 1919, entrée au répertoire du Théâtre National de l'Opéra de Paris d'"Hélène", poème lyrique en un acte, sept scènes et quatre tableaux, livret et musique de Camille Saint-Saëns, composé en 1903. Lors de cette représentation, la mise en scène était de Merle Forest et Camille Chevillard, directeur musical de l'Opéra de Paris, était au pupitre. La création d'"Hélène" avait eu lieu à l'Opéra de Monte-Carlo le 18 février 1904, avec Nellie Melba dans le rôle-titre.
20 juin 2013, "Pénélope", opéra en trois actes de Gabriel Fauré, était interprété au Théâtre des Champs-Élysées, avenue Montaigne à Paris. L'orchestre et le chœur Lamoureux étaient sous la direction de Fayçal Karou. Anna Caterina  Antonacci tenait le rôle-titre et Roberto Alagna celui d'Ulysse. L'oeuvre composée en1 913, sur un livret de René Fauchois, d’après l’Odyssée d’Homère, fut créée à l’Opéra de Monte-Carlo le 4 mars de cette année-là. Elle connaîtra vraiment la consécration lors de la première parisienne qui eut lieu le 10 mai suivant, dans le cadre de la saison d’ouverture du Théâtre des Champs-Élysées. L'établissement dû à l'architecte Auguste Perret, à l'instigation de l'agent artistique Gabriel Astruc, avait été inauguré 2 avril 1913.

21 juin 1936, naissance à Cajarc dans le département du Lot, de Françoise Quoirez, connue en littérature sous le nom Françoise Sagan. Elle est morte d'une embolie pulmonaire, le 24 septembre 2004 à l'hôpital de Honfleur, en Normandie. En 1885, elle avait reçu le Prix Prince-Pierre-de-Monaco.

22 juin 1982, la légation de Monaco à Rome qui avait ouvert le 5 mars 1907, est élevée au rang d'ambassade par l'Ordonnance souveraine n° 7408.
22 juin 1989, mort à Paris du compositeur Henri Sauguet. Il était né Henri-Pierre Poupard à Bordeaux le 18 mai 190. Il est notamment connu pour La Chatte, ballet en un acte, créé à l'Opéra de Monte-Carlo le 30 avril 1927 par les Ballets russes, argument de Boris Kochno d'après une fable d'Esope, décors et costumes de Naum Gabo et Anton Pevsner et chorégraphie de George Balanchine. Henri Sauguet est aussi le compositeur de la musique de l'opéra en 4 actes et 10 tableaux "La Chartreuse de Parme", sur le livret de son ami Armand Lunel d'après Stendhal. Lunel était alors professeur de philosophie au lycée Albert Ier de Monaco. La création de l’œuvre eut lieu à l'Opéra de Paris le 16 mars 1939, sous la direction de Philippe Gaubert avec Germaine Lubin dans le rôle de Gina, la Sanseverina, et Raoul Jobin dans celui de Fabrice Del Dongo.

24 juin 1953, Gilles-Henri-Alexis Barthe est nommé évêque de Monaco, il le restera jusqu'au 4 mai 1962, date à laquelle il devient évêque émérite de Fréjus-Toulon, fonction dont il se retira le 8 février 1983. Il était né le 4 juin 1906 à Briatexte dans le département du Tarn et mourut le 14 juillet 1993.


Par (dernière modification le 25/06/2013)



Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :