Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
17/09/2013

Actus de Monaco


Pique-nique monégasque - Rentrée des classes -
 Monaco et l'Union européenne - Nouvelle campagne de communication - Contre l'inégalité - Vendanges dans le vignoble monégasque - Monaco au quotidien - Au fil des ans


Pique-nique monégasque

actus_monaco_170913.mp3 actus-monaco-170913.mp3  (340.82 Ko)


Le 13 septembre, LL.AA.SS. Albert II et la Princesse Charlene ainsi que S.A.R. Caroline de Hanovre ont participé au traditionnel pique-nique qui réunit chaque année les Monégasques à la fin de l'été. Cette rencontre a lieu dans le parc Princesse-Antoinette à partir de 18 h. Elle commence toujours par une messe présidée par Mgr Bernard Barsi, archevêque de Monaco Au rendez-vous, de nombreuses spécialités monégasques, et au programme des danses du folklore de Monaco. Au cours de cette soirée détendue tout empreinte de convivialité, on a beaucoup remarqué le très élégant costume traditionnel monégasque que portait la Princesse Charlene.


Rentrée des classes

Photo (c) Gaétan Luci / Palais Princier
Photo (c) Gaétan Luci / Palais Princier
La Princesse Charlène visite des écoles de la Principauté

S.A.S. la Princesse Charlène a souhaité visiter plusieurs établissements scolaires. Ce qu'elle a fait le 16 septembre, accompagnée d'Isabelle Bonnal, directeur de l’Éducation nationale de la jeunesse et des sports, et de Valérie Corporandy, directeur adjoint. A 10 h, la Princesse Charlène a été accueillie par Hélène Palmero, directrice de l'école, et Christine Lanzerini, principal du collège François d’Assise-Nicolas Barré. Lors de cette visite, la Princesse a pu découvrir les nouvelles tenues scolaires des enfants, dont elle a été la principale inspiratrice. Elle a pu échanger très spontanément avec des élèves de grande section et de cours moyen, en anglais et en français. Elle a aussi participé à un atelier de dessin avec une classe de grande section. Au sein de ce même établissement, la visite de la Princesse s’est poursuivie par des échanges avec une classe de 6e anglophone dans le cadre d’un cours de langue vivante interactif utilisant les nouvelles technologies que le Gouvernement princier met au service de la réussite des élèves.
Après cette première visite, la Princesse Charlène s’est rendue au lycée Albert Ier où elle a été accueillie par le proviseur Pierre Cellario. Elle a pu s’entretenir avec des élèves de Terminale qui ont participé l’an dernier à un voyage pédagogique et humanitaire en Afrique du Sud et au Swaziland et a félicité les élèves ainsi que les professeurs accompagnateurs pour la qualité des photos et des commentaires réalisés lors de ce voyage. La Princesse a été particulièrement touchée par le fait que des élèves de la Principauté aient été sensibilisés à la situation d’enfants moins favorisés aux conditions de vie peuvent précaires. Cet entretien lui a permis d’apprécier le niveau de maîtrise de la langue anglaise. Ces échanges se sont poursuivis lors d’une séance de sciences physiques faisant appel aux nouvelles technologies.
Au terme de cette matinée, la Princesse Charlène a déjeuné avec les élèves de l’École de Fontvieille qui l’ont accueillie, aux côtés de la directrice Véronique Tambuscio. Ils ont été très fiers de présenter la décoration des tables du restaurant scolaire qu’ils ont entièrement réalisée. Rappelons que ces élèves avaient participé très activement l’an dernier, au concours des Petits chefs, organisé à l’hôtel Fairmont, et où ils avaient remporté le Prix de la plus belle table. Après le déjeuner, S.A.S. la Princesse Charlène a salué à nouveau tous les enfants et leurs enseignants et leur a souhaité une très bonne année scolaire.

Le ministre d’État à l'école

Le 11 septembre, S.E. Michel Roger s’est rendu dans deux établissements scolaires de la Principauté, le Lycée François d’Assise Nicolas Barré, installé dans les anciens locaux du Lycée technique et hôtelier de Monte-Carlo, avenue de l’Annonciade, et à l’école Saint-Charles. A FANB, S.E. Michel Roger, accompagné de Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur, d’Isabelle Bonnal, directeur de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports, Valérie Corporandy, directeur adjoint de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports, Mgr Bernard Barsi, archevêque de Monaco, et Laure Médecin, chef d’établissement, tenait à se rendre compte des nouvelles conditions de vie scolaire des 350 lycéens qui avaient quitté leur ancien collège de l'avenue de Roqueville. Les travaux réalisés durant l’été par le service des Bâtiments domaniaux ont permis, outre la réfection des 2e et 3e étages, de créer des laboratoires de sciences et vie de la terre et de physique, d’installer une chapelle et de réaménager en cantine l’ancien restaurant d’application.
A l’école Saint-Charles, Armelle Borro, responsable du Centre de formation pédagogique de la DENJS, a présenté au ministre d’État, le dispositif "Réussite des élèves". Ce programme, mis en oeuvre durant l’année scolaire 2012-2013, comprend plusieurs points, des évaluations menées dans la grande section de maternelle et en CP, destinées à piloter le dispositif d’accompagnement personnalisé auprès des élèves en difficulté; des évaluations en CE1 et CM2, indicateurs de l’évolution de l’élève et éléments de personnalisation de son parcours; un soutien renforcé des compétences de lecture en CM2/6e, dispositif qui sera généralisé durant l’année scolaire 2013-2014; le renforcement de la liaison CM2/6e, une des priorités de la DENJS. Des réunions de travail entre professeurs principaux des classes de 6e et professeurs des écoles permettront un accueil optimisé des élèves les plus fragiles, dès les premiers jours de classe, notamment en français et en mathématiques; l’exploitation du Livret personnel de compétences.

Monaco et l'Union européenne

La Principauté de Monaco a conclu une union douanière avec l'UE, elle a adopté l'euro comme devise nationale et transposé dans son droit des dizaines de directives communautaires dès lorsqu'elles concernent les accords bilatéraux avec la France. Mais elle ne fait pas partie de l'Union européenne et pour l'instant, il n'est pas question qu'elle rejoigne les vingt-huit Etats membres.
Le ministre d’État S.E Michel Roger, était à à Bruxelles où il s'est déclaré prêt à entamer au début de l'année prochaine des négociations avec la Commission en vue de conclure un accord de partenariat. "Les accords avec la France ne suffisent plus. Il faut s'attendre à ce que les problèmes augmentent au fur et à mesure du renforcement de l'intégration européenne". Par exemple, l'industrie pharmaceutique monégasque qui est petite mais florissante bénéficie bien d'une convention avec l'Union européenne, mais elle est devenue aujourd'hui insuffisante pour fluidifier les échanges. Dans un domaine différent, les étudiants de nationalité monégasque qui poursuivent un cursus en Europe n'ont pas le droit de bénéficier du programme d'échange communautaire Erasmus, alors que les jeunes Turcs, non ressortissants de l'Union, le peuvent.
La question de la fiscalité a longtemps agité les esprits et il est bon de rappeler que la Principauté a été rayée en 2009 des listes noire et grise de l'OCDE des juridictions non coopératives. Depuis lors, la Principauté a signé vingt-six accords bilatéraux, avec les États-Unis et les principaux pays européens notamment, l'engageant à échanger des informations fiscales en cas de demande de ses partenaires sur des cas précis. Mais Bruxelles souhaite encore aller plus loin avec Monaco comme d'ailleurs avec le Liechtenstein, Andorre, Saint-Marin ou la Suisse pour établir un échange automatique d'informations fiscales sur leurs ressortissants respectifs. A propos de l'engagement du récent G20 de mettre en œuvre cet outil anti-évasion fiscale à partir de 2015, S. E. Michel Roger précise "La discussion ne peut se faire au prix du sacrifice des spécificités de Monaco". Et de rappeler le principe de la liberté d'installation en Principauté. Et à Monaco, on pense qu'il n'est pas question de se précipiter en ce qui concerne l'échange automatique d'informations fiscales et qu'il faut attendre que le mouvement soit général. En conclusion, la Principauté est prête à commencer au début de 2014 des négociations avec Bruxelles en vue de conclure un accord de partenariat avec l'Union européenne, mais sans sacrifier les spécificités de la principauté, comme l'indique son ministre d’État.

Nouvelle campagne de communication


Une affiche de la campagne à l’aéroport de Bruxelles-National. Photo (c) Charly Gallo / CDP
Une affiche de la campagne à l’aéroport de Bruxelles-National. Photo (c) Charly Gallo / CDP
Lundi 9 septembre, S.E. Michel Roger, ministre d’Etat, entouré de S.E. Gilles Tonelli, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire au Benelux et de Régis Lefebvre, consultant, a présenté à Bruxelles les grandes lignes de la campagne de communication entreprise par la Principauté de Monaco. Campagne destinée à démontrer en quoi les spécificités de Monaco peuvent être utiles à l'Europe. Une conférence s'est tenue à la bibliothèque Solvay en présence de la presse bruxelloise et de membres des différentes représentations diplomatiques auprès de l'Union européenne. Une délégation composée de journalistes monégasques accompagnait également le ministre d'Etat. À cette occasion, S. E. Michel Roger a rappelé que "Suite à la volonté de l'UE de formaliser ses relations avec les petits Etats, Monaco, Andorre et San Marin, il est apparu nécessaire de mettre en place une véritable stratégie à destination des décideurs européens afin d'expliquer la réalité de la Principauté et de faire valoir nos spécificités". Et d'ajouter "Cependant, Monaco n'envisage pas une intégration à l'UE ni à l'espace économique européen mais reste ouvert à un dialogue". L'utilité de Monaco pour l'Europe se manifeste notamment par les deux thèmes déjà mis en avant, à savoir l'emploi et les énergies nouvelles. Monaco, en effet, avec ses 2,02 km2 est un bassin d'emplois pour près de 50.000 salariés à 90% ressortissants de l'UE. Et dans le domaine des énergies renouvelables, Monaco fait profiter l'Europe de son savoir-faire pour ce qui est des véhicules électriques de demain. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de la poursuite de la campagne de communication institutionnelle élaborée par Monaco en 2010. Après avoir ciblé la France puis un public international, elle s'adresse maintenant à une cible paneuropéenne. La campagne a commencé le 9 septembre et va durer 3 semaines à Bruxelles, en affichage, dans le quotidien belge "Le soir" et dans la presse spécialisée. Puis 6 semaines sur la chaîne de télévision "Euronews", partenaire exclusif et inédit de la Principauté de Monaco.
Il est possible de retrouver cette campagne sur le portail gouv.mc et sur twitter @GvtMonaco.

Contre l'inégalité

José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures, a pris part à la 3e réunion ministérielle de l’Union pour la Méditerranée, UpM, qui s’est tenue à Paris le 12 septembre. Cette conférence réunissait les ministres chargés de la condition féminine et de l’égalité des chances des 43 pays membres de l’organisation. Elle était co-présidée par Catherine Margaret Ashton baronne Ashton of Upholland, 1e vice-présidente de la Commission européenne et haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, et Reem Abu Hassan, ministre jordanien du Développement social. Au cours de son intervention, José Badia a réaffirmé l’engagement de la Principauté en faveur des droits des femmes et a mentionné les mesures prises pour leur permettre de concilier vie privée et vie professionnelle, ainsi que les actions menées dans le domaine de la lutte contre les violences domestiques. Le conseiller de Gouvernement a également présenté le rôle croissant des femmes au sein des instances décisionnaires à Monaco. A l’issue de la conférence, les ministres de l’UpM ont adopté à l’unanimité une déclaration concernant plusieurs thèmes, égalité des droits entre hommes et femmes dans leur participation à la vie politique, économique, civile et sociale; combat contre toutes les formes de violence et de discrimination dont sont victimes les femmes ; changement dans l’attitude et le comportement pour atteindre l’égalité des sexes en vue de promouvoir l’autonomisation des femmes, non seulement dans les droits mais également dans la pratique.

Vendanges dans le vignoble monégasque

Elles ont eu lieu le mardi 10 septembre à l'endroit le plus inattendu qui soit, à savoir la Place du Casino ! Aux premières heures de la matinée une équipe de vendangeurs formée de cavistes et de jardiniers de Monte-Carlo SBM, était à pied d'oeuvre. On aura compris qu'il s'agissait d'un vignoble éphémère, ces 1.000 m2 avec 250 pieds de vigne, dû au savoir-faire de Jean Mus qui confie "La générosité des grappes sera à l’image de l’ambiance de la Place du Casino et la chance sera aussi fertile que la récolte !". Sous le nom de "Colline des 150 ans" avec des cépages comme Muscat de Hambourg noir, Cardinal noir, Philippe Noir, Muscat Bleu noir, Fanny blanc, Chasselas de Fontainebleau blanc et Chasselas doré blanc. La tradition a té respectée et la protection contre la maladie a été naturelle. Une fois que les grappes bien mûres ont été récoltées, elles ont été réparties dans de petits paniers et transférées aux Caves du Château Crémat à Bellet, à l'ouest de Nice. Là, elles y subiront la vinification selon des règles ancestrales. La récolte est d’environ 300 kg de raisins rouges et blancs et on attend quelque 300 bouteilles, moitié blanc et rouge.
Jean Mus, le paysagiste méditerranéen est bien connu. Il collabore avec l’équipe de jardiniers de la S.B.M depuis 30 ans. A la tête de son agence, il a réalisé des centaines de parcs et jardins sur les bords de la Méditerranée, en Europe et même au-delà. Citons par exemple la Fiorentina à Saint-Jean-Cap-Ferrat en 2007, le parc public de la pointe de la Croisette à Cannes en 2009, un grand domaine d’inspiration florentine à Santa Barbara, en Californie, en 2010. Cette année, entre autres, il a restauré les jardins de l’hôtel Ritz à Paris et il a été chargé des Jardins des Boulingrins et de ceux de la Tour Odéon. De nombreux prix ont couronné toutes ces créations exemplaires.

Monaco au quotidien

Photo courtoisie (c) TP
Photo courtoisie (c) TP
Travaux au solarium

Depuis le lundi 16 septembre, le Service des travaux publics réalise des travaux au solarium de la digue du Port Hercule. Lesquels consistent dans un premier temps à réparer les bétons des gradins, en particulier reconstitution des bétons, traitement des fissures, protection des bétons. Dans un second temps, il s'agira de revêtir ces gradins de dalles en pierre naturelle, afin de donner uniformité à l'ensemble. Pour des raisons de sécurité, à compter de cette date, la totalité du site du solarium est fermée au public. Un balisage de chantier est mis en place pendant toute la durée des travaux afin de conserver le cheminement piéton sur la Promenade supérieure de la digue depuis la gare maritime jusqu’au Rocher.
Réalisé en 2002, le solarium de la digue a besoin d’être réparé et protégé, car il est très exposé à l’environnement marin. Il est en effet constitué de superstructures en gradins s'appuyant sur les caissons ceinturant le terre-plein des Pêcheurs. La fonction première de cet ouvrage est de briser les lames venant du large en cas de coup d’est.

Travaux au Canton

Depuis le 11 septembre, le Service des travaux publics a engagé la phase 2 des travaux de démontage du coffrage du parvis Canton. Ils dureront jusqu'au début octobre. Le chantier sera effectif de 21 h 30 à 6 h, sauf le soir des samedis et dimanches, et nécessitera la fermeture de la rue de la Colle, dans sa partie proche du giratoire Canton, et le tunnel de la Colle reliant les giratoires Canton extérieur et Canton intérieur. Pendant ces horaires, la sortie du parking de la Colle ne sera possible que via le boulevard Charles III. Rappelons que la réalisation de ce parvis permet la liaison entre deux opérations de l’Etat sur les terrains de l’ancienne voie ferrée, les Jardins d’Apolline, avec la construction de 237 logements domaniaux ainsi que des surfaces commerciales, et l’îlot Canton qui verra début 2014 la livraison de 68 appartements, d’une crèche, de la maison des associations et de locaux de stockage.
A noter également: avec un mois d’avance sur le planning prévisionnel, le Service des Travaux Publics et les entreprises achèvent les travaux de démontage du coffrage du parvis Canton, avec la remise en service du giratoire Canton extérieur et des tunnels sans limite de gabarit de hauteur, le mercredi 18 septembre.

Nouveaux locaux judiciaires

Vendredi 13 septembre à 11 h 30 a eu lieu en présence de S.A.S. Albert II, l’inauguration des locaux du 12 rue Bellando de Castro, ancien siège du Conseil national, ils sont désormais affectés aux services judiciaires. Ce bâtiment accueille maintenant au premier étage une salle d’audience qui sera utilisée par les plus hautes juridictions de la Principauté, Tribunal suprême, Cour de révision et, selon les besoins, le Tribunal criminel, ainsi qu’une salle abritant les travaux du Conseil d’État; au rez-de-chaussée les bureaux et les greffes des juges tutélaires et du juge des accidents du travail; au rez-de-jardin, les bureaux des conseillers à la Cour d’appel. Ces nouveaux aménagements amélioreront les conditions de fonctionnement des juridictions et notamment de la Cour d’appel qui pourra disposer à plein temps de sa salle d’audience, jusqu’alors utilisée par les hautes juridictions lors de leurs sessions. L’accueil du public sera également facilité, puisque les bureaux des juges tutélaires et du service des accidents du travail et la salle d’audience bénéficieront d’un accès handicapé.

Nouveau site Internet pour le Centre de Loisirs Prince Albert II

Poursuivant la mise en place de nouveaux outils de communication, le Gouvernement princier met à disposition du public un site Internet dédié au Centre de loisirs Prince Albert II. Destiné aux parents dont les enfants fréquentent le Centre de loisirs et à ceux qui souhaitent les y inscrire, ce nouveau site Internet est le résultat d'une collaboration entre la Direction de l'administration électronique et de l'information aux usagers et la Direction de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports. Au-delà d'une présentation générale du Centre et de ses équipes, ce site Internet détaille son fonctionnement, périodes d'accueil, restauration, règlement, autorisations nécessaires, les types d'activités proposées, les plannings de la semaine et propose des informations pratiques, infos "sac à dos", accès au centre, démarches d'inscription et de réservation. Enfin, il permet au Centre de loisirs de diffuser son actualité et de renseigner le public autour des activités et évènements qu'il organise.
Pour accéder au site Internet du Centre de Loisirs, cliquez ici
A propos du Centre de Loisirs Prince Albert II
Rappelons que le Centre de loisirs Prince Albert II accueille, tous les mercredis et durant les vacances scolaires, les enfants âgés de 3 à 12 ans scolarisés à Monaco et dont les deux parents travaillent. Il propose de nombreuses activités adaptées à chaque catégorie d'enfants dans un cadre exceptionnel.

Au fil des ans

12 septembre 1331, fin de l'occupation génoise qui avait commencé le 10 avril 1301. Ce même 12 septembre 1331, commence le règne de Charles Ier de Monaco, Carlo Grimaldi, seigneur deMonaco qui s'achèvera le 29 juin 1352, il est mort en 1357 après avoir combattu Simone Boccanegra, doge de Gênes. Il était le fils de Rainier Ier et de Salvatica del Carretto et épousa Lucchina Spinola, ils furent les parents de Rainier II.

14 septembre 1641, signature du traité de Péronne entre Louis XIII et le prince Honoré II. Il débarrassait la Principauté de la tutelle espagnole. Pour compenser la perte des biens du prince en territoire espagnol, le roi de France lui accorda en compensation le duché de Valentinois, le marquisat des Baux de Provence, le comté de Carladès, la cité de Chabeuil, les baronnies de Calvinet, de Buis et la seigneurie de Saint-Rémy-de-Provence. Ce traité en 14 articles fut en vigueur jusqu'en 1793, quand la Révolution rattacha Monaco, Menton et Roquebrune à la France.
14 septembre 1982, mort à Monaco de la Princesse Grace des suites d'un accident de voiture survenu la veille sur les hauteurs de la Principauté.

16 septembre 1913, naissance à Cortenbergh, dans la province du Brabant flamand de Louis Carette qui fit une carrière littéraire sous le nom de Félicien Marceau. Il devint français en 1959. En 1974, le prix Prince-Pierre-de-Monaco lui fut attribué en 1974. Il meurt à Paris le 7 mars 2012.
16 septembre 1985, début des fonctions du ministre d’État Jean Aussel, elles s'achèveront le 16 février 1991.

17 septembre 1867, naissance à Orrouy dans le département de l'Oise de l'historien et bibliothécaire Léon-Honoré Labande, décédé le 21 septembre 1939 à Avignon. En 1906, il devient conservateur des archives et de la bibliothèque du Palais de Monaco. On lui doit notamment Histoire de la Principauté de Monaco en 1934.
17 septembre 2005, décès à Paris de l'écrivain français Jacques Lacarrière né le 2 décembre 1925 à Limoges. Cet amoureux impénitent de la Grèce dont il était un grand connaisseur, lui consacra de nombreux ouvrages. En 1995, il reçut le prix Prince-Pierre-de-Monaco.


Par (dernière modification le 24/09/2013)



Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :