Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
18/02/2014

Actus de Monaco


Activités princières - A Sotchi - Monaco international - La Principauté à l'heure chinoise - Danse - Monaco au quotidien - Au fil des ans


Activités princières

actus_monaco_180214.mp3 actus Monaco 180214.mp3  (260.53 Ko)


Don princier

S.A.S. Albert II a adressé un chèque de 20.000 € à la commune de Chilly-Mazarin dans le département de l'Essonne, ceci pour la réfection d'une église. La mairie, a confirme cette information donnée par le quotidien Le Parisien. Et Gérard Funès, maire adjoint de la localité, de préciser "Sollicité par la mairie de Chilly-Mazarin, Albert II de Monaco a fait un don de 20.000 € pour la rénovation de l'église Saint-Etienne". Il ne faut pas oublier que la famille Grimaldi a des liens historiques avec la ville de Chilly-Mazarin. Le 15 juillet 1771, le futur Honoré IV épousait Louise d'Aumont, duchesse de Mazarin, de Mayenne et de La Meilleraye, comtesse de Ferrette, de Belfort, de Thann, de Rosemont, baronne d'Altkirch, princesse de Château-Porcien, marquise de Guiscard, dame d'Issenheim, comtesse de Longjumeau, marquise de Chilly et baronne de Massy. Par ailleurs, Albert Ier, trisaïeul du Prince Albert, avait fait don d'un vitrail à l'église Saint-Étienne. S.A.S. Albert II s'était déjà souvenu de certaines de ses origines, il y a quelques mois, un propriétaire de Chilly-Mazarin l'avait sollicité pour la rénovation d'un porche historique, il avait alors reçu un chèque de 10.000 €. Les travaux de rénovation de l'église débuteront en septembre prochain et sont estimés à plus d'un million d'euros.

Déplacement à Parthenay

Il se dit dans cette sous-préfecture des Deux-Sèvres que S.A.S. Albert II pourrait s'y rendre fin avril. Il y visiterait l'exposition qui s'est ouverte le 16 février au Musée municipal Georges Turpin et se tiendra jusqu'au 1er juin prochain. Cette exposition, "La Meilleray, destin d'une famille aux XVIIe et XVIIIe siècles", est consacrée à la famille de La Meilleraye, originaire de Gâtine, et la Principauté a prêté quelques objets. La famille de La Meilleraye est en effet apparentée à celle de Monaco. On peut rappeler qu'Armand-Charles de La Porte de La Meilleraye, duc de Mazarin, 2e duc de La Meilleraye, duc de Mayenne, prince de Château-Porcien, marquis de Montcornet, comte de La Fère et comte de Marle avait épousé le 1er mars 1661 Hortense Mancini, nièce du Cardinal Mazarin. Il est l'arrière-grand-père de Louise d'Aumont qui épousera le futur Honoré IV. Ce ne serait pas la première fois que le Prince viendrait dans cette région. Il y est venu le 2 octobre 2012 pour découvrir "la plus belle cave du monde".


A Sotchi

S.A.S. Albert II a visité le village olympique de Derevnia, à Sotchi, c'est le plus grand des trois centres créés pour accueillir les quelque 3.000 participants de ces Jeux olympiques d'hiver. C'est aussi là que sont hébergés les membres de la délégation monégasque.

Monaco international

Photo (c) DR
Photo (c) DR
A Bruxelles

Vendredi 14 février, S.E. Michel Roger ministre d’État, a rencontré à Bruxelles José Manuel Barroso, président de la Commission européenne. Cet entretien a permis au ministre d’État de confirmer la préférence de Monaco pour un accord particulier avec l'Union européenne, compte tenu des spécificités de la Principauté, seule ville-État européenne. Ces particularités concernent particulièrement les faibles dimensions du territoire et le fait que les nationaux sont minoritaires au sein de leur propre pays. Étaient également présents Matthew Karnitsching, chargé des questions des petits États tiers européens au cabinet de José Manuel Barroso; Gianluca Grippa, chef de division au Service européen d’action extérieure, SEAE; Nicolas de la Grandville, chef du protocole; S.E. Gilles Tonelli, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Monaco en Belgique ainsi que Pierre-Henri Setttimo, conseiller d’ambassade.

A Gênes


Ce même vendredi 14 février, S.A.R. la Princesse de Hanovre, par ailleurs présidente de l’AMADE mondiale, s’est rendue à Gênes pour d’offrir à l’hôpital pédiatrique Giannina Gaslini, un équipement laser de dernière génération. En activité depuis 1938, l’Institut Gaslini a pour vocation de garantir aux enfants la meilleure prise en charge possible grâce à la technologie la plus avancée. Ses services comportent le traitement, la recherche scientifique et l’activité chirurgicale. La Princesse qui était accompagnée par Jérôme Froissart, secrétaire général de l’AMADE mondiale, Pieter Bogaardt et Caroline Repin, membres du Conseil d’administration, ainsi que Claudio Senzioni, secrétaire général de l’AMADE Italie, et S.E. Robert Fillon, ambassadeur de Monaco en Italie, a été accueillie par le directeur général, le professeur Vincenzo Lorenzelli et le président de l’AMADE Italie, le Prince Pallavicino, S.A.R. la Princesse de Hanovre a visité les différents services de l’hôpital, rencontré plusieurs enfants hospitalisés ainsi que les membres du personnel médical, avant de procéder à la remise officielle à l’Institut de ce nouvel équipement laser dermatologique. Cet appareil sera utilisé pour des interventions spécialisées en matière de chirurgie dermatologique, notamment pour traiter les maladies de peau, les cicatrices, les tumeurs vasculaires, ou procéder au remodelage de la peau. L’acquisition de cet appareil, d’une valeur de 50.000 €, est le fruit d’une opération de sensibilisation menée par l’AMADE Italie depuis plusieurs semaines. En clôture de la journée, la Princesse de Hanovre a ainsi pris part à une soirée de bienfaisance destinée à échanger avec les principaux partenaires et généreux soutiens de cette campagne.
Cet établissement fut fondé par le sénateur Gerolamo Gaslini en hommage à sa fille Giannina prématurément décédée à 12 ans, il est aujourd’hui l’un des meilleurs établissements d’Europe. Plus de 17.000 patients par an y sont hospitalisés, et plus de 2000 enfants y sont opérés chaque année. Le pape Benoît XVI s'était rendu dans cet hôpital pédiatrique de Gênes le 18 mai 2008.
L’AMADE fondée en 1963 par la Princesse Grace a pour mission de protéger les enfants les plus vulnérables contre la violence, l’exploitation et les abus, de favoriser leur accès à l’éducation et à la santé.

Convention entre les fédérations monégasque et française

Solange Raggazoni, présidente de la Fédération monégasque de gymnastique, et James Blateau, président de la fédération française de gymnastique, viennent de signer une nouvelle convention, destinée à remplacer celle qui datait de 1996 et était devenue obsolète. La nouvelle permettra aux gymnastes monégasques inscrits dans les clubs de la Principauté, Étoile de Monaco, Fémina Sports de Monaco et Monaco Gymnastique Rythmique, de pouvoir bénéficier des structures d’entraînement françaises aussi bien en France qu’à l’étranger lors de stages ou compétitions internationales. Par ailleurs, la Fédération monégasque de gymnastique, par l’intermédiaire de ses trois clubs, est rattachée au Comité régional Provence-Alpes Côte d’Azur et les gymnastes de la Principauté seront donc autorisés à briguer le titre de champion de France.

Un chercheur du CSM récompensé à Eilat en Israël


En décembre dernier, six représentants du Centre scientifique de Monaco, CSM, ont participé à la huitième Conférence internationale sur la biologie des cœlentérés, ICCB, International conference on cœlenterate biology, à Eilat. Les cœlentérés incluent notamment les coraux constructeurs de récifs, qui font l’objet d’études poussées au CSM depuis plus de 20 ans. Les récifs coralliens représentent une importante biodiversité mais sont en danger, notamment à cause du réchauffement climatique et de l’acidification des océans. Près de 500 participants, venus du monde entier, et regroupant les meilleurs chercheurs des différentes disciplines de la biologie des coraux et espèces associées, étaient présents pour assister aux 166 présentations orales, dont 6 étaient données par le CSM. Ce qui consacrait l'excellente position du centre de recherche monégasque dans la biologie corallienne. A cette occasion, le Dr Éric Béraud, chargé de recherche au CSM au sein de l’équipe d’écophysiologie, a remporté le concours de la meilleure photographie de corail, avec une photo prise dans les nouveaux aquariums du laboratoire situé quai Antoine Ier.

La Principauté à l'heure chinoise

Des relations sino-monégasques qui s'étoffent

Du 13 au 20 février se tient le Monaco Chinese Festival, une première en Principauté. Des relations suivies existent depuis plusieurs années entre entre les deux pays, une ambassade ainsi que des délégations qui se succèdent à un rythme accéléré. La Principauté n'ignore pas que la Chine vient de franchir pour la première fois cette année la barre symbolique des 300 milliardaires. Selon une étude publiée par l'institut de recherche Hurun, la deuxième économie mondiale compte aujourd'hui 315 milliardaires, soit 64 de plus qu'en 2012. Et la fortune moyenne des 1.000 Chinois les plus riches s'établit à 1,04 milliard de dollars. Des chiffres qui font rêver… Catherine Fautrier, ambassadrice de Monaco en Chine décrit les relations qui existent entre les deux États. Des relations diplomatiques qui se sont étoffées depuis 1995, un pavillon monégasque à l'expo universelle de Shanghai en 2010, les Chinois de plus en plus intéressés par Monaco, le Grand Prix de Monaco, le yachting et le luxe retiennent leur attention. Il y a actuellement une dizaine de résidents chinois en Principauté, chiffre qui peut paraître dérisoire mais va évoluer car les Chinois recherchent des endroits sécurisés pour développer leurs affaires et investir pour leurs familles ailleurs qu'en Chine.

L'empire du milieu se dévoile

Dans le cadre du Monaco Chinese Festival qui a pour vocation de présenter plusieurs événements destinés à promouvoir la culture et les traditions chinoises, un Village d’artisanat chinois est édifié pour une semaine sur le quai Albert Ier. Quelques facettes de l’artisanat chinois faisant partie du patrimoine culturel et historique de la Chine seront ainsi dévoilées au grand public grâce à la présence de grands maîtres, tous membres de la  China Federation of Literary and Art Circle, CFLAC. Citons par exemple l’art de la figurine de farine avec le maître Lang Zhichun, le cerf-volant avec le maître Ha Yiqi ou le raisin en verre de Chang avec le maître Chang Hong. La présence des maîtres dans chacune des disciplines est l'occasion unique de mieux comprendre la tradition, la passion et la transmission de ce savoir-faire ancestral.                              
Le Village d’artisanat traditionnel chinois est ouvert quai Albert Ier du 14 au 20 février, tous les jours de 12 à 20 h. Entrée libre et gratuite.

Danse

Photo (c) Alice Blangero
Photo (c) Alice Blangero
Ballets de Monte-Carlo

Le 13 février, les Ballets de Monte-Carlo ont obtenu un immense succès au Gran Theatre del Liceu à Barcelone, pour la première du ballet "La Belle", chorégraphie de Jean-Christophe Maillot. La compagnie des Ballets de Monte-Carlo a enchanté quelque 7.000 personnes jusqu'au 16 février dans ce théâtre considéré comme un des hauts lieux de la musique dans le monde. "La Belle" fut créée en 2001, le spectacle est inspiré du conte de Perrault, "La Belle au bois dormant", sur la musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski et dans des décors d’Ernest Pignon-Ernest, remporte partout un vif succès grâce à son atmosphère onirique. Les Ballets de Monte-Carlo poursuivront leur tournée aux États-Unis, du 7 au 16 mars, au Segerstrom Center de Costa Mesa et au New York City Center de New York. Puis en Angleterre du 9 au 13 avril, au London Coliseum de Londres. Ensuite viendra une tournée en France, du 21 au 25 mai à la Maison de la Danse de Lyon et du 5 au 13 juin au Théâtre National de Chaillot de Paris.

Genève à Monaco


Le Monaco Dance Forum invitera le Ballet du Grand Théâtre de Genève à se produire sur la scène du Grimaldi Forum du 15 au 16 avril. La compagnie y présentera deux spectacles de danse contemporaine, "Glory" du Grec Andonis Foniadakis et "Lux" du Suisse Ken Ossola. Le premier est inspiré par la musique baroque de Georg Friedrich Haendel. Ancien danseur du Ballet de l’Opéra national de Lyon, Andonis Foniadakis a récemment été récompensé par le prix Danza & Danza en Italie, pour sa création "Les Noces". Son nouveau spectacle a pour ambition de présenter une succession de tableaux à la fois "énigmatiques" et "imaginatifs". Le second ballet, "Lux", mise sur les jeux d’ombres et de lumières pour accompagner la musique du Requiem de Gabriel Fauré. Devenu un spécialiste de l’œuvre de Jiri Kylián, Ken Ossola parcourt régulièrement le monde pour y remonter les chorégraphies du Tchèque, au sein de diverses compagnies. Jirí Kylián participera d’ailleurs lui aussi au Monaco Dance Forum, les 17 et 18 avril, avec la première européenne de "East Shadow". Cette œuvre commandée dans le cadre de la triennale 2013 d’Aichi au Japon aborde le thème de la catastrophe de 2011 à Fukushima. Le chorégraphe y mêle l’univers d’un des maîtres de l’absurde, Samuel Beckett, avec une mise en scène jouant sur la tragi-comédie.

Monaco au quotidien

Premiers "Trophées de l’apprentissage"

Dans le cadre du 3e Forum de la formation en alternance et de la 8e Rencontre des métiers de la banque et de la finance, le Service de l’emploi lance les "Trophées de l’apprentissage". Cette distinction, remise par le conseiller de Gouvernement pour les Affaires sociales et la santé, a pour but de récompenser et valoriser deux jeunes apprentis qui ont obtenu leur diplôme et accédé au monde du travail à l'issue d’un parcours exemplaire, professionnel aussi bien que scolaire. Elle s’inscrit dans la continuité des actions soutenues par le Gouvernement princier, pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes. L’apprentissage ne pouvant exister sans la participation et l’implication du monde de l’entreprise, ces Trophées récompenseront également les professionnels, qui  au cours de l’année 2013, au sein de leur établissement, ont formé et guidé ces apprentis pour une insertion professionnelle réussie. Le mercredi 19 février à 17 h 30 au Centre des Congrès Auditorium de Monaco, les "Trophées de l’apprentissage" récompenseront ainsi le meilleur apprenti de l’année et son entreprise. Un prix spécial du Jury sera également décerné.

Les entreprises de la CDE et les risques à l’export

La Chambre de développement économique, CDE, la BPCA, Banque Populaire Côte d'Azur, et Gramaglia Assurances, organisaient ce 11 février, dans le salon Bellevue du Café de Paris, une conférence "Risque Pays : analyse et opportunités des entreprises". Une centaine d’entrepreneurs de Monaco étaient venus assister à l’intervention de Julien Marcilly, économiste de la COFACE, Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur, pour découvrir les tendances majeures de l’économie mondiale et leur impact sur les entreprises, vues par l’un des leaders mondiaux de l’assurance-crédit. Dans son discours d’introduction, le président de la CDE Michel Dotta a évoqué deux des outils Coface référents pour les chefs d’entreprises évoluant sur les marchés étrangers, le colloque Risque Pays qui se déroule chaque année à Paris et dont la 18e édition a réuni fin janvier plus d’un millier d’acteurs économiques, et le "Guide Risque Pays" qui publie les différentes notations Coface pour l’année. L’évaluation du risque par pays était bien sûr au cœur de l’intérêt des participants, ceci en fonction de leurs zones export. De nombreux pays ont été évoqués, et notamment Singapour, où la CDE prévoit une mission économique début novembre prochain.

Course de navires propulsés à l'énergie solaire

Du 10 au 12 juillet prochain, le Yacht-club de Monaco accueillera le Solar1 Monte Carlo Cup. Compétition déjà annoncée comme une grande première mondiale. Il s'agit d'une course nautique dédiée à des bateaux propulsés par l'énergie solaire, elle a été organisée par Sergei Dobroserdov, résident monégasque et membre du Yacht-club. "L'idée était d'imaginer des courses nautiques plus en adéquation avec l'environnement, en se fondant sur l'héritage de Monaco dans ce domaine". Et comme le souligne Bernard d'Alessandri, secrétaire général du Yacht-club, ce championnat est comme un retour aux sources dans l'histoire nautique de la Principauté. "En 1904, Monaco était connue pour ses courses de canots automobiles. Aujourd'hui, la source d'énergie change et le Yacht-club a adhéré à cette idée séduisante" rappelle-t-il. Au début du XXe siècle, le prince Albert Ier avait invité les industriels à présenter à une clientèle internationale les dernières nouveautés en matière de moteur à explosion au cours du "Meeting annuel de canots automobiles". 25 équipages déjà inscrits, en provenance d'Indonésie, du Brésil, des USA, de Chine ou d'Europe, participeront à ce Solar1 Monte Carlo Cup. La course sera également suivie par les caméras d'Eurosport. Sergei Dobroserdov précise "Ce n'est pas un sport professionnel. Le principal est de montrer les capacités de l'énergie solaire. Les amateurs de bateaux solaires ont une opportunité d'afficher leurs talents d'ingénierie et ils pourront se confronter aux spécialistes du solaire". Soutenu dans son entreprise par Marco Casiraghi, il est venu pour assurer que "l'énergie solaire n'est pas une énergie marginale". Précisons que ces petits bateaux couverts de panneaux photovoltaïques semblent pouvoir atteindre de bonnes vitesses. Et à l'instar des bateaux classiques, les navires solaires devraient s'affronter pendant trois jours, dans des épreuves de slalom et de duels calqués sur ceux qui étaient proposés en 1904. Ce qui devrait se dérouler face au futur Yacht-club, installé quai Kennedy et qui sera inauguré le 20 juin.

Au cimetière

Des travaux s'y poursuivent avec la restructuration du Carré des Jacarandas. Après différents travaux de sécurisation ainsi que la rénovation de la chapelle en 2012, puis la réfection du parking intermédiaire à la rentrée 2013, les travaux se poursuivent au cimetière de Monaco avec la restructuration du Carré des Jacarandas. Menés conjointement par le Service des Travaux publics du Gouvernement princier et les Services techniques communaux, ils ont commencé le lundi 17 février avec la mise en place du chantier et devraient prendre fin en juillet prochain. Rappelons que grâce à ces travaux, le cimetière accueillera 200 concessions de caveaux supplémentaires qui s’ajouteront aux 2.350 caveaux actuels.

Au fil des ans

12 février 1946, création à l'Opéra de Monte-Carlo de l'opéra en 5 scènes de Raoul Gunsbourg composé en collaboration avec Maurice Thiriet et Henri Tomasi "Les Dames galantes de Brantome". Sur un livret de Raoul Gunsbourg d'après Pierre de Bourdeille seigneur de Bantôme. Décors de Paul-Charles Roux, mise en scène de Raoul Gunsbourg, sous la direction d'Henri Tomasi.

13 février 1873, naissance de Fiodor Ivanovitch Chaliapine à Kazan et mort le 12 avril 1938 à Paris. Cette basse fut également acteur, avait également un grand talent pour le dessin. On l'entendit à l'Opéra de Monte-Carlo notamment dans "Le vieil aigle" de Raoul Gunsbourg en 1909.
13 février 1906, première à la Salle Garnier de "Le roi de Lahore", 5 actes et 7 tableaux de Jules Massenet sur un livret de Louis-Marie-Alexandre Gallet, direction de Léon Jehin, mise en scène de Raoul Gunsbourg et décors d'Antoine-Alphonse Visconti. on pouvait y entendre Géraldine Farrar.
13 février 1909, création à l'Opéra de Monte-Carlo du drame lyrique en un acte de Raoul Gunsbourg, "Le vieil aigle", sur un poème du compositeur, d'après une légende de Gorki. Instrumentation de Léon Jehin. La première représentation à l'Opéra de Paris eut lieu le 26 juin de la même année. Là encore on y remarquait Fédor Chalipine.

14 février 1884, naissance à Lapalisse, dans le département de l'Allier, du compositeur français, titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Monaco Émile Bourdon. Il est décédé à Monaco le 11 juillet 1974.
14 février 1899, naissance à Sušak, aujourd'hui à Rijeka en Croatie, du chef d'orchestre Lovro von Matačić. Il fut directeur musical de l'Orchestre philharmonique de Monte-Carlo de 1972 à 1979. Il est mort le 4 janvier 1985 à Zagreb.
14 février 1901, mort à Belle-Île-en-Mer de l'ingénieur français, inventeur d'hélicoptères Maurice Légerle. Cet ingénieur sorti de l'École Centrale des arts et manufactures en 1896, était né à Paris le 14 décembre 1873. Il fut recruté en 1899 par la Société des bains de mer de Monte-Carlo et le 14 février 1901, dépose une demande de brevet pour un "hélicoptère ou appareil volant dirigeable plus lourd que l'air mû par des hélices".
14 février 1905, création à l'Opéra de Monte-Carlo de Chérubin, comédie chantée en trois actes de Jules Massenet, sur un livret de Francis de Croisset et Henri Cain, d'après la pièce éponyme de Francis de Croisset. Décors de Visconti et mise en scène de Raoul Gunsbourg. Mary Garden tenait le rôle titre sous la direction de Léon Jehin. La première représentation eut lieu à l'Opéra-Comique le 23 mai de la même année.
14 février 1908, naissance à Levallois-Perret près de Paris, d'Alice Gauthier devenue la chanteuse Lys Gauty. Après avoir abandonné la scène dans les années cinquante, elle dirigea un cabaret dans la région de Nice où elle fonde une école de chant. Plus tard, elle prit la direction d'une agence immobilière à Monte-Carlo où elle mourra le 2 janvier 1994.
14 février 1928, mort à Monaco du chef d'orchestre Léon Jehin, qui était né à Spa, en Belgique, le 17 juillet 1853. Il reste à jamais associé au succès qu'ont obtenu de nombreux opéras créés à l'Opéra de Monte-Carlo sous la direction de Raoul Gunsbourg.

15 février 1793, la Convention décide la réunion de la Principauté de Monaco à la France.

16 février 1984, à l’occasion de la visite officielle à Monaco du président de la République française, François Mitterrand, un échange de lettres franco-monégasque fixe les limites des eaux territoriales monégasques.

17 février 1912, création à l'Opéra de Monte-Carlo de "Roma", opéra tragique en cinq actes de Jules Massenet, sur un livret d'Henri Cain, d'après Rome vaincue d'Alexandre Parodi. Mise en scène de Chalmin dans des décors de Visconti.
17 février 1966, création de la Fondation Prince Pierre, dont l’objet est de favoriser la culture par l’attribution de bourses dans les domaines littéraires, musicaux et artistiques.

18 février 1902, création à l'Opéra de Monte-Carlo, miracle en trois actes de Jules Massenet "Le Jongleur de Notre-Dame", sur un livret de Maurice Léna d'après "Les Miracles de Nostre Dame" de Gautier de Coinci. Sous la direction de Léon Jehin. La première eut lieu à l'Opéra-Comique le 10 mai 1904.
18 février 1904, création à l'Opéra de Monte-Carlo du poème lyrique en un acte de Saint-Saëns Hélène sur un livret du compositeur lui-même. La première française eut lieu le 18 janvier 1905 à l'Opéra-Comique de Pari.
18 février 1933, ordonnance du prince Louis II autorisant le divorce du Prince Pierre et de la Princesse Charlotte. Les parents de S.A.S. Rainier III et la princesse Antoinette s'étaient mariés civilement le 19 mars 1930 et religieusement le lendemain.
18 février 1995, décès à Nice du peintre Léon Louis Charles Roux qui était né à Nevers, dans le département de la Nièvre le 15 juillet 1899. A partir de 1936 il dirigea la scénographie de l'Opéra de Monte-Carlo jusqu'en 1963. Il est aussi l'auteur des décors dressés au Stade Louis II, à l'occasion de l'avènement du prince Rainier III de Monaco en 1949. Il réalisera aussi le rideau de scène de la Salle Garnier lors de la représentation donnée en l'honneur du mariage du prince Rainier III et de la princesse Grace le 18 avril 1956.


Par (dernière modification le 18/02/2014)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :