Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Argentine: première mesure économique de Mauricio Macri


A Pergamino, le nouveau président Mauricio Macri a annoncé le 14 décembre 2015 sa volonté de supprimer les taxes à l'exportation pour tous les produits agricoles excepté le soja pour lequel il opérera une réduction passant de 35% à 30%.


C'est dans un champ de maïs que Mauricio Macri officialise sa première mesure économique. Photo via le compte FaceBook de Mauricio Macri
C'est dans un champ de maïs que Mauricio Macri officialise sa première mesure économique. Photo via le compte FaceBook de Mauricio Macri
supression_taxes_exportations_1.mp3 Supression taxes exportations.mp3  (100.41 Ko)

C'est au beau milieu d'un champ de maïs que celui qui avait promis de libéraliser l'Argentine a annoncé sa première mesure économique. C'est donc dans la commune rurale de Pergamino que Mauricio Macri a déclaré  aux agriculteurs et représentants présents: "A la minute où je rentre à Buenos Aires je vais signer un décret afin d'éliminer les taxes à l'exportation, ce qui signifie que l'Argentine ne taxera plus le blé, le maïs, le tournesol et les produits régionaux sur le marché international".

Le ministre de l'Agriculture Ricardo Buryaile a quant à lui promis que cette réforme s'étendrait, par la suite, à la viande et au poisson.

"J'ai confiance en vous" à ajouté le nouveau président "Nous devons cessez d'être le grenier du monde et commencer d'être le supermarché du monde. Car cela signifie que de grandes usines se construiront dans le pays qui généreront des emplois de qualité."

Nombre de représentants des producteurs agricoles louent cette mesure et la qualifient même d'"historique". Ces dernières années, la suppression des taxes à l'exportation a régulièrement été demandée par le secteur agricole. Le gouvernement espère grâce à cette mesure encourager les producteurs, qui jusque-là gardaient leur grain en stock, à mettre en vente leurs produits afin de redynamiser l'économie.

Le gouvernement a expliqué que les fonds perdus après la mise en place de ce décret seraient récupérés grâce à d'autres impôts, notamment sur les profits générés par ces même ventes.

"Maintenant nous allons gérer les impôts de manière saine, donc il n'y aura plus d'excuses " a prévenu le président i"Si les bénéfices augmentent, vous devrez payer plus de taxes. Celles-ci aideront à créer des opportunités pour d'autres."]i

Rappelons que l'Argentine est l'un des premiers producteurs céréalier au monde, cette mesure aura ainsi des conséquences à l'échelle internationale et risque de saturer le marché agricole mondial. Pour preuve, peu après l'annonce, les prix européens des céréales chutaient.



22/12/2015




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 12





Dans nos blogs :

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...



Le Podcast Journal sur :