Connectez-vous S'inscrire
Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Mardi 23 Septembre 2014
22:23
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)
CP

Assurances pour protéger les pauvres contre les changements climatiques

09/08/2012
Lu par 1131 visiteurs web

L'Organisation internationale du travail (OIT) vient de présenter un nouveau type d'assurance à bas coût contre les effets du réchauffement planétaire pour les personnes pauvres qui souffrir souvent le plus des catastrophes naturelles.


"Malgré les défis, et grâce aux subventions, aux technologies et aux approches innovantes, les systèmes d'assurance peuvent jouer un rôle essentiel pour réduire la vulnérabilité des pauvres face aux catastrophes climatiques et au réchauffement global", a affirmé le chef du Fonds pour l'innovation en micro-assurance de l'OIT,
Craig Churchill.

Les mécanismes de micro-assurance conférant une protection contre des conditions climatiques spécifiques sont apparus il y a une dizaine d'années. La plupart sont des produits d'assurance indexés, ce qui signifie que les paiements aux clients se déclenchent quand certaines conditions climatiques se réalisent, mesurées par exemple par la pluviométrie ou la vitesse du vent. La plupart de ces produits sont encore en phase pilote ou ont été suspendus parce qu'ils ne parvenaient pas à atteindre leur seuil de rentabilité, selon le rapport "Protéger les plus démunis: guide de la micro-assurance", de l'OIT.
L'Inde fait figure d'exception. Avec plus de neuf millions d'agriculteurs couverts, le marché de l'assurance indexée sur le climat est l'un des plus vastes au monde. Il est subventionné par l'État, ce qui met les primes d'assurance à la portée des agriculteurs à faible revenu.

Avant même que les polices de micro-assurance puissent être vendues, des ressources doivent être mobilisées pour identifier les risques, évaluer la demande et rassembler des informations. Ces données sont essentielles pour élaborer un produit d'assurance - en particulier s'il a trait au climat - mais elles font souvent défaut dans les pays en développement.
Une catastrophe naturelle peut détruire les portefeuilles limités ou centrés sur une région. Pour être rentables, les mécanismes de micro-assurance doivent être accessibles et commercialisés à grande échelle. Cependant, à ce jour, les dispositifs qui ont cherché à parer les risques climatiques ou liés à des catastrophes au niveau micro n'ont pas réussi à atteindre une taille critique sans subvention.

Le rapport de l'OIT souligne que la subvention des primes, la recherche et le développement des produits, ou l'éducation des consommateurs, peut contribuer à améliorer l'efficacité de l'assurance indexée sur le climat. L'OIT suggère également la possibilité de s'orienter vers des interventions plus vastes.
Les mécanismes au niveau méso sont relativement nouveaux mais "leur potentiel de rentabilité et d'envergure semble assez prometteur", précise le rapport. Il cite l'exemple de la "Microinsurance Catastrophe Risk Organisation" (MiCRO), créée en mars 2011 pour aider à protéger les micro-entrepreneurs d'Haïti contre l'impact économique des catastrophes naturelles.
A l'échelle macro, le rapport mentionne le "Caribbean Catastrophe Risk Insurance Facility" (CCRIF), un fonds de mutualisation des risques qui prodigue une couverture à un coût bien inférieur à celui que les gouvernements de cette région sujette aux ouragans pourraient obtenir à titre individuel sur le marché de l'assurance.

"Même si elles ne relèvent pas vraiment de la micro-assurance, les interventions au niveau méso ou macro pourraient constituer un moyen plus efficace de protéger les pauvres des catastrophes naturelles", conclut le rapport.

Par CP — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 1131 fois — Contenu mis à jour le 09/08/2012




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

50 ans de la CNUCED - 18/06/2014

1 2 3 4 5 » ... 8











Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents