Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
11/03/2016

Cameroun: 50% des jeunes préfèrent travailler dans l’informel


Le salon du recrutement organisé à Douala (Cameroun) a permis aux chômeurs de découvrir le monde des offres d’emploi.


Cliquez ici pour accéder au site d'Emploi Service
Cliquez ici pour accéder au site d'Emploi Service

emploi_jeunes_douala.mp3 Emploi jeunes Douala.mp3  (988.2 Ko)


Colette Jeanine Minka, Directrice de la Général Emplois Service a réalisé un rêve: organiser un salon de recrutement de jeunes diplômés. C’était à Douala, il y a quelques mois. Le salon du recrutement est un forum au cours duquel on a, face à face, des chercheurs d’emplois et des chefs d’entreprises. Ce sont des séances d’échanges "B2B". A certaines tables, il y a eu des tests de qualification; à d’autres, ce furent des interviews où demandeurs d’emplois et chefs d’entreprises se sont côtoyés et ont appris à se connaitre. Le salon de recrutement a permis aux chercheurs d’emplois de savoir saisir les opportunités offertes.

Toutefois, à l’observation on a remarqué que seuls des jeunes, nantis de diplômes universitaires étaient présents. Ceux porteurs de titres intermédiaires ne se sont pas déplacés. "Avec ma moto-taxi ou "Ben-skin", j’ai un revenu moyen de 15.000 FCFA par jour. C’est suffisant pour entretenir ma famille" affirme jean Claude Kamga. Au Cameroun, ils sont nombreux à faire le "Ben-skin" ou un magasin de vente d’accessoires informatiques et des téléphones portables. Voilà les créneaux qui marchent.
D’autres font dans la revente des vêtements usagés encore appelés "friperie". La vente de la lingerie ou des cosmétiques passent aussi très bien. Ces revenus apparemment modestes ont permis à de nombreux jeunes, de se marier, d’acheter un lopin de terrain et de construire un studio. Dans le commerce informel, on ne s’ennuie pas surtout quand on a la volonté et un capital minimum.
Toutefois, il faut relativiser car certains diplômés cherchent désespérément à signer un contrat dans une entreprise. C’est la sécurité, suggèrent-ils. Aujourd’hui, il se crée dans les grandes villes, des agences qui placent du personnel auprès des entreprises mais la plupart de ces emplois sont temporaires.




Par (dernière modification le 11/03/2016)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Murmure d'Angers - 24/10/2016

1 2 3 4





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :