Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
22/10/2011

Chanson à la Une - Le permis de conduire, par Jean Yanne


À la fois humoriste, chanteur, musicien, comédien, réalisateur et scénariste, il a marqué les écrans avec sa voix et sa personnalité singulière, ses talents de comédien et de réalisateur, ainsi qu'avec ses sketches et ses parodies hilarantes... Comme avec "Le permis de conduire". Longtemps considéré comme un simple amuseur, Jean Yanne avec le temps prend la dimension d'un authentique critique des travers et des ridicules de son époque, à la manière d'un Molière au XVIIe siècle. Ce roi de la répartie improvisée fera aussi les belles heures de la célèbre émission radiophonique sur RTL "Les grosses têtes" de Philippe Bouvard, mais aussi en 2000 dans l'émission de Laurent Ruquier sur Europe 1 "On va s'gêner". Il nous laisse des images, et bien des phrases en forme de citations inoubliables, comme celle-ci glissée lors d'une interview à un journal de télé: "Faire du bruit avec la bouche comme un ministre, c'est ça être comédien... La différence? On est mieux payé quand on fait du cinéma!", représentait bien "l'humour Jean Yanne".

Voici la série quotidienne musicale du Podcast Journal: Chanson à la Une*, avec chaque fois une anecdote, les paroles d'une chanson et la vidéo de l'interprétation.


Le permis de conduire. Texte: Jean Yanne. Interprète: Jean Yanne. (1969)

Examinateur - Asseyez-vous, prenez vos aises! Je vous demande pardon, vous êtes bien installé?
Jean Yanne - Ça va, oui, ça va, sauf les genoux ça me gêne un peu les genoux, là.
E - C’est une petite voiture…
J.Y. - Ben oui, puis j’ai des gros genoux, alors ça me gène les genoux, quoi.
E - Oui, c’est ça, la prochaine fois, on prendra un autocar.
J.Y. - Ben y a intérêt, parce que je changerai pas mes genoux.
E - Bon. Monsieur, première question: Vous montez dans votre voiture, celle-ci ne veut pas démarrer, que faites-vous?
J.Y. - Est-ce que je sais, moi!
E - Vous feriez bien de la savoir ! Vous montez dans votre voiture, elle ne démarre pas, qu’est ce que vous faites?
J.Y. - Euh… Redites-moi ça, un peu… pour voir?
E - Vous êtes un peu dur d’oreille, vous tournez la clé, rien ne se passe, qu’est ce que vous faites?
J.Y. - Eh ben je descends.
E - Les fusibles, vous vérifiez…
J.Y. - Non, je descends, et je file un grand coup de pompe dans cette saloperie de bagnole. Après je prends ma clé à molette, j’ouvre le capot et je casse le moteur en mille morceaux. Je frappe, je cogne parce que je suis pas du genre à me laisser emmerder par un tas de ferraille… Et puis pas par autre chose non plus, d’ailleurs… suis-je assez clair?
E - Bon, autre chose, monsieur.
J.Y. - Oui…
E - A présent vous arrivez à un carrefour.
J.Y. - Oui.
E - Un agent de la force publique vous fait signe de vous arrêter…
J.Y. - Oui…
E - Qu’est ce que vous faites?
J.Y - Je passe! Et puis je me débrouille pour l’attraper avec mon aile gauche et j’y roule sur le buffet, et au passage, j’ouvre ma portière et j’y balance un bon coup de latte dans la gueule, par la même occasion. Parce que c’est pas un flic qui va faire la loi, non! Prenez pas tout le siège.
E - Bon, maintenant, vous êtes sur une route départementale…
J.Y. - Ah, ça m’étonnerait, alors!
E - Qu’est ce que vous dites?
J.Y. - Je dis ça m’étonnerait… que je sois sur une route départementale. J’y vais jamais sur les routes départementales, c’est plein de boue, et ça sent mauvais.
E - Oui, j’entends bien, monsieur, mais c’est une supposition, vous êtes sur une route départementale…
J.Y. - Non, je suis pas sur une route départementale, je viens de vous dire que j’y mettais jamais les pieds sur les routes départementales? J’aime pas ça, les routes départementales. Je hais les routes départementales. Les routes départementales, rien que de m’en causer, ça me donne envie d’envoyer des mandales dans la tronche à tout ce qui remue.
E - Mais… Mais en admettant…
J.Y. - AAAh… Je vais me le farcir! Ah, je vais être obligé de me le farcir, le petit asticot!
E - Mais enfin, monsieur…
J.Y. - Vous commencez à m’énerver avec vos questions… Est-ce que je vous en pose des questions, moi?
E - Non, mais…
J.Y. - Est-ce que je vous en pose?
E - Absolument pas.
J.Y. - Est-ce que je vous demande qu’est-ce que vous faites si il se passe ceci, qu’est-ce que vous faites si il se passe cela?
E - Pas du tout…
J.Y. - Est-ce que je vous oblige à aller sur une route départementale moi?
E - Qu’est ce que j’irais y faire!
J.Y. - Est-ce que je vous demande pourquoi vous avez cette tête d’abruti, et pourquoi ça fait un bruit d’évier quand je la remue? Hein! La seule chose que je vous demande, c’est si vous me le donnez mon permis, oui ou non?

L’examinateur terrorisé lui tend la feuille.

J.Y. - Ah! La! La!... Qu’est-ce qu’on peut perdre comme temps en formalités!



Les paroles des chansons sont la propriété de leurs auteurs. Leur commercialisation est interdite.

* La chanson à la Une peut-être aussi votre chanson préférée: faites-nous part de votre souvenir musical en postant des commentaires, et votre titre pourrait aussi être à la Une!

jean_yanne.mp3 Jean-Yanne.mp3  (1.13 Mo)





Par (dernière modification le 22/10/2011)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Angers Likes Metal - 05/11/2016

1 2 3 4 5 » ... 71




Dans nos blogs :

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...

L’Amérique post-Trump [Revue de presse]

Trois semaines après l’élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le monde entier s’étonne encore de ce résultat inattendu....



Le Podcast Journal sur :