Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
06/07/2013

Chanson à la une - Asimbonanga, par Johnny Clegg avec Nelson Mandela


Cette chanson sort en 1987 sur l'album intitulé "Third World Child" de l'auteur-compositeur-interprète et danseur sud-africain Johnny Clegg avec son groupe Savuka.


Asimbonanga. Paroles et musique: Jonathan Clegg. Interprètes: Johnny Clegg et son groupe Savuka. (1987)

j_clegg_n_mandela.mp3 J_Clegg_N_Mandela.mp3  (331.17 Ko)


Ce chanteur au répertoire principalement axé sur la lutte contre l'apartheid, dédie ce titre à Nelson Mandela, alors prisonnier sur l’île de Robben Island en Afrique du Sud. Johnny Clegg explique dans une interview: "J’ai écrit cette chanson en réaction à l’état d’urgence, qui a été imposé en 1986. J’étais profondément choqué. Et puis ma génération n’avait jamais vu physiquement Mandela. On ne savait même pas à quoi il ressemblait, parce qu’il était interdit d’avoir des photos de Mandela. Un type avait été condamné à quatre années de prison parce qu’il avait une tasse de café avec la photo de Nelson Mandela! "Asimbonanga" parle de cela, "Asimbonanga", on ne l’a jamais vu, Mandela. Pourtant le simple fait d’entendre son nom évoquait la promesse d’une nouvelle Afrique du Sud. D’ailleurs, je suis le premier artiste sud-africain à avoir écrit des paroles avec le nom de Nelson Mandela. D’autres artistes avaient écrit des chansons à sa gloire, mais au lieu de dire "Mandela", ils disaient "Manelo" pour éviter la censure, alors que moi je disais Mandela. Et bien sûr, la chanson a été censurée".

Celui que l'on surnomme aussi "le Zoulou blanc" poursuit, en contant même la belle histoire de cette vidéo: "En 1997, j’étais invité à chanter à Munich pour le concert de clôture d’une conférence qui rassemblait trois mille ONG qui avaient des opérations en Afrique. Mandela était l’un des participants. Donc j’étais sur scène, et je chantais "Asimbonanga", je finis toujours mes concerts avec "Asimbonanga". J’étais au milieu de la chanson, et je ne l’ai pas vu, mais Mandela est arrivé sur la scène. La foule est devenue complètement dingue. Mais moi je ne l’avais pas vu, Mandela, et je me suis dit: c’est dingue, ils raffolent de ma chanson. Et là, je l’ai vu. On a arrêté la chanson. Je lui ai tendu le micro, et il a dit: "la musique me permet d’être en paix avec moi-même et en paix avec le monde". Ensuite, il m’a regardé et il m’a dit: "Johnny, les gens ne dansent pas assez, recommence!" Et j’ai recommencé la chanson et il s’est mis à danser, c’était un moment inoubliable!"... Oui, inoubliable!
Nelson Mandela, libéré en février 1990, partagera en 1993 le prix Nobel de la paix pour l'abolition de l'apartheid avec le Président sud-africain Frederik de Klerk. Puis deviendra en 1994 le premier Président de la République d'Afrique du Sud.

L'artiste Johnny Clegg sera en tournée sur la France et la Suisse en novembre 2013.

Asimbonanga we have not seen him
Asimbonang'u Mandela thina we have not seen Mandela
Laph'ekhona in the place where he is
Laph'ehleli khona in the place where he is kept

Oh the sea is cold and the sky is grey
Look across the island into the bay
We are all islands till comes the day
We cross the burning water

Asimbonanga we have not seen him
Asimbonang'u Mandela thina we have not seen Mandela
Laph'ekhona in the place where he is
Laph'ehleli khona in the place where he is kept

A seagull wings across the sea
Broken silence is what I dream
Who has the words to close the distance
Between you and me

Asimbonanga we have not seen him
Asimbonang'u Mandela thina we have not seen Mandela
Laph'ekhona in the place where he is
Laph'ehleli khona in the place where he is kept

Steve biko, victoria mxenge
Neil aggett
Asimbonanga
Asimbonang 'umfowethu thina we have not seen our brother
Laph'ekhona in the place where he is
Laph'wafela khona in the place where he died
Hey wena hey you!
Hey wena nawe hey you and you as well
Siyofika nini la' siyakhona when will we arrive at our destination


Les paroles des chansons sont la propriété de leurs auteurs. Leur commercialisation est interdite.

La chanson à la Une peut-être aussi votre chanson préférée: faites-nous part de votre souvenir musical en postant des commentaires, et votre titre pourrait aussi être à la Une!



Par (dernière modification le 06/07/2013)





1.Posté par Lily Bernard le 07/07/2013 01:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Facebook
Hommage

Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 12




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :