Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
21/05/2014

Chirurgie esthétique: instrument de l’ego, ascenseur social ou réel remède psychologique? 3


En France, un sondage réalisé par Opinionway en 2013 pour l’Observatoire de la santé avait montré l’évolution des mentalités dans l’Hexagone: un tiers des Français dont 27% d’hommes affirmait l’année passée pouvoir avoir recours à une opération d’esthétique.


Partie III: La France, sur le chemin du culte de la beauté?

Les magazines retouchent les photos et changent même les proportions des femmes. Photo (c) Marin
Les magazines retouchent les photos et changent même les proportions des femmes. Photo (c) Marin

chirurgie_esthetique_3.mp3 chirurgie esthétique 3.mp3  (919.63 Ko)


Les magazines people, eux aussi, se font l’écho des changements esthétiques des stars. L’on est alors en droit de se demander quel impact les médias jouent-ils au niveau sociétal.

Pour le Docteur D. qui officie à Paris, "la demande est de plus en plus forte mais surtout de plus en plus précise". Il estime que les patients ont une idée de la chirurgie esthétique au dessus de ce qu'elle peut vraiment offrir. Pour lui, les photos ultra retouchées des magazines donnent au patient l'impression que la perfection est facilement atteinte avec un bistouri. Ce qui est loin d’être la réalité. Cette pression médiatique est dangereuse car elle place les attentes des patients trop haut: "on risque de nombreuses déceptions, avoue-t-il. C'est le rôle du chirurgien de dire au patient ce qu'il est possible d’espérer et ce qui ne l'est pas".

Même écho du côté du Docteur V., qui officie en région parisienne et refuse trois opérations sur cinq: "malheureusement, les clientes, même quand elles sont jolies, veulent ressembler à ce que les médias renvoient, c'est-à-dire à des stéréotypes. On arrive à des femmes ultra refaites. Il n’y a plus cet aspect naturel de la beauté".

Patricia, qui a subi plusieurs opérations, explique sa démarche: "Être belle, c’est se voir dans le regard de l’autre". Poitrine refaite, nez et lèvres opérés, elle assume ce besoin de ressembler pour elle "à ce qu’aiment les hommes", un stéréotype qu’elle voit dans les magazines et sur Internet. "On vieillit, il faut se battre pour rester belle, la concurrence est rude!", conclut-elle avec humour.







Par (dernière modification le 21/05/2014)





1.Posté par Veronique le 26/05/2014 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve que l'objectif du patient est surtout de remédier à un complexe physique et à un manque...  

Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.

Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le pied - 02/07/2016

1 2 3 4 5 » ... 14




Dans nos blogs :

L'UNICEF s'alarme: 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim dans quatre pays d'Afrique

Près de 1,4 million d'enfants peuvent mourir de la famine cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon le Fonds...



Le Podcast Journal sur :