Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
27/05/2016

Comment les prisons hollandaises sont utilisées pour l'accueil des réfugiés


Le site Techinsider propose de voir comment, en Hollande, l'arrivée massive de réfugiés a pu être résolue par... le dépeuplement des prisons. Une solution peu orthodoxe à la question épineuse de l'accueil des réfugiés, mais dont les bénéficiaires se déclarent satisfaits. Comment l'usage détourné de structures carcérales pourrait servir de premiers pas vers l'émancipation pour nombre de ces réfugiés.


Prison de la Province d'Haarlem en Hollande, reconvertie en centre d'accueil. Photo (c) Gerard Dukker
Prison de la Province d'Haarlem en Hollande, reconvertie en centre d'accueil. Photo (c) Gerard Dukker

prison_migrants.mp3 Prison migrants.mp3  (488.16 Ko)


La chute constante du taux de criminalité aux Pays-Bas a amené à des utilisations alternatives des structures carcérales au cours des dernières années. Ce pays où l'on dénombre davantage de gardiens de prison que de prisonniers s'était même vu offrir ses services à des pays comme la Belgique ou la Norvège, leur louant des places de prison inoccupées.

Un phénomène expliqué par "une politique de réinsertion très ancienne, un recours accru aux peines courtes et aux sanctions financières, ou encore à une justice négociée", comme l'expliquaient Léa Ducré et Margot Hemmerich dans le Monde Diplomatique en novembre 2015.

C'est aujourd'hui pour subvenir à la prise en charge des réfugiés que ces places vacantes sont utilisées. Parmi près de dix mille réfugiés venant de Libye, de Syrie, ou encore d'Irak, plusieurs centaines d'entre eux ont trouvé un refuge inespéré dans les prisons hollandaises, ce dans plus d'une dizaine d'établissements à travers le pays.

Des structures flambant neuves, parfaitement adaptées à des situations d'hébergements temporaires, et dont l'idée d'une telle réutilisation revient directement à l'agence gouvernementale hollandaise chargée de l'accueil des réfugiés.

"Il nous a fallu y réfléchir à deux fois avant de de décider d'utiliser les cellules de nos prisons", a déclaré Janet Helder, membre de l'agence hollandaise. Certaines personnes dans le quartier nous on demandé: "Comment pouvez-vous loger dans une cellule des Syriens, peut-être déjà emprisonnés ailleurs avant leur arrivée ici?". Nous avons donc décidé de laisser aux gens le choix entre différentes structures.

Un reportage-photo du site TechInsider permet de se rendre compte de l'usage peu conventionnel fait de ces prisons, au travers de moments de vie saisis à l'échappée et de témoignages de réfugiés se déclarant satisfaits de leurs conditions d'hébergement.

L'agence hollandaise pour l’hébergement des réfugiés est à ce jour parvenue à loger plus de 40.000 demandeurs d'asile sur un total de 60.000 entrés sur le territoire dans le courant de l'année passée.




Par (dernière modification le 26/05/2016)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 58




Dans nos blogs :

L'UNICEF s'alarme: 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim dans quatre pays d'Afrique

Près de 1,4 million d'enfants peuvent mourir de la famine cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon le Fonds...



Le Podcast Journal sur :