Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Gilles Carvoyeur

Contre le 'racket bancaire', Dupont-Aignan propose 'le droit au crédit'


Créée, le jour de la Saint-Valentin à Baume les Dames, l'association ANDIEP, Association Nationale de Défense des Intérêts des Entreprises et de Particuliers est présidée par le très actif Daniel Duchêne, lui même admirablement secondé dans la défense des victimes des abus bancaires par Claude Paquis, Vice-président de l'ANDIEP.


Le secteur bancaire n'est plus au service de l'économie

Contre le 'racket bancaire', Dupont-Aignan propose 'le droit au crédit'
Claude Paquis a été reçu officiellement le lundi 15 février par Nicolas Dupont-Aignan, à la tête du Parti Debout la République, d'essence Gaulliste, à l'Assemblée nationale pour une conférence de presse sur les abus bancaires avec d'autres chefs d'entreprises.
A cette occasion, Claude Paquis, porte-parole de l'ANDIEP, a transmis au député Dupont-Aignan tous les dossiers de l'ANDIEP en cours ainsi que l'analyse que l'association a menée sur les pratiques de certaines agences bancaires. "Le constat est sans appel : de nombreux professionnels et particuliers ont été victimes de ces pratiques bancaires injustifiables ! L'objectif de médiatisation de l'action de l'ANDIEP a été également atteint puisque de nombreux journalistes étaient présents à cette conférence de presse. Ils ont relayé l'information dans des journaux nationaux (Le Monde, Le Parisien, Le Figaro)", se félicite Claude Paquis, particulièrement satisfait de son déplacement à Paris.
Désormais, l'ANDIEP travaille en collaboration avec d'autres associations notamment la FNACAB et le CERF.
Depuis la création de l'ANDIEP, qui ne date que de quelques jours, Daniel Duchêne et Claude Paquis croulent sous les mails et les appels téléphoniques. Des appels de particuliers, de commerçants ou de chefs d'entreprises qui viennent de tous les coins de France.
"C'est pourquoi, d'ors et déjà, l'ANDIEP va se régionaliser en créant de nombreuses antennes à travers le pays, dans de nouveaux départements ou de nouvelles régions en plus de celles où l'association possédait déjà des porte-parole. Visiblement, une grosse mobilisation est en train de s'opérer dans toute la France. Les clients victimes des pratiques des banques semblent très déterminés. Ils en ont assez d'être constamment rackettés par les banques" annonce, remonté, Daniel Duchêne, le Président de l'ANDIEP qui se fait épauler par plusieurs cabinets d'avocats dont ceux de Me Gilbert Collard et de Me Alain Bousquet du barreau d'Antibes, président de la fédération nationale contre les abus bancaires.

Le secteur bancaire n'est plus au service de l'économie

Quant au président de Debout la République (souverainiste) Nicolas Dupont-Aignan, il a demandé lundi, lors de sa conférence de presse à l'Assemblée nationale, des mesures contre le "racket bancaire", comme par exemple le "droit au crédit opposable". "Le secteur bancaire n'est plus au service de l'économie", a déclaré M. Dupont-Aignan, entouré d'une demi-douzaine de chefs de petites entreprises menacés par des refus de crédit ou des frais bancaires élevés. "En 2009, quantité de petites entreprises sont tombées pour un refus de quelques milliers d'euros".
En outre, le député-maire d'Yerres (Essonne) demande "un droit au crédit opposable", obligeant les banques à "justifier systématiquement par écrit tout refus de crédit". Le chef de file de Debout la République (ex-UMP) veut aussi une "séparation stricte entre banques de dépôts et banques d'investissement". Le parlementaire réclame une taxe Tobini ["pour modérer les ardeurs spéculatives et faire contribuer l'économie de rente au financement de la protection sociale". ]i
Entouré d'un porte-parole de www.petition_contre_les_abus_bancaires.org, l'élu francilien a qualifié "d'utile" le médiateur du crédit, "mais c'est un pansement". Il juge que la taxation exceptionnelle des bonus bancaires de 2009 "est un plus, mais pas à la hauteur de l'enjeu". Le gouvernement a décidé d'affecter le produit de cette taxe - 270 millions d'euros - à la banque publique de financement des petites et moyennes entreprises Oseo. Mais "Oseo ne prête pas directement aux entreprises", a constaté, avec regret, M. Dupont-Aignan.
Avec AFP.

Pour tous renseignements :
Daniel Duchêne : danielduchene@laposte.net – 06 85 93 78 21
ou
Claude Paquis : paquis.claude@wanadoo.fr – 06 26 49 59 69


18/02/2010




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 12





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :