Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
19/11/2013

Coupe du monde 2022: Carton rouge sang pour le Qatar!


Presqu’île située dans la péninsule arabique, le Qatar (petit pays de par sa superficie et sa population) mais gigantesque par ses abondantes richesses en hydrocarbures, organisera en 2022 la 22e édition de la coupe du monde de football. Si cet évènement planétaire mettra davantage en lumière ce pays, a contrario beaucoup de voix s’élèvent pour décrier des faits qui obscurcissent le tableau idyllique que veulent nous montrer les Qataris. Une question se pose: le Qatar mérite-t-il toujours d’organiser la coupe du monde en 2022?


Un climat caniculaire en été

Photo (c) DR
Photo (c) DR

coupe_monde_2022.mp3 coupe-monde_2022.mp3  (355.71 Ko)


Les forts pics de chaleur en été pourraient être un handicap majeur pour la célébration de la grande messe du football, et font donc débat aujourd’hui. En effet, les températures caniculaires pourraient chambouler le calendrier historique de la compétition, et la FIFA se trouve confrontée à l’épineuse question. Le mondial doit-il se dérouler en été ou en hiver?
D’un côté, les professionnels du football représentés par Philippe Piat, Président de l'UNFP et de la FIFpro (Confédération des syndicats des joueurs de football), souhaitent que leurs membres ne participent pas à la Coupe du monde au Qatar si elle est disputée l'été. De l’autre, les candidats déçus comme l’Australie et les États-Unis, pourraient remettre en cause le document d’appel d’offres, mais aussi les diffuseurs comme l’américain Fox Sports qui a déboursé 425 millions de dollars pour les éditions 2018 et 2022. Enfin les clubs européens verraient leur propre calendrier bouleversé.
Sortir de ce marasme ne sera pas une mince affaire, et pour se laisser le temps de peser le pour et le contre, la FIFA a reporté sa prise de décision en juin 2014 après l’organisation de la coupe du monde au Brésil.

Mais à côté de cette question presque mineure s’érige un réel problème d’éthique et de violation des droits humains.


L’esclavage dans les arènes du football

A l’étonnement de tous et relayés par plusieurs médias, l’ambassade du Népal a révélé en septembre 2013 que 44 de ses ressortissants auraient trouvé la mort sur un des nombreux chantiers liés au mondial. D’où la préoccupation et la remise en cause des conditions de travail et de vie, par les instances internationales et syndicales.
La FIFA face aux injonctions des journalistes et de l’opinion publique a demandé aux autorités qatariennes de créer de bonnes conditions de travail pour les ouvriers qui sont majoritairement des immigrants.
Mais face à la gêne et à l’impuissance à demi-mot révélé par la FIFA face à cette situation qui entache leur image, est-il superflu de penser que d’autres raisons justifient ce silence accusateur?

Les pétrodollars pointés du doigt

Avec un potentiel de près de 11.000 milliards de m3 de gaz naturel (3e producteur mondial), et sa politique d’investissements massive dans divers pays dont la France notamment, ses tentacules financières sont estimées aujourd’hui à plusieurs milliards de dollars.
Le laxisme de la FIFA à fustiger avec véhémence les dérives de la politique d’esclavagiste à l’égard des ouvriers mais avant à lui avoir octroyé l’organisation de la Coupe du monde au Qatar fait dire à l’opinion et au secrétaire général de la Fédération internationale de football Jérôme Valcke: "ils ont acheté le Mondial 2022".
Le Qatar aurait-il soudoyé des personnalités de la haute instance dirigeante du football? En tout cas, Michel Platini, président de l’UEFA, affirme avoir supporté la candidature du Qatar. Quant à Zinedine Zidane, supporteur invétéré de la cause qatarienne, il a bénéficié d’une épaisse enveloppe de 11 millions d’euros pour son soutien. Son discours est que c’est une belle victoire d’un "monde arabe qui émerge".


Face à tous ces enjeux, il n’en demeure pas moins que le pouvoir de l’argent-roi est présent, évident et que les critiques ont un fondement justifié qui hélas ne tarissent pas pour le moment.
Espérons toutefois, que les autorités qatariennes, à leur tête leur émir Tamim Al Thani…, sauront endiguer toutes dérives esclavagistes sur leurs chantiers et avec leurs forts capacités d'investissements sauront également faire mentir tout le monde - entre autre Barack Obama qui a déclaré que la FIFA avait pris "une mauvaise décision" en choisissant le Qatar pour organiser la Coupe du Monde 2022.
Une chose est sûre: cette Coupe du monde-là fera tâche d’huile dans les palmarès sportifs...


Par (dernière modification le 18/11/2013)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le marathon azuréen - 22/11/2016

L'hebdo athlétique - 22/06/2016

L'hebdo athlétique - 14/06/2016

L'hebdo athlétique - 08/06/2016

L'hebdo athlétique - 25/05/2016

L'hebdo athlétique - 17/05/2016

L'hebdo athlétique - 04/05/2016

L'hebdo athlétique - 29/04/2016

1 2 3 4 5 » ... 17




Dans nos blogs :

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...

L’Amérique post-Trump [Revue de presse]

Trois semaines après l’élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le monde entier s’étonne encore de ce résultat inattendu....



Le Podcast Journal sur :