Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Colette Dehalle
06/01/2009

DE L'INIQUE AU STUPIDE


Le procès qu'une Rémoise avait intenté contre un restaurant fast food de sa ville a souvent défrayé la chronique et ses rebondissements ont longtemps tenu les lecteurs en haleine... La plaignante, âgée de 38 ans, était tombée dans un restaurant de cette enseigne et avait prétendu que sa chute était due à la présence d’une frite sur le sol, elle aurait alors glissé.


DE L'INIQUE AU STUPIDE
Triple fracture du genou droit, hospitalisation d'une semaine et invalidité à 100%, telles en avaient été les conséquences. Le 28 octobre, son avocat avait demandé aux trois juges de la 1e chambre civile du Tribunal de grand instance de Reims, que le restaurant soit reconnu responsable de la chute de sa cliente et réclamé 50 000 euros de provision à valoir sur l'indemnité ainsi qu'une expertise médicale pour évaluer le préjudice. Il invoquait l’article 1384 alinéa 1 du Code Civil.
Certains n'ont pas manqué de faire remarquer que cette habitude de porter plainte pour le moindre ennui nous venait des États-Unis où là-bas on est toujours prêt à poursuivre en justice. On se souvient de cet établissement de restauration rapide condamné à verser quelque 600.000 $ à une femme qui s’était brûlée avec un café… Et d'aucuns d'ajouter qu'où qu'on aille, il y a toujours un avocat embusqué, prêt à plaider et à demander de forts dédommagements dont il prélèvera un certain pourcentage non négligeable...
Mais dans la capitale du champagne on n'est pas aussi munificent ! La dame Borgnon a été déboutée de toutes ses demandes par un jugement du 16 décembre dernier et comme si ce n'était pas suffisant, elle a eu à endurer les moqueries qui ont circulé et qui ont colportées avec complaisance sur Internet. Le tribunal a bien fait ressortir que la reconnaissance de la responsabilité du restaurant impliquait impérativement des preuves que la plaignante n'avait pas fournies, présence de la frite sur le sol par exemple, elle n'a apporté que des attestations où n'était pas mentionnée l'origine de la chute et il n'y avait aucun témoin...
On peut d'ailleurs être surpris quand on apprend que le 31 décembre dernier une plaignante, d'ailleurs défendue par le même avocat que madame Borgnon, avait touché 14.440 € d'une enseigne concurrente à Coulommiers pour être tombée après avoir glissé sur une flaque d'huile du parking du restaurant.
Cela ne veut absolument pas dire que madame Borgnon espérait tirer un quelconque bénéfice de cette chute...

La stupidité enfin récompensée...
Connaissez-vous les Darwin Awards, ils ont été nommés ainsi en l'honneur du théoricien de l'évolution... Créés en 1993, ils consistent en des prix posthumes remis à des personnes mortes par suite d'un comportement particulièrement stupide.
La remise de 2008 vient d'avoir lieu et la médaille d'argent a été décernée à un Italien de 68 ans, écrasé par un train. Coincé sur un passage à niveau avec sa Porsche, il a tenté de sauver le véhicule en courant vers le train pour lui faire signe d'arrêter. La voiture n'a eu que quelques dommages, le conducteur n'a pas survécu !
Le Darwin Award de la mort la plus stupide a été décerné à un prêtre brésilien qui voulait battre le record du vol le plus long accroché à des ballons de baudruche, soit 19 heures. Il s'était arrimé à mille ballons gonflés à l'hélium et s'était élancé. Sans doute pour rejoindre le ciel au plus vite, ce qui n'a pas manqué d'arriver... Il s'est laissé emporter par le vent au-dessus de l'océan et a été incapable d'indiquer sa position aux secours joints par téléphone. Son corps a été retrouvé sur la côte brésilienne trois mois plus tard. On peut sans grand risque d'erreur imaginer qu'il y aura encore de nombreuses remises de Darwin Awards...


Par Colette Dehalle (dernière modification le 06/01/2009)





1.Posté par Agnès le 07/01/2009 07:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour
Sauver sa bagnole au risque de sa vie est stupide et révélateur du culte que l'on voue à l...  

Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Vies de chiens - 17/09/2016

Bretagne est morte - 19/06/2016

Harry Potter revit - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :