Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Simon Yefou

DOSSIER: L'or noir, une bénédiction et une malédiction -2-


Le pétrole qui est une matière première et une source d'énergie de première importance représente pour ceux qui la possèdent une source de puissance, de richesse et d'opulence, mais aussi et surtout de graves nuisances.


Illustration (c) Kimdime
Illustration (c) Kimdime
Jusque là pays désertique habité par des éleveurs bédouins nomades, l'Arabie Saoudite devient un pays pétrolier en 1938 avec les premières découvertes faites par une compagnie américaine. Progressivement, ce royaume va devenir le premier exportateur mondial détenant près de 25% des réserves mondiales de pétrole. Avec sa production de près d'un million de barils par jour, il va approvisionner à bas prix le monde occidental car c'était le seul pays pétrolier à posséder les capacités de mettre sur le marché en cas de besoin plusieurs millions de barils supplémentaires par jour. Grâce au miracle de l'or noir, ce pays médiéval va se métamorphoser en devenant en l'espace de quelques années un pays moderne.
Jusqu'à la fin des années 50, le pétrole va être au cœur de la croissance des pays capitalistes en raison des prix imposés par les compagnies occidentales qui étaient maîtresses du marché. Le pétrole va ainsi prendre progressivement la place du charbon trop coûteux et freiner l'essor de l'énergie nucléaire d'où une surconsommation pétrolière.

Les pays producteurs ne vont pas tarder à pendre conscience qu'ils sont spoliés de leurs richesses. Le 14 septembre 1960, les 5 principaux pays producteurs de pétrole (Arabie Saoudite, Iran, Irak, Koweït et Venezuela) fondent l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) à Bagdad. Cette création était une réponse des pays producteurs à la baisse des prix décidée par le cartel des 7 majors qu'étaient Standard Oil (devenu Chevron), Royal Dutch Shell, Mobil, Texaco, Gulf, British Pétroleum et Exon. Adoptée en janvier 1960 à la conférence de Caracas, la charte de l'OPEP lui assigne 3 missions principales d'abord augmenter les revenus des membres pour contribuer à leur développement. Ensuite, assurer la mainmise progressive des pays membres sur la production pétrolière aux dépens des compagnies internationales. Enfin unifier les politiques de production des pays membres. En application des ces mesures, l'OPEP, qui s'est élargie pour comprendre aussi le Qatar, les Émirats Arabes Unis, l'Indonésie, l'Algérie, la Libye et le Nigeria va augmenter les redevances payées par les compagnies pétrolières en changeant la base de calcul. Ce diktat imposé par les pays producteurs va commencer à peser lourdement sur les économies des pays consommateurs dont le pétrole était de loin la première source d'énergie.
petrole1_1.mp3 petrole1.mp3  (246.13 Ko)


07/05/2011




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 12





Dans nos blogs :

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...



Le Podcast Journal sur :