Connectez-vous S'inscrire
Loading

Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Mardi 23 Décembre 2014
4:38
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)

DOSSIER - Le métro de Montréal, une grande scène souterraine 4.

ENTREVUE: Stéphane Lemieux

27/04/2012
Lu par 1416 visiteurs web

Depuis le 19 octobre 2009, le Regroupement des musiciens du métro de Montréal (aussi connu sous le nom de "MusiMétroMontréal") a remplacé la moribonde AMIM. Cet organisme sans but lucratif chapeaute les activités des musiciens du métro, étant l'interlocuteur privilégié entre la STM et ces derniers… Vif et original, Stéphane Lemieux, responsable des communications pour le RMMM, nous livre ses impressions sur l’art souterrain montréalais.
Propos recueillis par Ali Belhouchet


Il y a autant de raisons d’être musicien du métro que de musiciens du métro

Stéphane Lemieux, responsable au RMMM est lui-même musicien. Photo courtoisie.
Stéphane Lemieux, responsable au RMMM est lui-même musicien. Photo courtoisie.

podcast_metro_4.mp3 Podcast métro 4.mp3  (524.09 Ko)

Podcast Journal: Quel est le rôle du RMMM et quelle est la nature de sa relation avec la STM?

S. Lemieux: Le Regroupement des Musiciens du Métro de Montréal (RMMM), aussi nommé MusiMétroMontréal, est un organisme sans but lucratif (O.S.B.L.) dont l’objectif principal est de représenter tous les musiciens du métro de Montréal et de défendre leurs intérêts, il chapeaute leurs activités en les regroupant, et en canalisant leurs activités courantes ou occasionnelles. Il tâche à ce que ses membres respectent le code de conduite et les règlements internes du RMMM, ainsi que la réglementation de la Société de transport de Montréal (STM). À des fins purement artistiques, et sans intention de gain pécuniaire pour ses membres, le RMMM représente et défend les intérêts de tous les musiciens membres en règle du Regroupement qui expriment leur art, sur une base régulière ou occasionnelle, dans une ou plusieurs des stations du métro de Montréal.

Podcast Journal: A quoi servent les musiciens dans le métro?

S. Lemieux: L’être humain, c'est-à-dire nous tous, a besoin de ce qui est authentique, de ce qui le ramène aux valeurs fondamentales de l’existence. Marcher comme des robots, être de simples numéros, nous méritons mieux! La musique comme thérapie, de groupe ou individuelle, voilà ce qui ramène à l’essentiel, à ce que nous sommes au plus profond de notre être. Ainsi, la mission du musicien du métro de Montréal est celle d’être un aide-mémoire, un déclencheur qui fait remonter en surface les émotions trop souvent refoulées par la routine du "métro, boulot, dodo". La musique, par sa présence, stimule le non exprimé et nous ramène à la vie. Telle pourrait être un des rôles sociaux des musiciens du métro: ramener à sa propre vérité, même inconsciemment, celui qui va au quotidien pour assurer sa subsistance.

Podcast Journal: Qui peut jouer dans le métro de Montréal?

S. Lemieux: À l’exception du projet des étoiles du métro, tout le monde peut jouer dans le métro. Toutefois, il existe code de conduite adopté par le RMMM, ce code est le fruit d’un consensus des musiciens. Ces normes sont, majoritairement, en vigueur depuis le début des années 80. Elles sont, avec le temps, devenues une tradition respectable. Le but de ces prescriptions est de donner une chance égale à chaque musicien, pour un partage équitable des zones désignées. Chaque musicien compte donc sur la bonne volonté́ et le sens du respect de tous ceux qui œuvrent entre les murs du métro de Montréal.

Podcast Journal: Quelle importance accordez-vous à l'art sous-terrain et à la musique au sein du métro de Montréal?

S. Lemieux: La plus grande importance…

Podcast Journal: Comment évaluez-vous la prestation actuelle des musiciens du métro de Montréal, et comment œuvrez vous pour assurer une qualité supérieure?

S. Lemieux: La prestation est excellente, et elle s’améliorera d’avantage avec les étoiles du métro.

Podcast Journal: Pouvez-vous nous expliquer le concept étoiles du métro et ses dimensions?

S. Lemieux: Le programme "Les étoiles du métro" a été créé dans le but d’améliorer l’expérience client, d’améliorer l’expérience musicale offerte par les musicien(ne)s dans le métro et de promouvoir ceux qui feront partie du programme. Cinq lyres, situées aux stations Berri-UQAM (sortie St-Denis), Jean-Talon (en bas), Place des Arts (murale Bach), Snowdon (nouvelle en bas de l’escalier) et Laurier (nouvelle sur la passerelle) seront assignées au RMMM et les musicien(ne)s étoiles du métro, choisi(e)s lors d’auditions, auront chacun leur moment de gloire selon un horaire établie par le regroupement. L’horaire tiendra compte autant que possible des disponibilités des participant(e)s.

Podcast Journal: Chanteur dans le métro: est-ce un métier?

S. Lemieux: Il y a autant de raisons d’être musicien du métro que de musiciens du métro.

Podcast Journal: Quelle relation entretenez-vous avec vos musiciens?

S. Lemieux: Excellente!

Podcast Journal: Qu’avez-vous à dire aux musiciens du métro de Montréal et ses usagers?

S. Lemieux: Merci!


Par — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 1416 fois — Contenu mis à jour le 22/07/2012




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 9










Partager ce site





Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents