Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
A.M.
26/04/2013

DOSSIER: Les nouvelles méthodes anti-vieillissement - 2


Lors du dernier Congrès mondial de médecine anti-âge, les nouvelles tendances du "marché de l'esthétique" ont été présentées par des médecins spécialisés.


La graisse, amie ou ennemie

La graisse possède de nombreuses fonctions, certaines favorables, d'autres néfastes pour la santé. La moitié de la population des pays industrialisées est en surpoids. 300 millions de personnes sont obèses avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30, ce qui est très alarmant, notamment en ce qui concerne les enfants.

Les variations de poids dues aux régimes ont des conséquences sur la taille des adipocytes mais pas sur leur nombre, les cellules graisseuses peuvent être "remplies" ou "vidées", elles restent présentes dans le corps.

On peut distinguer plusieurs types de graisse, chaque catégorie étant considérée comme organe endocrine à part entière, capable de synthétiser des hormones et recevoir des messages nerveux.

La graisse "brune" est située autour des épaules. C'est une "bonne graisse", elle est liée aux dépenses d'énergie et constitue une véritable réserve énergétique.

La graisse "blanche" sous-cutanée est beaucoup plus abondante chez les femmes que chez les hommes, elle est liée à l'apparence féminine et sert de réserve en cas de grossesse. Sa proportion augmente au moment de la ménopause. C'est une graisse "inerte".

La graisse abdominale ou "viscérale" est très néfaste dès qu'elle atteint un certain volume car elle provoque de nombreuses inflammations dans le corps, sécrètent du cortisol. Elle envoie des messages au cerveau, aux os, au pancréas, au cœur, au foie et aux reins, en répandant les signaux dans tous les tissus. Les messages d'inflammation ralentissent le fonctionnement de la glande thyroïde, entraînent une baisse de vitamine D ce qui influence le capital osseux du corps. En résultent des dérèglements profonds et importants de la glycémie, des lipides et de l'insuline, ce qui conduit au syndrome métabolique, à l'hypertension artérielle et au diabète.

Le corps produit une hormone appelée leptine, pour répondre à l'augmentation des dépôts de graisse, qui active le cerveau indiquant qu'il faut augmenter la dépense énergétique et diminuer la prise alimentaire pour pouvoir maintenir un poids sain. Mais les obèses développent une sorte de résistance à la leptine.

L'excès de graisse favorise nettement l'apparition des cancers, notamment du sein et du colon.

La graisse est aussi une "amie", c'est le moins onéreux des produits de comblement pour les cernes, vallée des larmes, paupières supérieures, tempes, pommettes, mains, fesses et mêmes certains organes génitaux... Des zones qui peuvent retrouver des volumes harmonieux grâce à des injections de graisse, prélevée sur les cuisses ou l'abdomen.
La nouveauté technologique réside dans la miniaturisation de ces canules de prélèvement et la diminution extrême du diamètre de la canule de réinjection, permettant un geste atraumatique pour que les cellules vivantes ne soient pas endommagées. La durée de vie des greffes ainsi réalisées est illimitée.

Le protocole de réjuvénation cutanée, à partir de graisse prélevée puis émulsifiée pour une utilisation en mini-injections de mésothérapie du visage est une technique dite "nano fat". Elle préserve seulement les cellules souches et les facteurs de croissance contenus dans la graisse pour qu'ils boostent la régénération des tissus et améliorent la qualité de la peau.

La graisse a donc de nombreux bienfaits aussi et il existe beaucoup de méthodes de greffe de graisse permettant de réparer les tissus. Mais il faut trouver lesquelles sont liées aux cellules souches et lesquelles résultent des facteurs de croissance, des hormones ou d'autres mécanismes.

En savoir plus sur les adipocytes

Les cellules graisseuses ou adipocytes secrètent de l'estrone. Leur taille augmente avec la ménopause ce qui entrâine une production d'un certain nombre d'estrogènes qui ne sont plus produits par les ovaires. Les adipocytes sont aussi des cellules immunitaires ayant un rôle important quand on prend de l'âge et l'immunité faiblit.

Ces cellules stockent aussi de nombreux polluants organiques permanents (POP), comme par exemple le bisphenol A (il a été interdit en France). Les POP favorisent la croissance des adipocytes et les personnes ayant le plus grand nombre dans leur corps, risquent trois fois plus de développer un diabète. Plus on est mince, moins on retient ces polluants mais il faut de toute façon éviter d'ingérer les POP, en adoptant un comportement alimentaire et un style de vie sains.

L'activité physique régulière et le contrôle de la quantité journalière des calories sont les clés pour lutter contre les adipocytes. Étant donné que la graisse est un lieu de stockage, ceci nous oblige à mobiliser nos réserves quotidiennement, à les brûler, après les avoir constituées.

En chirurgie, la liposuccion peut aider à corriger les excès de graisse, elle favorise la diminution de l'inflammation.

Ceci peut vous intéresser aussi



Par A.M. (dernière modification le 25/04/2013)





1.Posté par matériel esthétique le 20/05/2013 07:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour ces informations. Pour ma part, je dirai que la technologie a évolué pour permettre de...  

Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le pied - 02/07/2016

La vitamine D - 17/05/2016

1 2 3 4 5 » ... 13




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :