Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
30/11/2011

Débat: Que vaut une justice tardive?


George W. Bush et Tony Blair ont été reconnu coupables, pour crime contre l’humanité! Le verdict a été prononcé par le Tribunal de crimes de guerre à Kuala Lumpur (Malaisie), d’après un article publié mercredi 23 novembre 2011 sur le site www.presstv.ir.
Il s’agit là d’une très bonne nouvelle. Elle fera plaisir à ceux pour qui l’indifférence n’est pas une réaction, face au massacre d’innocents. Surtout si celui-ci est basé sur des mensonges fabriqués de toutes pièces!


Mais la question amère qui se pose à l’humanité aujourd’hui c’est: est-ce que cette décision ne vient pas trop tard? Bien sûr, beaucoup diront que la justice doit être faite et la vérité doit être connue quel que soit le nombre d’années écoulées, et c’est tout à fait vrai. Mais cette justice aurait été plus "juste" si elle avait permis aux centaines de milliers de victimes, tombées en Iraq, de vivre.

Les fausses preuves ont été fabriquées, nous dit-on. C’est comme si cette vérité est nouvelle, c’est comme si durant une période quelconque, même éphémère soit elle, le monde avait vraiment cru à l’honnêteté de l’administration Bush…

Le problème est beaucoup plus grand que ça, la majorité des États se sont opposés à cette guerre, elle a pourtant eu lieu. Comment alors garantir que ce triste épisode qui entache désormais notre histoire ne se reproduise plus jamais? Il est clair qu’à l’avenir les peuples du monde devront tirer les leçons, pour empêcher des gouvernements aveuglés par des valeurs exécrables, de massacrer des humains et s’en sortir aussi tranquillement que Bush et Blair.

Apprenons d’abord à nous respecter, au point de nous considérer égaux dans le droit de vivre. À partir de là, nous serons capables de nous indigner assez fortement, au point d’agir. Car il n’est nullement suffisant lorsqu’il s’agit de vies humaines de s’arrêter, avant d’avoir été aux limites du possible.


Par (dernière modification le 29/11/2011)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 60





Dans nos blogs :

« Un clip au poil » 22 juin

Un clip au poil #6 : Best Coast - Crazy For You En cas de canicule, il est fortement recommandé d'écouter Best Coast les doigts de pied en...



Le Podcast Journal sur :