Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie


Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de Sumatra en Indonésie. Cette nouvelle espèce d’orang-outan, différente de celles de Bornéo et de Sumatra, serait déjà menacée d’extinction.


Illustration. Image du domaine public.
Illustration. Image du domaine public.
tapanulis.mp3 Tapanulis.mp3  (776.12 Ko)

C’est en 1997 que des chercheurs australiens découvrent pour la première fois des traces de cette nouvelle espèce. Suite à la découverte du squelette d’un individu mâle, des études menées depuis 2013 ont permis de mettre en avant des caractéristiques génétiques, morphologiques, comportementales et alimentaires différentes des autres espèces d’orangs-outans, justifiant l’existence d’une espèce à part entière. Baptisés "tapanulis", ces orangs-outans ont un poil crépu couleur cannelle, plus frisé et plus clair que leurs congénères. Ils mesurent en moyenne entre 1,10 et 1,40m et pèsent de 40 à 80 kg.

Cette nouvelle espèce est particulièrement vulnérable. On ne dénombre en effet que 800 individus. L’habitat forestier des orangs-outans tapanulis, situé autour de la rivière Batang Toru à Sumatra, ne couvre qu’une superficie de 1000 m2. Travaux d’aménagements hydrauliques, exploitations forestières, concessions minières ou travaux agricoles… de nombreux évènements risquent d’affecter l’habitat naturel de ces singes tapanulis, posant ainsi la question de leur probable extinction. "C’est assez désespérant de voir que nous découvrons peut-être cette espèce trop tard pour la sauver", explique Sabrina Krief, primatologue au Muséum National d’Histoire Naturelle, dans une interview au Figaro. En effet, sans la mise en place rapide de mesures visant à protéger l’habitat forestier des singes tapanulis, ces derniers pourraient disparaître de la surface du globe en seulement quelques décennies.


13/11/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

"Nés quelque part" - 11/04/2017

1 2 3 4 5 » ... 24





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :