Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
18/02/2016

Des enfants pygmées rémunérés en colle à sniffer et en alcool


Un nouveau rapport de l'ONG Survival International révèle que des enfants des forêts tropicales africaines ont été payés en colle à sniffer et en alcool pour des tâches subalternes qu'ils ont effectuées.


Le progrès peut tuer

Photo (c) Freddie Weyman / Survival International. Cliquez ici pour accéder au site
Photo (c) Freddie Weyman / Survival International. Cliquez ici pour accéder au site

enfants_payes_par_substances_addictives.mp3 Enfants autochtones payés par substances addictives.mp3  (317.75 Ko)


Le rapport mentionne qu'en 2013, en République du Congo, des commerçants ont rémunéré des enfants de la tribu bayaka en colle à sniffer pour le nettoyage de latrines. En République du Congo, les peuples autochtones, encore péjorativement appelés "pygmées", représentent 10% de la population totale du pays. Ils font l’objet d’injustices et de discriminations systématiques. Vivant en harmonie avec la nature, ils sont souvent considérés comme des "sauvages" et n’ont, pour la plupart, pas accès à l’éducation ou à la santé.

Selon l’Unicef, 65% des enfants pygmées âgés de 12 à 15 ans ne sont pas scolarisés, contre 39% à l’échelle nationale. Cela s’explique par le fait que leurs parents ont souvent de grandes difficultés à obtenir les certificat de naissance nécessaires à leur inscription scolaires car les centres d’enregistrement des naissances sont éloignés de leur lieu de résidence. Et, même s’ils parviennent à y accéder, ils se voient pour la plupart refuser l’obtention de certificats, ce qui va à l’encontre du droit à l’identité de leurs enfants.

Les enfants autochtones et leurs familles sont sujets à l’esclavagisme, au travail forcé et font l’objet de violences physiques et sexuelles. A l’école, il arrive souvent que des enfants autochtones soient chassés des classes ou que des parents non-autochtones décident de retirer leurs enfants pour qu’ils ne fréquentent pas des enfants autochtones.
Dans les différents villages de la province du Kasaï oriental, la préparation de l’alcool constitue une activité principale génératrice des revenus dans huit familles sur dix, et il n'est pas rare que des enfants de trois ou quatre ans décèdent des suites d'une consommation d'alcool.

Au Cameroun, les Baka - qui ont été illégalement expulsés de leurs forêts - sont souvent payés cinq verres d'alcool la demi-journée de travail. Nombre d'entre eux, en proie à la pauvreté et à la dépression causées par la spoliation de leurs terres, se tournent vers la boisson pour échapper à leurs problèmes.

Presque partout en Afrique centrale, les chasseurs-cueilleurs qui ont été dépossédés de leurs terres sont rémunérés en substances addictives, le plus souvent en alcool artisanal.

Atono, un Baka expulsé de force de son territoire, raconte: "Nous sommes en train de tomber malades car notre alimentation a changé. Notre peau n'aime pas le soleil ni la vie au village. Dans la forêt nous sommes en bonne santé et nous prenons du poids. Mais désormais, plus personne n'est musclé, tout le monde a l'air malade. Nous sommes obligés de boire pour oublier nos problèmes".

Les problèmes de dépendance aux drogues et à l'alcool sont fréquents chez les communautés indigènes dont les terres ont été spoliées. Au Canada, les enfants Inuit, dont les familles ont été forcées d'abandonner leur mode de vie nomade, en viennent à sniffer de l'essence à l'aide de sacs en plastique. De même, en Australie, le taux d'alcoolisme des communautés aborigènes est plus élevé que celui des Australiens non-aborigènes.

Boniface Alimankinni, un Aborigène des Îles Tiwi, témoigne: "Nous n'avions aucun respect pour nous-mêmes et rien à transmettre à nos enfants si ce n'est la violence et l'alcoolisme. Ils sont coincés entre un passé qu'ils ne comprennent pas et un avenir qui ne leur offre rien".

En 2013, Jean-Pierre Rason, le directeur de Survival France, déclarait: "Je reviens d’Amazonie péruvienne, où l’on a recensé une dizaine de suicides chez des jeunes, alors que ce phénomène était inconnu il y a quatre ou cinq ans. On impute cela à l’alcool apporté par les bûcherons, mais l’alcool n’est qu’un remède à une situation intenable. Celle de la disparition de leurs habitats".

Plusieurs ONG, ainsi que l'Organisation Internationale du Travail (Nations Unies), sont mobilisées depuis des années pour lutter contre le travail des enfants. Pourtant, on recense encore aujourd’hui près de 250 millions d’enfants qui travaillent dans le monde, dont plus de 150 millions dans des conditions dangereuses. Par ailleurs, chaque année, plus d’un million de ces enfants seraient victimes de la traite d’êtres humains.

Cliquez ici pour aller plus loin concernant les peuples autochtones



Par (dernière modification le 16/02/2016)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le pied - 02/07/2016

La vitamine D - 17/05/2016

1 2 3 4 5 » ... 13




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :