Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
10/11/2015

Don du sang des personnes homosexuelles


L'ouverture du don du sang aux personnes homosexuelles faisait partie des promesses de campagne de François Hollande. Cependant, l'obligation d'abstinence d'un an déçoit ceux qui étaient favorables à ce changement.


Don du sang à Caen. Photo (c) Soulwwx
Don du sang à Caen. Photo (c) Soulwwx

don_sang_homosexuels.mp3 Don sang homosexuels.mp3  (410.91 Ko)


Le mardi 4 novembre 2015, la ministre française de la Santé, Marisol Touraine a annoncé que le don du sang allait être ouvert aux personnes homosexuelles au printemps 2016.
En effet, depuis 1983, les personnes homosexuelles ou bisexuelles étaient exclues du don sanguin car cette population était considérée à risque pour la prévalence du VIH. En avril dernier, la Cour de justice européenne a annoncé que la préférence sexuelle ne pouvait pas être un critère d'exclusion du don. La plupart des associations de défense des droits des personnes homosexuelles sont déçues par la décision de la ministre qu'ils trouvent hypocrite et toujours discriminante. En effet, les hommes gays et bi, n'ont toujours pas les mêmes obligations de donneurs que les hétérosexuels. La nouvelle réglementation donne maintenant accès au don les hommes n'ayant pas eu de relations sexuelles avec d'autres hommes lors des douze derniers mois, contre quatre mois pour les personnes hétérosexuelles. Le don de plasma, quant à lui, est ouvert aux hommes dont la situation sexuelle est stable depuis au moins quatre mois.
Ce texte avait déjà été modifié en 2002. Faisant un amalgame entre personne homosexuelle et gay, il était mal compris par le personnel de santé de l'EFS (Établissement français du sang), qui considérait l'interdiction valable également pour les femmes homosexuelles.
Face aux critiques essuyées par la ministre de la Santé, celle-ci, voulant se montrer rassurante, a déclaré vendredi au Huffington Post, que la mesure annoncée mercredi n'était qu'"une étape seulement dans un processus".



Par (dernière modification le 09/11/2015)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 14




Dans nos blogs :

Présidentielle 2017: La place du sport dans le programme des candidats

Le sport étant un sujet d’intérêt général, les candidats à la présidence de la République française se doivent de participer à la...



Le Podcast Journal sur :