Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Colette Dehalle

EDUCATION - L'ESSCA s'agrandit à Budapest


Lundi 13 octobre Catherine Leblanc, directrice générale du groupe Essca et présidente de la fondation Essca-Hongrie avait convié la presse francophone pour célébrer le 15e anniversaire de cette fondation et assister à la cérémonie d'inauguration de ses nouveaux locaux à Budapest.


René Roudaut, Catherine Leblanc, Ágnes Hofmeister (photo Pawel Meserszmit)
René Roudaut, Catherine Leblanc, Ágnes Hofmeister (photo Pawel Meserszmit)
L'Essca, École Supérieure des Sciences Commerciales d'Angers a été créée en 1909 dans la cité angevine et a poursuivi depuis lors avec succès la formation spécialisée de cadres. Dès 1989, l'école s'était intéressée aux transformations qui allaient marquer l'Europe centrale et orientale et avait instauré le mastère spécialisé "Management des échanges est-ouest". Quatre ans plus tard se concrétisera ce qu'avaient projeté l'ambassade de France en Hongrie, le ministère hongrois de l'Education et l'Université des sciences économiques de Budapest. La Fondation Essca-Hongrie voyait le jour en 1993 avec une école de gestion en trois ans. Le nombre d'étudiants sans cesse
croissant, l'oblige à s'installer en septembre 2003 dans l'hôtel particulier Gregersen, classé au patrimoine. En 2008, le bilan de quinze ans de présence est des plus flatteurs. Une collaboration avec
l'université Corvinus, sexagénaire prestigieuse, et un millier d'étudiants hongrois formés mais aussi d'autres nationalités, la plupart ont accédé depuis à de hautes responsabilités. L'Essca entretient les meilleures relations avec les entreprises de la région qui proposent des stages, des visites, une formation continue. Les cours sont dispensés en anglais, les enseignants d'Angers ou d'Europe
centrale sont des professeurs ou des professionnels de l'entreprise.
Les locaux étant devenus à leur tour trop petits, il a fallu songer à en intégrer de nouveaux plus adaptés.

Un nouvel élan

'Essca s'installe cet automne dans un immeuble de sept étages à quelques rues du précédent et tout près du Danube. Au second, elle occupera là avec l'université Corvinus, une superficie de 650m2 et
disposera d'un équipement des plus performants, Wi-fi, accès à la bibliothèque de l'université, restaurant, banque. On remarquera que les salles de cours rappellent la vocation internationale du groupe Angers, Paris, Budapest et Shanghai... en attendant l'ouverture d'un nouveau site en Inde.
La réunion a donc eu lieu dans ces vastes locaux, agréables et lumineux où les différents orateurs qui se sont succédé sur l'estrade, Catherine Leblanc qui a rappelé les liens historiques étroits entre
l'Anjou et la Hongrie, Son Excellence René Roudaut, ambassadeur de France en Hongrie et Ágnes Hofmeister, doyen de l'université Corvinus de Budapest, Faculté de Commerce et Gestion, se sont plu à rappeler les différentes phases d'Essca-Hongrie. Ils ont insisté sur ce pôle d'attraction pour les étudiants de toutes nationalités qui viennent chaque année plus nombreux. L'atmosphère très jeune, était fort détendue et sympathique. Puis tout le monde s'est retrouvé autour d'un plantureux buffet, particulièrement soigné d'où les bons vins hongrois n'étaient pas absents.


16/10/2008


Tags : Budapest


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :