Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
I.A.
01/04/2010

EXPEDITION TARA: Dernières nouvelles

Article bilingue français / anglais



Alain Giese aux Indes

EXPEDITION TARA: Dernières nouvelles
Alain Giese, le Capitaine de Tuiga, le vaisseau amiral du YCM, a débarqué à Bombay le jeudi 25 mars dernier, au terme de 6 semaines de présence à bord du voilier océanographique Tara. De Djibouti à Bombay, Alain a accompagné l'expédition scientifique Tara Oceans via les escales d'Abu Dhabi et Mascate, veillant à la bonne marche du voilier tout au long de ces 6 semaines de prélèvement scientifiques. Heureux d'avoir renoué avec son passé de capitaine au long cours, Alain se dit aujourd'hui fier d'avoir apporté en son nom et en celui du Yacht Club de Monaco, sa modeste contribution à un projet d'envergure, destiné à faire avancer les connaissances sur l'état des ressources de l'univers marin. Alain s'est ainsi appliqué à remplir consciencieusement sa mission de second du capitaine Hervé Bourmaud. Il a aussi tenté, avec sa bonne humeur et son humour coutumiers, de rendre la vie à bord de la grande goélette soumise aux oppressantes contraintes climatiques de cette torride partie du globe, aussi agréable que possible.

Il nous livre, après un repos bien mérité, ses premières impressions:

« Bombay... 1er port des Indes...
20 millions de personnes s'accrochent autour de cette cité : Dream City... la cité des rêves...près de 2000 personnes arrivent tous les jours, faisant ainsi augmenter une population déjà trop nombreuse... on dort dans la rue, on invente milles métiers pour survivre, on devient ou on reste encore plus pauvre... même si on a tourné un film ! Bref, des griffes de Bombay, personne ne sort indemne !
Musées, monuments, Temples Indiens bariolés et chargés de têtes d'éléphant ou dans la fumée d'encens, les pratiquants déposent quelques grains de riz... Les rites sont millénaires. On est dans le contraste perpétuel de l'inde magique, spirituelle aussi bien que matérialiste.
Indous, musulmans, sikhs, chrétiens, juifs et bouddhistes... ici, toutes les religions s'entrecroisent. Se côtoient une myriade de mendiants, un aéroport ultramoderne, des vaches sacrées à tous les coins de rues... Ce kaléidoscope humain vous donne le vertige et vous intrigue. Que se passent-ils dans leurs têtes ?
Le Taj Mahal Hotel, tristement célèbre, a fait disparaitre toute trace de ce qui a pu arriver, restaurant, bar luxueux ou se croisent personnalités de Bombay et riches touristes laissent entrevoir ce que peut être le luxe dans ce fabuleux pays.
Le Royal Bombay Yacht Club, un registre vieillot où l'on décline son identité, un couloir extérieur deux étages un escalier victorien, quelques photos jaunies de Beken, tout est resté semble-t-il dans l'ordre des choses mises en place il y a très longtemps.
1842, création du club: les anglais sont à leur apogée sur ce continent et ce n'est pas les quelques problèmes de vente d'opium en Chine ou la chute du cours de l'indigo pour l'exportation vers Europe qui empêcherait le colonial britannique de savourer un Whisky au bar du club en discutant de l'incroyable victoire de la goélette America à Cowes.
Au RBYC, tout est resté dans cet esprit colonial très spécifique aux comptoirs des Indes et même le commodore, gérant de ce club, en vous serrant la main, vous laisse cette impression d'immobilisme suranné.
La chambre réservée vous laisse une belle vue sur la rade, la porte des Indes et le Taj Mahal Hotel. Et votre petit salon bien disposé permet de vous reposer après un bon bain dans une baignoire datant de l'époque victorienne. Un thé que vous dépose à pas feutré un indien souriant complète ce petit bonheur de tranquillité décalé.
Demain nous serons à Delhi... ! ».

Alain Giese pour le Yacht Club de Monaco

Alain Giese in India

Alain Giese has arrived in Bombay last Thursday, the 25th March, after 6 weeks aboard the oceanographic schooner Tara. From Djibouti to Bombay, Alain has joined the Tara Oceans scientific expedition and has had stopovers in Abu Dhabi and Muscat, making sure the yacht runs well for these 6 weeks of scientific sampling. A very satisfied man who’s just had the opportunity to get back in touch with his Captain skills, Alain is claiming high his pride to have brought in his name and of the Yacht Club de Monaco’s his modest contribution aimed at bringing awareness to the public on the marine issues at stake. Alain took great care to carefully achieve his mission as second to Captain Hervé Bourmaud. He has tried, with his usual good mood and sense of humour, to make life onboard the schooner as pleasant as possible against all weather conditions in this demanding part of the ocean.

He is sharing with us his first impressions after a well-deserved rest:

“Bombay... Gateway to India...
20 Million people are living this city: The city of dreams… Over 2,000 people arrive every day consequently rising the numbers of an already overcrowded city, with people sleeping in the streets, jobs are invented along as survival is key, one becomes or remains poorer… even after being a movie star! Really, once out of the claws of Bombay nobody remains unchanged. Museums, monuments, colourful Indian temples with carved elephants’ heads and smoke from surrounding incense, followers scatter rice grains… Rituals are dating from a few millennia. You are standing in a constant contrast of magical, spiritual as well as materialist India. Kitsch Hindus, fundamentalist Muslims, bearded and head turbans Sikhs, Christians, Jews and Buddhists… Here, every religion is interlaced. Beggars of all sorts, sacred cows at every corner are contrasting with the ultramodern airport. This human kaleidoscope makes me feel dizzy and inquisitive. I am wondering what is going through their head?
The infamous Taj Mahal Hotel has covered all the signs of what happened there; restaurant and luxurious bars where Bombay’s personalities are mixing with wealthy tourists are a showcase of luxury of this fabulous country.
The Royal Bombay Yacht Club, a quaint building where once you have introduced yourself you can then enter the long exterior corridor before you step up a Victorian staircase; decorated with faded Beken photos… All seems to have stopped in a long gone era.
1842, the club is founded: the English are at the height of their colonial leadership with Opium flooding from China and Indigo pigments exported to Europe, a perfect position for masters to savour a glass of Whisky whilst discussing the latest victory of America in Cowes.
At the RBYC everything is set in this colonial spirit defining the Indian trading post. The Commodore, Manager of the Club, shakes your hand and leaves you with a feeling of such an era. Your room at the Club has a great view over the bay, the great Indian Ocean horizon and the Taj Mahal Hotel. Your own private living room will allow you to rest after a well enjoyable bath in an antique Victorian bathtub. Finally, tea will be served by the most discreet Indian waiter offering you at the same time the sincerest smile to finish off this moment of immense tranquillity. Tomorrow we will be in Delhi... !”.

Alain Giese for the Yacht Club de Monaco.


Par I.A. (dernière modification le 01/04/2010)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 22




Dans nos blogs :

Journée des droits humains : les motards de noël embrasent les rues françaises

Ce samedi 10 Décembre, journée des droits humains, se déroulait la huitième parade de Noël des motards. Le principe est simple, chaque...

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...



Le Podcast Journal sur :