Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
05/03/2014

Écoutez un regard décalé: 2e Forum mondial des femmes francophones


A quelques jours de la journée de la femme, le moins que l'on puisse dire est que les rencontres internationales sur ce thème ne font pas vraiment recettes. Pour cette deuxième rencontre, les têtes d'affiche bien qu’annoncées, telles Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO ni même la directrice générale d’ONU-Femmes, la sud-africaine Phumzile Mlambo Ngucka n'ont été vues, pas plus d'ailleurs que Najat Vallaud Belkacem, ministre française du Droit des femmes et porte-parole du gouvernement ou que le ministre délégué au développement, Pascal Canfin. Aucun ne s'est donné la peine de se déplacer, trop occupés semble-t-il, au minimum par des calendriers électoraux, au maximum par un profond désintérêt de la question.


Écoutez un regard décalé: 2e Forum mondial des femmes francophones

forum_femmes_francophones.mp3 Forum femmes francophones.mp3  (443.64 Ko)


Les 3 et 4 mars se sont réunies à Kinshasa en RDC, plus de 800 personnes, majoritairement des femmes malheureusement qui ont travaillé sur les questions de scolarisation des filles qui devrait être obligatoire jusqu'à 16 ans, ce qui pour certains pays et pour diverses raisons est loin d'être le cas.
La ministre française de la Francophonie Yamina Benguigui a raison, tout part de là. Sans éducation, la jeune fille n'aura pas les mêmes armes pour affronter les difficultés de la vie. Statistiquement, nul n'ignore qu'elle sera mariée plus jeune, que mariée ou non, elle tombera enceinte plus jeune, qu'elle aura plus de difficultés à élever et à soigner ses enfants par simple ignorance et qu'elle aura tendance à transmettre le même schéma à ses enfants. Enfin, qu'elle trouvera plus facilement un emploi et par la même participera au développement de son pays. CQFD. Les mutilations sexuelles dont sont encore victimes un trop grand nombre de filles dans certains pays sont une des conséquences du manque d'éducation des jeunes filles. En effet, contre certaines coutumes archaïques, seul l'argumentaire peut être efficace. Pour cela, il faut avoir appris à parler, à utiliser le bon vocabulaire afin d'expliquer. Car aujourd'hui, il faut encore convaincre certains parents de l'intérêt que leur fille fréquente l'école. Convaincre les gouvernements parfois frileux, entre autres, par peur d'ingérence de financer la formation des enseignants, la construction d'écoles, des collèges, des centres de formation, de fournir des équipements...

Yamina Benguigui a proposé la création d’un "fonds mondial pour la scolarisation des filles" qui devrait être alimenté par des contributions de l’OIF, de l’UNESCO, de l’UNICEF, et par des partenaires publics et privés.
Rappelons qu'en novembre, à Dakar, le 15e Sommet de la francophonie aura pour thème "Femmes et jeunes en Francophonie: vecteurs de paix, acteurs du développement" et sera le dernier présidé par le secrétaire général Abdou Diouf.

Le choix de Kinshasa est symbolique. Le premier Forum des femmes francophones s'était déroulé à Paris sur le thème des violences faites aux femmes en temps de guerre. Très judicieusement, les femmes congolaises, avec à leur tête Geneviève Inagosi, ministre congolaise du Genre de la Famille et de l’enfant, fatiguées d'apparaître seulement sous les traits de victimes de conflits ont voulu axer ces rencontres sur des thèmes plus valorisants tels que l'éducation et le développement qui sont à l'origine de tout.

Pour conclure, rappelons que dans le monde, 31 millions de filles aujourd'hui ne vont toujours pas à l’école (soit 54% des enfants non scolarisés) et 34 millions d’adolescentes en âge de fréquenter le secondaire ne sont pas pas scolarisées.
Si les politiciens et politiciennes ne se sont pas déplacés, par contre les ONG travaillant sur ces questions étaient présentes en masse. Encore une fois - et cette tant mieux - l'impulsion vient de la société civile.


Par (dernière modification le 05/03/2014)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 6




Dans nos blogs :

Classement des 5 personnalités qui vont marquer l'année 2017

Sur grand ou petit écran, à la radio ou dans les urnes, ils vont être omniprésents en 2017 grâce à leur culot. Autant donc retenir le nom...

La question du sport au Koweït

Suite au maintien de la suspension du Koweït de toute compétition internationale par le CIO et la FIFA, une session parlementaire...

Koweït-Irak: des relations au beau fixe

A l’occasion de la tenue de la commission ministérielle mixte irako-koweïtienne, le 29 décembre 2016 à Bagdad, 53 accords et mémorandums...



Le Podcast Journal sur :