Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
09/07/2014

Écoutez un regard décalé: Les damnés de la presse sont-ils les damnés de la terre?


On serait en droit de le penser à la lecture du livre de Jean Christaki de Germain, "Les damnés de la presse", avec son sous-titre volontairement provocateur et accrocheur "Léchés, lâchés, lynchés". Et même si ce n'est pas Jean-Paul Sartre qui préface l'ouvrage mais André Bercoff - journaliste politique franco-libanais qui s'est aussi fait depuis longtemps à travers ses nombreuses publications, une spécialité de dénoncer les travers de notre société -, ce livre mérite d'être lu cet été.


les_damnes_de_la_presse.mp3 Les damnés de la presse.mp3  (178.9 Ko)


Facile à lire, fait d'histoires successives sur des personnages plus ou moins connus et intéressants, cet ouvrage rappelle que l'on peut un jour être encensé par la presse et le lendemain lynché par la même presse.

L'auteur ne prend pas parti, il expose les faits. Il a fallu faire une sélection, d'autres affaires auraient pu être exposées ici. Un premier choix historique avec l'affaire Salengro, ministre du Front populaire, acculé au suicide par des calomnies dispensées dans les journaux.C'est certainement l'histoire la plus triste. Les autres ma foi, peut-être parce qu'elles sont contemporaines nous semble moins cruelles. Il faut dire aussi qu'il n'y a pas eu mort d'homme comme avec Salengro. Pour les autres, les faits sont déjà plus ou moins connus.
Le livre de Jean Christaki de Germain permet de réparer certains oublis, de préciser certains points, voire d'apprendre quelques faits qui nous avait échappés. Mais aucune empathie ne sera ressentie à la lecture de ces pages. Si les travers de la presse sont dénoncés à juste titre, et c'est le principal intérêt du livre, les "victimes" ont fait le choix pour les principales d'entre elles de jouer sur le devant de la scène. Cela comporte des risques. Jouer avec les médias peut coûter cher et nul n'ignore que l'on peut être un jour au pinacle et le lendemain en enfer. Avoir la prétention d'être sur le devant de la scène a un prix, qu'il faut parfois payer. Il faut le savoir avant d'y monter. Après il faut assumer. C'est ignoble, injuste, cruel. Oui et alors? Rien de neuf sous le soleil.

Les journalistes ne sont pas des saints. Des hommes et des femmes comme ceux qu'ils dénoncent dans leurs feuilles. D'ailleurs, l'auteur précise qu'il n'a pas voulu dresser un réquisitoire contre ses confrères et consœurs. Mais souhaiter seulement participer au débat autour de la question de la puissance des médias, c'est-à-dire de la capacité qu'ils ont aujourd'hui avec Internet de diffuser en quelques secondes une information à travers le monde. Hier, la dénonciation d'un scandale restait limitée au national, aujourd'hui, elle est immédiatement internationale. Mais au bout du compte, cela change-t-il vraiment quelque chose? On ne peut lutter contre la nature humaine, cette nature qui fait que l'homme et la femme sont souvent trop intéressés par l'inintéressant parce que facilement accessible et compréhensible. Les médias qui ne devraient pas être un produit marketing comme les autres, le sont trop souvent.
Rappelons que la profession est régulièrement vilipendée à travers de nombreux sondages alors que chaque année des milliers d'étudiants tentent les concours d'admission aux écoles. Il y a la un paradoxe qu'il serait intéressant d'étudiant plus au-delà.

Après réflexion, les damnés de la presse ne sont pas les damnés de la terre. Juste des hommes et des femmes qui ont joué et qui ont perdu.



Par (dernière modification le 09/07/2014)





1.Posté par michel barda le 13/07/2014 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

promu commandeur dans l'ordre nationale du mérite, fait très rare dans notre département de l'yon...  

Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5




Dans nos blogs :

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...



Le Podcast Journal sur :