Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
16/02/2011

Edito : Ecoutez un regard décalé


L'actualité des révolutions tunisienne et égyptienne, sans parler de celle des pays qui aimeraient bien en faire autant – la liste s'allonge d'ailleurs rapidement, l'Algérie, le Yémen, la Jordanie, etc... - semble involontairement occulter celles des régions ou pays, où les systèmes politiques autoritaires bien que souvent confrontés à des révoltes, n'ont pas encore vu leur pouvoir vraiment remis en question. Que l'on ne s'impatiente pas, cela viendra en son temps.


Edito : Ecoutez un regard décalé
C'est ainsi que le bonheur des uns ne fait pas forcément le malheur des autres, mais toutefois est bien pratique pour certains. Toutes les caméras et micros du monde sont tournés en ce moment vers le Maghreb et le Machrek, permettant à d'autres régimes autoritaires - je pense particulièrement à ceux d'Asie centrale - de continuer leurs petites affaires sans problèmes. Qu'on se rassure, même avant les révolutions qui bouleversent le monde arabe aujourd'hui, on ne s'y intéressait pas. Enfin, quand je dis nous, je parle évidemment des médias, parce que d'autres en revanche s'y intéressent de très près. Toutefois, je ne suis pas complètement honnête car la presse a quand même relevé la visite qu'a effectué le président de l'Ouzbékistan, Islam Karimov invité, il y a peu, par le président de la Commission européenne José Manuel Barroso à Bruxelles, se justifiant par le besoin d'entretenir des relations avec ce pays pour des raisons économico-énergétique.
Penchons-nous aujourd'hui pour l'occasion sur le cas du Kazakhstan. Les politiciens et les entreprises français ne pouvant plus pour l'heure commercer avec les autocrates arabes s'intéressent de plus en plus à ceux d'Asie centrale. Mon attention a été retenue à la lecture d'un excellent article de Guillaume Dasquié sur la question et m'a rappelé l'information sur l'Ouzbékistan. Rappelons qu'en 1991, la disparition de l'Union soviétique a entraîné l'indépendance de cinq républiques d'Asie centrale : le Kazakhstan, le Kirghizstan, l'Ouzbékistan, le Turkménistan et le Tadjikistan qui semble être le moins pire de tous. Toutes à des degrés divers sont des pouvoirs forts, c'est un euphémisme, où l'opposition politique, la presse et les droits de l'homme représentent l'ennemi. Parmi toutes ces anciennes républiques soviétiques, le Kazakhstan est la plus riche – uranium et pétrole principalement. Alors que l'Union européenne et la France viennent de se voir reprocher leurs activités politico-économico financières avec les régimes autoritaires arabes et que le moins que l'on puisse dire est que leur défense fut des plus minables, il semble que la leçon n'ait pas été comprise. On ne peut plus travailler avec le Maghreb, qu'à cela ne tienne, tournons nous vers l'Asie centrale ! Derrière le président Sarkozy, c'est Thierry Mariani, l'actuel secrétaire d'État aux Transports, - je ne saisirai pas l'occasion de vous parler des problèmes d'éthique et de mélange des genres bien que je suis terriblement tenté, mais ce sera pour la prochaine fois, qui officie. Mais revenons à Mariani qui est le VRP officiel de la France au Kazakhstan, pays où d'après Amnesty International, les brutalités policières et la torture seraient monnaie courant. Mais cela n'empêche personne de dormir. Et puis n'est-ce pas, si ce n'est pas nous, ce sera d'autres, alors autant en profiter. Combien de temps encore faudra-t-il entendre cette litanie déjà servie dans le cadre par exemple, des relations économiques avec la Chine ? Et il ne s'agit pas ici de défendre un discours droitdel'hommiste, utilisé aujourd'hui à tout va. Non, il s'agit juste de se poser la question, à savoir un pays comme la France ou plus globalement l'Union européenne ont-elles vraiment raison de croire que l'économie doit primer sur le respect des individus ? Le discours sur la perte des valeurs en Occident, est une autre de ces récurrentes déclarations me mettant elle aussi mal à l'aise. Pourtant, à valoir à tout prix commercer avec ce type d'individus, il est certain que nous y perdons notre âme. Nous n'agissons même pas indirectement pour le bien des populations, puisque l'argent est détourné par les autocrates en question, contredisant l'argument que l'on pourrait nous avancer à ce sujet. A trop les fréquenter, nous allons finir par leur ressembler, ou du moins nos dirigeants qui eux aussi, donnent l'impression de confondre certains intérêts. Qu'ils se méfient alors des réactions populaires, elle n'éclatent pas toujours que chez les autres.

editopodcast150211.mp3 edito_podcast_160211.mp3  (3.8 Mo)




Par (dernière modification le 16/02/2011)





1.Posté par Gervais Loko le 16/02/2011 09:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je salue la pertinence de l'analyse: il importe que les dirigeants des grandes démocraties écoute...  

Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...

L’Amérique post-Trump [Revue de presse]

Trois semaines après l’élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le monde entier s’étonne encore de ce résultat inattendu....



Le Podcast Journal sur :