Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
28/06/2011

Edito : Ecoutez un regard décalé


Dans quelques jours, la Hongrie passera le flambeau à la Pologne. Ainsi la présidence de l'Union européenne restera pour encore six mois en Europe centrale. Néanmoins, la continuité ne sera pas forcément de mise et la politique de la petite phrase de qui fera mieux que l'autre s'est déjà fait sentir. En effet, la Pologne a déjà annoncé "qu'elle était bien décidée à redonner du lustre à la présidence européenne", les Hongrois apprécieront. Pourtant, ceux-ci n'ont pas démérité et peuvent se vanter de quelques succès. Le dernier en date étant d'avoir réussi à fixer une date d'adhésion pour l'entrée dans l'Union européenne de la Croatie. Mais il est vrai que les différentes affaires qui se sont succédé au cours de cette présidence ont détourné l'attention des Européens et c'est ce qui certainement restera dans la mémoire collective.


Edito : Ecoutez un regard décalé

editopodcastjournal_28_juin_2011.mp3 Editopodcastjournal 28 juin 2011.mp3  (4.12 Mo)


La Pologne fera-t-elle mieux ?
La présidence polonaise du Conseil de l'Union européenne commence pourtant elle aussi sur un couac. Ainsi le commissaire européen chargé du Budget, Janusz Lewandowski n'a pas hésité lors d'une interview dans un journal polonais de préciser qu'il était opposé aux objectifs de l'Union européenne sur le climat. Cette interview est tout d'abord passée inaperçue avant que Greenpeace ne fasse circuler l'information. La position du commissaire polonais est en parfaite adéquation avec celle de son gouvernement qui de son côté a clairement signifié lors d'un Conseil Environnement de l'Union à Luxembourg que les ambitions européennes n'iraient pas au delà au moins pendant les six mois de la présidence polonaise. La Pologne est le seul pays a avoir adopté cette position. Et ce n'est évidemment pas un hasard, celle-ci étant liée à la découverte du nouvel eldorado que serait la Pologne dont le sol serait gorgé n'ont pas d'or mais de gaz de schiste. De nombreuses multinationales internationales se sont ruées sur le pays qui on l'imagine bien a négocié tout cela à prix d'or. Ce n'est par conséquent pas le moment de faire la fine bouche en matière d'environnement, peu d'études ayant pour l'heure démontré les éventuelles conséquences de l'exploitation du gaz de schiste et personne ne semble pressé d'en commander. Parallèlement, rappelons que la Pologne reste un des derniers grand pays producteurs de charbon en Europe. Au delà des risques environnementaux que Varsovie semble prête à prendre, il s'agit avant tout d'un problème politique. La Russie reste le grand pourvoyeur d'énergie pour la Pologne, à l'instar des autres pays d'Europe centrale qui tous souffrent de cette dépendance. L'indépendance énergétique des pays d'Europe centrale de l'Union européenne sera d'ailleurs une des priorités de la présidence polonaise.
A quelques jours du 1er juillet, l'attitude souverainiste de la Pologne sur cette question ne semble pas un bon gage d'esprit européen. La position de Varsovie n'est pas nouvelle, déjà en 2008, elle doutait et avait protesté contre les objectifs européens environnementaux proposés pour 2020.
Toutefois, la Pologne reste ambitieuse et veut elle aussi marquer sa présidence tournante en coordination avec le Danemark et Chypre. Dans un contexte économique et de politique internationale difficile, Varsovie axera ses priorités sur la défense européenne – incluant les questions énergétiques -, l'intégration du marché unique et l'ouverture à l'Est. Après la Croatie, la Pologne soutiendra les candidatures serbe et ukrainienne. Alors que la Pologne a refusé de participer aux opérations militaires en Libye, le Premier ministre Donald Tusk semble avoir évolué sur la question car un ambassadeur polonais représentera l'Union européenne à Benghazi, la capitale de la rébellion libyenne, pendant la durée de sa présidence à l'instar des diplomates hongrois qui étaient restés à Tripoli le temps de leur présidence. La Pologne qui ne fait pas encore partie de la zone euro a exprimé sa position solidaire envers la Grèce. Mais c'est surtout le sommet du Partenariat oriental prévu initialement sous la présidence hongroise qui marquera un des temps forts de ces six mois prévu fin septembre. Comme dans le cadre de sa politique énergétique, la Pologne avec l'ouverture à l'Est devra ménager la Russie qui s'inquiète de cet intérêt occidental sur un espace qu'elle estime être le sien depuis plus de 1000 ans.


Par (dernière modification le 28/06/2011)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :