Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
29/06/2014

Edito estival – De Kiev à Sarajevo, des endroits originaux pour passer ses vacances


En ce début d'été, vous êtes légèrement vêtus, la tête vidée de tout souci, pourvus de crème solaire, maillot de bain et autres instruments de farniente. Seule la destination de vos vacances vous fait défaut. Mais oubliez donc les pyramides de La Grande-Motte, fratras de béton que leurs laitances trahiront bientôt, dédaignez les 5.000 tonnes de sable de la 13e édition de Paris plages, zappez la pinasse de votre oncle au Cap Ferret... Les vraies destinations en phase avec l'actualité sont ici!


edito_estival.mp3 Edito_estival.mp3  (2.84 Mo)


Comme lieu de villégiature original et audacieux, vous devriez songez à l'Ukraine, qui ce week-end a marqué un pas décisif vers une association avec l'Union européenne. Son nouveau président oligarche, Petro Porochenko, l'a rappelé lors de sa rencontre du Président du Conseil européen Herman Van Rompuy: "Cet accord offre une nouvelle perspective pour moderniser le pays". Alors, direction Kiev, il s'agit de vérifier quelles opportunités touristiques ces nouvelles autorités proeuropéennes peuvent offrir. Évitons soigneusement les belles plages de Crimée, où les émissaires russes font grise mine, et à l'instar du Mississippi, remontons le fleuve Dniepr jusqu'au Nord. Passées les collines de la capitale ukrainienne, vous devriez atteindre la ville de Pripyat, d'une quiétude idéale pour planter la tente. Le lieu est boisé, peu fréquenté, avec toutes commodités: piscine, grande roue, et un véritable musée à ciel ouvert de l'époque soviétique. En revanche, regardez où vous mettrez les pieds et prévoyez une alimentation en énergie, car les vannes de Gazprom, à supposer qu'il y en ait dans le coin, sont menacées de fermeture, et vous ne pourrez pas non plus compter sur l'électricité de la centrale voisine de Tchernobyl. Au final, vous réalisez que dans ce pays en partition qu'est l'Ukraine, les enjeux économiques ne profiteront pas à tout le monde.


Commémoration séculaire à Sarajevo

De retour, toujours en quête de sensations (surtout si vous vous prénommez Ferdinand ou François), vous marquez votre différence avec les chefs d'États européens en vous rendant à Sarajevo. La capitale bosnienne, en effet, n'a été foulée que par peu d'élites politiques hier, pour la commémoration des événements qui, un siècle plus tôt, déclenchaient la Première guerre mondiale, l'assassinat de l'archiduc héritier du trône d'Autriche-Hongrie et de son épouse Sophie. Il faut dire que les relents de division qui sommeillent entre les trois peuples serbe, croate et bosniaque (c'est-à-dire orthodoxe, catholique et musulman), issus des accords de Dayton en 1995, n'arrangent rien. Comme un symbole de cette division, l'inauguration à l'Est de Sarajevo par les Serbes de Bosnie d'une statue du nationaliste Gavrilo Princip, auteur de l'attentat du 28 juin 1914. À ce spectacle, vous comprenez encore que vous passerez difficilement ici, dans cet État artificiel du cœur de l'Europe, vos vacances en "paix".

Quand le Brésil menace le défilé du 14 juillet

Reste à sombrer dans la banalité d'un séjour sur les plages de Copacabana, à Rio de Janeiro, non loin du stade de football. Les huitièmes de finale de la Coupe du monde battent leur plein, et les deux matchs prévus demain, France-Nigeria et Allemagne-Algérie, promettent encore de l'effervescence sur les Champs-Élysées. Mais la célèbre avenue parisienne pourrait être privée du défilé de la fête nationale française le 14 juillet prochain! Le président de la République François Hollande n'exclut pas l'hypothèse de le reporter d'une journée si l'équipe de France parvenait jusqu'en finale le 13 juillet prochain, ce qui serait synonyme d'un déplacement du chef de l'État au stade Maracanã de Rio. Décidément, celles et ceux qui ne suivent pas la Coupe du monde par aversion du ballon rond n'auront pas compris qu'il s'agit moins de football que de géopolitique...


Par (dernière modification le 29/06/2014)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :