Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Podcast Journal
28/06/2009

Etre Finisher Ironman, une sage folie !

CP


Ils vont le faire, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, ils vont aligner cette distance de 226 km en 16h maximum, sur trois disciplines ! Pari fou ? Inconscience ? Bien au contraire, dans cette course, rien n’est laissé au hasard.


Etre Finisher Ironman, une sage folie !
« Faire un Ironman, impossible, jamais je pourrais y arriver, c’est réservé à des athlètes hors normes ! ». Voilà une idée reçue à laquelle on peut facilement tordre le cou ! Il suffit pour cela de regarder le pourcentage pro/amateur d’un Ironman. Celui de Nice ne déroge pas à la règle : 1% de pros contre 9% d’amateurs, « groupe d’âge » dans le jargon des triathlètes. Leur profil forcément intrigue, qui sont-ils ?



Etre Ironman c’est une manière de vivre en intégrant le sport à tous les échelons du quotidien. C’est concilier travail, vie de famille et sport, en les conjuguant au temps des voyages et de la compétition. Le volume moyen d’entrainement d’un triathlète varie entre 10 et 40 heures hebdomadaires, selon qu’une course est plus ou moins proche.



La diététique tient aussi une place importante, les athlètes sont de mieux en mieux informés, ce qui leur permet de gérer au mieux leur course. Bien manger, faire du sport, avoir une vie saine, voilà les clefs de leur réussite, rien à voir avec une bande d’illuminés un peu « barrés » qui font des efforts inconsidérés ! Loin du cliché du sportif monolithe, on les retrouve chefs d’entreprises, restaurateurs, chirurgiens, professeurs, avocats, profs…des gens comme tout le monde qui sortent de l’ordinaire en somme…



Le bonus qui les mène à l’exploit, c’est le mental, l’adrénaline procurée par l’ampleur de l’épreuve, son caractère unique. Devant une telle course il n’y a pas d’individualité, c’est contre soi-même que l’on bat –en dehors de la compétition des pros bien-sûr- au fil des heures on s’entraide, on s’encourage, c’est cela aussi l’esprit Ironman. Et puis il y a le public, les volontaires qui prennent le relais et accompagnent les athlètes au moment où parfois le corps flanche, pour arriver au point d’orgue : la ligne d’arrivée où la famille attend, pour fêter ensemble la réussite après de longs mois d’efforts.



Alors, les Ironman, des fous ? Pas si sûr…. Pour s’en assurer il suffira de voir leurs regards lucides dimanche à 6h30, plage de la Baie des Anges.



Photos 3 disciplines libres de droits :

http://www.flickr.com/photos/triangleevents/2615770410/in/set-72157605749011014/

http://www.flickr.com/photos/triangleevents/2614965179/in/set-72157605749011014/

http://www.flickr.com/photos/triangleevents/2614989333/sizes/l/in/set-72157605749011014/



IRONMAN France – Nice

Le 28 juin 2009

3.8km SWIM | 180km BIKE | 42.195km RUN

50 places qualificatives pour le Championnat du Monde Ironman le 10 octobre 2009

16 heures et plus d’animations le jour de l’épreuve

45 pros inscrits

Etre Finisher Ironman, une sage folie !

Etre Finisher Ironman, une sage folie !


Par Podcast Journal (dernière modification le 28/06/2009)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le marathon azuréen - 22/11/2016

L'hebdo athlétique - 22/06/2016

L'hebdo athlétique - 14/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 17




Dans nos blogs :

L'UNICEF s'alarme: 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim dans quatre pays d'Afrique

Près de 1,4 million d'enfants peuvent mourir de la famine cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon le Fonds...



Le Podcast Journal sur :