Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Jacques-Noël Bouttefeux-Leclercq

Ex-Yougoslavie - Arrestation du dernier fugitif soupçonné de crimes de guerre

Communication de notre partenaire


Goran Hadžić, ancien 'Président' de la république autoproclamée de Krajina, est accusé d'être responsable du meurtre, de l'emprisonnement et de l'asservissement au travail forcé de civils croates et d'autres non-Serbes. Inculpé en 2004, il s'était réfugié depuis lors dans la clandestinité.


En réaction à l'arrestation mercredi 20 juillet en Serbie de Goran Hadžić, dernier suspect recherché par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre en Slavonie orientale (Croatie), le responsable des recherches sur la Serbie à Amnesty International, Sian Jones, a déclaré: "Grâce à cette arrestation, qui n'a que trop tardé, les victimes de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité en Croatie pourront enfin obtenir justice". 

L'arrestation de Goran Hadžić intervient deux mois après celle de l'ancien général bosno-serbe Ratko Mladić.
"Le Conseil de sécurité doit veiller à ce que le Tribunal dispose du temps et des ressources nécessaires pour juger Goran Hadžić et Ratko Mladić dans le respect des normes les plus strictes en matière de justice internationale". 
"Cette arrestation met en relief la nécessité pour les autorités des pays de l'ex-Yougoslavie d'enquêter sur les personnes soupçonnées de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité et de génocide et, lorsqu'il existe suffisamment de preuves recevables, d'engager des poursuites à leur encontre. Il y a des dizaines de milliers de tels suspects qui n'ont fait l'objet d'aucune enquête à ce jour". 
"Les autorités nationales doivent faire montre de volonté politique et de persévérance. La communauté internationale a la responsabilité, quant à elle, de vérifier que la justice de chacun de ces pays poursuit bien les auteurs des crimes odieux commis par toutes les parties au conflit, et de fournir une aide financière ou autre quand cela est nécessaire". 
ex_yougoslavie.mp3 Ex-Yougoslavie.mp3  (447.47 Ko)


01/08/2011




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Keep calm and think - 15/08/2017

1 2 3 4 5 » ... 62





Dans nos blogs :

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...



Le Podcast Journal sur :