Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
14/04/2017

Forte abstention des jeunes Français en perspective


Pour une présidentielle jamais les enquêtes d’opinion n’ont révélé un taux d’intention de l’abstention aussi haut, entre 30% et 40%, à quelques semaines du premier tour. Le taux approcherait les 50% pour les 18-25 ans. Ce déficit démocratique des jeunes ne serait pas propre à la France et toucherait plus largement les pays de l’OCDE.


Illustration. Photo (c) Marc Lagneau
Illustration. Photo (c) Marc Lagneau

abstention_jeunes.mp3 Abstention jeunes.mp3  (192.04 Ko)


Dans une étude de l’IFOP du mois de mars 2017, ils ne seraient que 56% des 18-25 ans à s’intéresser à la campagne électorale, mais seulement 50% des primo votants iraient voter et pas plus de 52% des jeunes en globalité.
Cette abstention serait due à de multiples raisons. Pas mal de jeunes ne se sentent pas bien représentés dans cette élection et ne pensent pas que la présidentielle va changer quelque chose à leurs problèmes et leurs inquiétudes. Certains s’abstiennent pour exprimer leur mécontentement de la classe politique.

Ce phénomène électoral des jeunes se retrouve dans les autres pays de l’OCDE et témoigne d’une abstention beaucoup plus marquée que celle des catégories plus âgées. En France, seulement 87% des jeunes primo votants déclarent s’être inscrits sur les listes électorales, soit 8% de moins qu’en 2012. D’une façon générale, plus de 80% des jeunes dans l’OCDE qui s’abstiennent aux deux premiers scrutins, deviennent des abstentionnistes chroniques, selon la directrice de LEPAC, Virginie Raisson.

Le déficit démocratique actuel pourrait à long terme menacer la démocratie. Il parait incohérent et risqué que les choix des politiques futurs échappent aux jeunes alors que le monde va vivre de grandes mutations dans l’avenir. Il est possible que se profile actuellement le déclin de la démocratie telle qu’on l’a connue jusqu’à maintenant.

Si on veut la préserver? Il semble inévitable que la question du pouvoir mais aussi de sa pratique puissent être mieux partagées. Pour cela les institutions devront dans l’avenir garantir une meilleure représentativité des citoyens, dont les jeunes, chez les élus et la lier à une pratique nouvelle pour la France, celle de la démocratie directe.

Alors, demain peut-être, si la démocratie se réinvente les nombreux défis (écologique, technologique, éthique…) auxquels devra répondre notre société pourraient se faire de façon partagée et plus responsable.




Par (dernière modification le 13/04/2017)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Murmure d'Angers - 24/10/2016

1 2 3 4





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :