Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
06/02/2017

Irak-États-Unis: réciprocité de la mesure anti-immigration


Le Parlement irakien a voté à la majorité pour demander au gouvernement d'appliquer une mesure de réciprocité concernant les États-Unis, après la décision de Donald Trump d'interdire l'entrée des ressortissants irakiens sur le sol américain. Les parlementaires irakiens espèrent toutefois que l'administration américaine reconsidérera le décret anti-immigration.


Parlement irakien. Photo (c) James Gordon.
Parlement irakien. Photo (c) James Gordon.

irak_etats_unis.mp3 Irak-Etats-Unis.mp3  (970.24 Ko)


Œil pour œil, dent pour dent! Les parlementaires irakiens se sont prononcés, le 30 janvier 2017, en faveur d'un vote par le gouvernement d'une mesure de réciprocité visant les Américains, après la décision du président Donald Trump d'interdire l'entrée des citoyens irakiens et de six autres pays à majorité musulmane aux États-Unis.

L'Irak est pour l'instant le seul pays qui ait annoncé le principe de réciprocité aux voyageurs américains. Si elle était prise, une telle décision pourrait affecter la coopération entre Washington et Bagdad dans la lutte contre l'organisation État islamique. Les États-Unis comptent plus de 4.800 soldats en Irak et sont les principaux acteurs de la coalition internationale qui soutient depuis septembre 2014 les forces irakiennes dans la lutte anti-djihadiste.

Le ministère irakien des Affaires étrangères a appelé les États-Unis à revenir sur la décision suspendant l'entrée des citoyens irakiens sur le sol américain, en la qualifiant d'"erronée". De son côté, le Premier ministre irakien, Haïder al-Abadi, n'a pour le moment pas réagi publiquement.

Le président américain Donald Trump a signé, le 27 janvier 2017, un décret bloquant l'entrée aux États-Unis pendant trois mois des ressortissants d'Irak, d'Iran, de Libye, de Somalie, du Soudan, de Syrie et du Yémen, afin, selon lui, de stopper l'entrée éventuelle sur le territoire américain de "terroristes islamistes radicaux".


Critiques contre le décret anti-immigration du président américain Donald Trump



Par (dernière modification le 04/02/2017)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 58




Dans nos blogs :

L'UNICEF s'alarme: 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim dans quatre pays d'Afrique

Près de 1,4 million d'enfants peuvent mourir de la famine cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon le Fonds...



Le Podcast Journal sur :