Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Jeanne Voisin
14/12/2014

Jumeaux princiers et souvenirs


Le monde entier a appris ce mercredi 10 décembre, que LL.AA.SS. Gabriella, comtesse de Carladès et le prince héréditaire Jacques, marquis des Baux, étaient venus agrandir la famille princière de Monaco. Ce dernier, bien que né deux minutes après sa sœur, est appelé à régner un jour. Il le fera sous le nom de Jacques II, succédant par delà les siècles à son lointain ancêtre Jacques Ier.


Retour à Matignon

Jacques de Matignon et Louise-Hippolyte Grimaldi
Jacques de Matignon et Louise-Hippolyte Grimaldi

jumeaux_princiers_monaco.mp3 Jumeaux princiers Monaco.mp3  (218.7 Ko)


A vrai dire, rien ne destinait Jacques François Léonor de Goyon de Matignon, né à Torigni-sur-Vire, dans l'actuel département de la Manche, en Normandie, le 22 novembre 1689 à devenir prince de Monaco. Le 20 octobre 1715, il épouse Louise-Hippolyte, née le 10 novembre 1697, fille du prince Antoine Ier et de Marie de Lorraine. Antoine Ier meurt le 20 janvier 1731, sa fille lui succède mais son règne fut très court puisqu'elle meurt le 29 décembre suivant. Son mari devient alors prince de Monaco sous le nom de Jacques Ier. Il abdique le 7 novembre 1733 en faveur de son fils Honoré, âgé de 13 ans, et se transforme en régent d'Honoré III. C'est en réalité, Antoine, chevalier Grimaldi, fils naturel d'Antoine Ier qui gouverne la Principauté. Jacques, duc de Valentinois préfère vivre à Paris, dans son somptueux hôtel, qui deviendra plus tard la résidence du Premier ministre français, au milieu de ses riches collections. Il meurt le 23 avril 1751.

Aussi à Matignon, petite localité de 700 habitants entre Saint-Malo et Saint-Brieuc, cette naissance gémellaire n'a-t-elle pas laissé indifférent et l'attribution du prénom Jacques au petit garçon en a touché plus d'un. Les cloches ont sonné mercredi soir à 20h et sonné encore hier samedi, à 11h45, pendant la distribution de dragées qui avait lieu de 10 à 12h sous les Halles de Matignon, organisée par l'association "Les amis du passé en Pays de Matignon". "Ça parait étrange de loin, mais, pour nous, c'est important", a expliqué sa présidente Anne Marsaudon. Et de préciser "Les liens entre Monaco et Matignon sont très anciens puisque ça date de 1715. C'est le mariage de Jacques de Matignon avec Louise-Hippolyte Grimaldi, fille du prince de Monaco. A cette époque-là, les deux régions ont été liées et restent liées". Avant d'ajouter "Nous sommes en relation régulièrement avec le prince de Monaco, on a envoyé une lettre de félicitations". En juillet 2012, S.A.S. Albert II était venu à Matignon pour découvrir les origines bretonnes de ses ancêtres. En ce samedi 13 décembre, les festivités se sont poursuivies avec un concert de la musique traditionnelle, à base de vielle et cornemuse. Les pompiers de Matignon-Saint-Cast Le Guildo ainsi que le Racing club de Matignon se sont joints pour assurer l'animation de la matinée. Quant aux commerçants de Matignon, ils ont décoré leurs vitrines de ballons rouges et blancs. Une d'entre eux confie "On aime parler de notre histoire et dire que nous avons un Prince de Monaco qui est issu de Matignon". Naturellement, Matignon arborait des drapeaux aux couleurs de Monaco.


Au cœur du Carladès

A quelques centaines de km de la Bretagne, les mêmes moments de liesse ont eu lieu. Centre Presse Nord Aveyron relate les propos d'Alain Cézac, maire de Mur-de-Barrez, lorsqu'il a appris la naissance des jumeaux princiers "C’est un bonheur, un ravissement!". La localité de moins d'un millier d'habitants est en plein Carladès. C'est Louis XIII, en 1643, qui donna, entre autres territoires, le comté de Carladès au prince Honoré II pour le dédommager de la perte de ses seigneuries en Espagne. Le couple princier y fut reçu en mai dernier et c'est là que le malaise subit de la la Princesse Charlène laissa penser qu'une possible maternité n'était pas exclue… Mercredi 10 décembre donc, dès la nouvelle reçue, les cloches de la vieille église St-Thomas-de-Canterbury ont immédiatement résonné et un vin d’honneur a été partagé à la salle des fêtes. Le lendemain jeudi, jour de marché, la foule était nombreuse dans les rues pour commenter l'événement. Et le maire d'exprimer encore ses sentiments "Nous sommes heureux pour les parents et fiers d’avoir été choisis. Car le choix de la principauté de donner le titre nobiliaire de comtesse du Carladès à Gabriella n’était en rien une obligation". Et à travers la localité, on pouvait entendre quelques Barréziens qui rêvaient tout haut "C’est un conte de fée. Nous allons devenir une destination pour paparazzi!". Alain Cézac a contacté les élus des autres communes du Carladez ou Carladès, Carlat, Vic-sur-Cère, afin de s'entendre pour adresser un cadeau à la jeune comtesse. Les liens entre le Carladez et la Principauté ne sont pas un vain mot et au printemps prochain, la garde républicaine devrait venir à Mur-de-Barrez, en compagnie des carabiniers monégasques. A noter que si Mur-de-Barrez est dans le département de l'Aveyron et donc en région Midi-Pyrénées, Carlat et Vic-sur-Cère sont dans celui du Cantal et dans la région Auvergne...

Un cadeau insolite

Les deux enfants du couple princier de Monaco, vont en recevoir un auquel on ne s'attendait pas. En effet, la fabrique de bérets de Laàs, village de 118 habitants sur 6,4 km2, dans le département des Pyrénées atlantiques, a préparé un paquet d'un type spécial pour la famille princière. On avait remarqué que la Princesse Charlène arborait, lors de la dernière fête nationale de Monaco, un élégant couvre-chef en forme de béret. Il n'en fallut pas plus pour que le béret basque revînt presque à la mode et donnât aux dirigeants de la manufacture de Laàs, l'idée de ce geste pour célébrer l'heureux événement. Cinq bérets ont donc été envoyés à Monaco, trois pour le couple princier, dont un pour S.A.S. Albert II, aux couleurs rouge et blanc de son club de l'A.S. Monaco, et un pour chacun des enfants. Un cadeau qui revêt en plus une valeur symbolique quand on sait que la localité béarnaise aimerait devenir une principauté. Les statuts de l’association "Principauté de Laàs en Béarn", élaborés depuis 2011, ont même été publiés au Journal Officiel de la République française en avril dernier. Ceci, afin de mettre en avant les spécificités de son territoire au sein du "Béarn centre du monde".


A Monaco, c'est un événement historique



Par Jeanne Voisin (dernière modification le 14/12/2014)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Qui est Theresa May? - 07/10/2016

Destin presque royal - 02/07/2016

1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Journée des droits humains : les motards de noël embrasent les rues françaises

Ce samedi 10 Décembre, journée des droits humains, se déroulait la huitième parade de Noël des motards. Le principe est simple, chaque...

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...



Le Podcast Journal sur :