Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
08/05/2016

Koweït: Libération d'une activiste


Condamnée pour avoir répété en public des propos tenus par l'opposant politique koweïtien Musallam Al Barrak, qui purge une peine de deux ans de prison pour crime de lèse-majesté.


liberation_activiste_koweit.mp3 Libération activiste Koweït.mp3  (894.52 Ko)


Rana Jassem Al Saadoun a été libérée, le 17 avril 2016, en échange d'une caution de 1.500 euros. Cette activiste koweïtienne avait été appréhendée par les services de sécurité de l’aéroport à son arrivée au Koweït, le soir du 16 avril 2016, en vue de purger une peine de trois ans de prison à laquelle elle a été condamnée en juin 2015 pour avoir mis un discours de l'ex-député koweïtien Musallam al Barrak en ligne sur YouTube.

Lors d’un sit-in organisé le 19 avril 2016 à la diwaniya (salon traditionnel où se rencontrent les Koweïtiens) de l’ancien député Musallam Al Barrak, les manifestants ont appelé le peuple koweïtien à soutenir les prisonniers d’opinion. Ce sit-in s’est tenu en présence d’anciens députés et de représentants de différents courants politiques. Par ailleurs, Amnesty International (Al) a demandé la libération immédiate et inconditionnelle de Musallam Al Barrak, considéré comme "un prisonnier d’opinion emprisonné uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression."

En avril 2015, l'ex-député a été condamné à deux ans de prison pour "atteinte au statut de l’Émir". En cause, cette mise en garde que le député a lancée à l’Émir Cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah lors d’un discours en octobre 2012: "Au nom de la Nation, au nom du peuple, nous ne vous permettrons pas d’exercer un pouvoir autocratique". Au Koweït, le fait de critiquer l’Émir est passible de prison.


Manifestations de soutien à Mousallam Al Barrak en 2012



Par (dernière modification le 07/05/2016)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Guerres hors la loi - 14/11/2016

1 2 3 4 5 » ... 55




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :