Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
29/03/2011

L'ONU S'ATTAQUE À LA POLLUTION MARINE


Réunis à Honolulu, aux Etats-Unis, dans la cadre de la 5ème Conférence internationale sur les déchets marins organisée par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), des représentants de gouvernements, des chercheurs et des chefs d'entreprises venus de 35 pays, se sont entendus sur une série de nouveaux engagements et de partenariats destinés à s'attaquer au problème de la pollution des mers et des océans de la planète par des déchets.


En dépit des efforts déployés ces dernières décennies pour prévenir et réduire la pollution marine par des déchets comme les emballages de plastique, des filets de pêche abandonnés ou des déchets industriels ou domestiques, le problème continue de croître.

Selon le PNUE, le manque de coordination entre les programmes mondiaux et régionaux de gestion des pollutions marines, les lacunes dans l'application des réglementations internationales et nationales existantes et les modes de production et de consommation sont à l'origine de l'aggravation du problème.

L'ONU estime ainsi qu'au moins 267 espèces marines dans le monde sont touchées par l'ingestion de déchets marins, dont 86% des espèces de tortues de mer, 44% de toutes les espèces d'oiseaux de mer et 43% de toutes les espèces de mammifères marins.

Il y a également une inquiétude croissante sur l'impact potentiel de cette pollution sur la santé humaine, en raison des substances toxiques rejetées par les déchets plastiques. Les particules de "micro-plastique", nées de la désagrégation des matières plastiques, peuvent en effet contenir des accumulations de contaminants liés aux cancers, aux problèmes reproductifs et d'autres risques sanitaires.

Par ailleurs, les débris accumulés sur les plages et les côtes peuvent avoir un impact économique sérieux sur les communautés qui sont tributaires du tourisme.

L'un des principaux résultats de la Conférence d'Honolulu réside dans l'adoption d'une déclaration finale qui propose une approche intersectorielle pour réduire l'apparition de débris marins, et les dommages causés aux habitats marins et à la biodiversité, mais aussi à l'économie mondiale et à la santé humaine.

Pour améliorer la gestion des déchets à travers le monde, la déclaration adoptée par les participants encourage le partage de solutions techniques et juridiques fondées sur le marché, afin de réduire la quantité de déchets marins et d'améliorer la compréhension locale et régionale de l'impact du problème.

Les déchets marins sont un symptôme de notre société de gaspillage et de notre manière d'utiliser nos ressources naturelles. Il affecte tous les pays et tous les océans, et nous montre de manière très visible, alors que les Etats se préparent au Sommet de la terre de Rio, de 2012, l'urgence de se diriger vers une économie verte, caractérisée par de faibles émissions de carbone et une gestion efficace des ressources économiques, a déclaré le Directeur du PNUE, Achim Steiner dans un message aux délégués de la conférence.

"L'impact des déchets marins sur la flore et la faune des océans est un problème que nous devons aborder aujourd'hui avec beaucoup plus de rapidité", a-t-il ajouté, avant de souligner toutefois qu'une communauté ou un pays agissant isolément ne constitue pas une réponse à ce problème.

"Nous devons nous attaquer collectivement aux déchets marins, en allant au-delà des frontières des pays et en impliquant le secteur privé qui a un rôle essentiel à jouer, tant dans la réduction des types de déchets susceptibles de terminer dans les océans du monde, que par la recherche de nouveaux matériaux", a-t-il poursuivi, estimant que c'est en réunissant tous ces acteurs qu'une véritable différence pourra être faite .

Pour le PNUE, les éléments de la déclaration finale de la Conférence constituent la première étape du développement d'une plate-forme mondiale pour la prévention, la réduction et la gestion des déchets marins.

Baptisée "Stratégie d'Honolulu", ce document, dont l'élaboration par les participants de la Conférence n'est pas entièrement achevée, aura pour objectif de fournir un cadre stratégique pour coordonner des plans d'action destinés à réduire et gérer les déchets marins au niveau mondial. La stratégie sera finalisée après la conférence.

pollution_marine.mp3 pollution_marine.mp3  (499.62 Ko)




Par (dernière modification le 29/03/2011)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

"Nés quelque part" - 11/04/2017

1 2 3 4 5 » ... 23





Dans nos blogs :

« Un clip au poil » 22 juin

Un clip au poil #6 : Best Coast - Crazy For You En cas de canicule, il est fortement recommandé d'écouter Best Coast les doigts de pied en...



Le Podcast Journal sur :