Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
J.N.B.L.
08/11/2010

L'actualité des droits humains et de leurs violations

Communication de notre partenaire


Les actualités dans le monde


Nations unies (ONU): Soutenir la dernière résolution sur le recours à la peine de mort

L’Assemblée générale des Nations unies examine actuellement, lors de sa 65e session, la proposition de résolution A/C.3/65/L.23 relative à un moratoire sur le recours à la peine de mort. Il s’agit de la troisième résolution portant sur cette question depuis 2007.
Amnesty International salue le fait que, pour l’heure, 78 États de toutes les régions du monde ont décidé de soutenir conjointement cette résolution, et encourage les autres États à se joindre à eux. L’organisation exhorte les États à faire barrage à tout amendement qui viserait à faire dévier la résolution de son objectif, qui est d’obtenir un moratoire sur les exécutions dans la perspective de l’abolition de la peine de mort.

Tunisie: Les grèves de la faim en cours jettent un coup de projecteur sur les atteintes aux droits humains

Selon certaines informations, au moins cinq personnes victimes d’atteintes aux droits humains auraient entamé une grève de la faim pour exiger le respect de leurs droits. Fatigués par des années de harcèlement et sans solution en vue, journalistes, militants politiques, opposants au gouvernement et défenseurs des droits humains semblent ne plus avoir d’autre recours que les grèves de la faim pour attirer l’attention sur leur exigence légitime de respect de leurs droits fondamentaux. Tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des prisons tunisiennes, les revendications des grévistes de la faim vont de la libération de prisonniers d’opinion à la délivrance de passeports et l’accès aux soins médicaux pour d’anciens prisonniers politiques.

Singapour: La justice de Singapour déclare coupable l’auteur d’un livre sur la peine de mort

"La déclaration de culpabilité prononcée contre l’écrivain Alan Shadrake pour outrage à l’autorité de la justice porte un nouveau coup à la liberté d’expression et à la critique légitime du système judiciaire de Singapour", a déclaré Amnesty International ce mercredi 3 novembre 2010.
Alan Shadrake, citoyen britannique âgé de 75 ans installé en Malaisie, a été reconnu coupable ce 3 novembre d’outrage à l’autorité de la justice en raison de la parution de son livre intitulé Once a Jolly Hangman: Singapore Justice in the Dock. Selon les termes du jugement, cet ouvrage, qui fait état de "graves fautes de la part des tribunaux", a "scandalisé les autorités judiciaires".

Ukraine: Harcèlement d'un syndicaliste

Amnesty International exhorte les autorités ukrainiennes à mettre fin au harcèlement dont est victime un syndicaliste qui vit caché depuis qu’un tribunal a ordonné le 29 octobre qu’il se soumette à un examen psychiatrique forcé. Un tribunal de Vinnitsa, dans le sud-ouest de l’Ukraine, a en effet ordonné le 29 octobre que cet examen soit réalisé, après que le ministère public a fait valoir qu’Andreï Bondarenko avait une "conscience excessive de ses droits et des droits d’autrui et [une] propension incontrôlable à défendre ces droits de manière irréaliste".
Andreï Bondarenko n’a pas d’antécédents de troubles mentaux et a déjà passé trois examens psychiatriques pour prouver sa bonne santé mentale. Le dernier examen a eu lieu en octobre.

Guinée-Conakry: La société civile guinéenne et internationale interpelle les acteurs de la crise et les appelle à la retenue

Les 101 organisations de la société civile guinéenne, française, régionale et internationale signataires, condamnent les violences et les attaques contre les populations civiles, les défenseurs des droits humains et les acteurs politiques guinéens qui se sont déroulées au cours de ces trois derniers mois en Guinée et appellent tous les acteurs et en premier lieu les autorités nationales à faire preuve de retenue et de modération.
Les scènes de violence qui ont marqué la campagne électorale pour le second tour de l’élection présidentielle et les interventions disproportionnées des forces de défense et de sécurité qui se seraient rendues responsables de violations graves des droits humains (agressions, arrestations et détentions arbitraires, vols, violations de domicile) constituent des actes contraires au droit national et, pour ce qui concerne les forces de sécurité de l'État, des actes violant le droit international des droits humains. Ces faits soulignent à nouveau, comme lors des événements du 28 septembre 2009 et ceux de 2007, l’impunité dont jouissent toujours les membres des forces de défense et de sécurité impliqués dans des violations des droits humains.

Inde: Libérer le prisonnier d’opinion Kartam Joga

Amnesty International suit de près le cas de Kartam Joga, un militant politique adivasi (aborigène) qui est incarcéré au Chhattisgarh – un État du centre de l’Inde. Cet homme, âgé de 40 ans, se trouve à la prison du district de Dantewada depuis le 14 septembre 2010.
Amnesty International estime que les charges retenues contre lui sont sous-tendues par des motifs politiques et servent de prétexte pour le détenir en raison de son militantisme politique, qui n’a pourtant jamais été caractérisé par le recours ou l’incitation à la violence. L’organisation pense que les autorités du Chhattisgarh ont décidé de l’emprisonner et de l’inculper à la suite de critiques formulées par la Cour suprême.

Tchad: Garantir la sécurité et le respect des droits humains dans la région du Dar Tama après la mort de deux militaires

À la suite de violents affrontements et de la mort, le 21 octobre 2010, de deux officiers de l’Armée nationale tchadienne, respectivement membres des ethnies zaghawa et tama, Amnesty International a appelé les autorités du Tchad à veiller à la sécurité et au respect des droits humains. L’organisation est inquiète de la montée des tensions entre les deux groupes ethniques moins de deux mois avant que la Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) ne se retire totalement du pays. Elle réitère son appel aux autorités tchadiennes pour qu’elles assurent la continuité de la sécurité et de la protection de la population dans l’est du Tchad après le retrait de la MINURCAT, qui doit s’achever le 31 décembre 2010.

Mauritanie: Recours systématique à la torture

À quelques jours de l’examen de la Mauritanie par le Groupe de travail du Conseil des droits de l’homme dans le cadre de l’Examen périodique universel (EPU) qui aura lieu à Genève le 10 novembre prochain, la Mauritanie doit s’engager à mettre immédiatement un terme à la torture et aux mauvais traitements. Le Conseil des droits de l’homme dont la Mauritanie fait actuellement partie ne peut se permettre d’ignorer les violations très graves commises dans les lieux de détention par un de ses membres.

Ouganda: L’absence d’enquêtes sur les violations présumées des droits humains dans la région de Karamoja garantit l’impunité

Amnesty International s’inquiète de ce que le gouvernement ougandais n’ait pas à ce jour mené d’enquêtes approfondies et indépendantes, dans les meilleurs délais, sur les informations récurrentes faisant état d’atteintes aux droits humains, notamment d’homicides illégaux, dont se seraient rendues responsables les Forces de défense populaire de l'Ouganda (UPDF) dans la région de Karamoja. Le gouvernement garantit ainsi l’impunité aux auteurs présumés de ces violences, qui émaillent le processus de désarmement actuellement mené dans la région.


Par J.N.B.L. (dernière modification le 08/11/2010)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Guerres hors la loi - 14/11/2016

1 2 3 4 5 » ... 55




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :