Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
04/04/2016

L’architecte Zaha Hadid n’est plus


L’architecture perd l’un de ses piliers. Zaha Hadid s’en est allée le 31 mars 2016 à Miami des suites d’une crise cardiaque. Considérée comme une légende de la discipline, son audace a changé la face de l’architecture contemporaine. Elle avait 65 ans.


Zaha Hadid. Photo (c) Knight Foundation
Zaha Hadid. Photo (c) Knight Foundation

zaha_hadid_1.mp3 Zaha Hadid.mp3  (1.47 Mo)


Zaha Hadid était connue et respectée de tous pour son parcours professionnel riche et ses réalisations spectaculaires. Elle est d’ailleurs la première femme à avoir obtenu en 2004 le prix Pritzker, l’équivalent du prix Nobel pour les architectes. "C'est avec une grande tristesse que Zaha Hadid Architects confirme que Zaha Hadid est décédée subitement à Miami tôt ce matin. Elle souffrait d'une bronchite contractée plus tôt cette semaine et a eu une crise cardiaque pendant son traitement à l'hôpital", a déclaré son cabinet dans un communiqué.


Une audace créative indéniable

Née le 31 octobre 1950 à Bagdad en Irak, et fille d’un riche homme d’affaires, Zaha Hadid se tourne d’abord vers les mathématiques qu’elle étudie à l’université américaine de Beyrouth, au Liban. Elle se forme plus tard à l’architecture à Londres au sein de la prestigieuse Architectural Association dont elle sort diplômée en 1977. Elle y côtoie Bernard Tschumi et Rem Koolhaas. Deux ans plus tard, elle crée son propre cabinet Zaha Hadid Architects, qui compte aujourd’hui 450 salariés. Ses premiers travaux, des peintures à l’huile grand format, s’inspirent des constructivistes russes. Mais c’est dans le bâtiment que l’irako-britannique s’épanouit. Elle incarnait l’excellence du mouvement déconstructiviste. Zaha aimait s’aventurer hors des sentiers battus; en proposant des projets aux lignes courbes, des matériaux modernes, des formes peu conventionnelles pour des réalisations caractérisées par la complexité et le dynamisme où les angles droits n’avaient que très peu leur place. Sa folie créative éclot en même temps que les nouvelles possibilités technologiques.

Une empreinte sur chaque continent

"Travaillant avec son associé Patrik Schumacher, elle s’intéressait aux relations entre l’architecture, les paysages et la géologie, qu’elle a associés dans l’exercice de son métier avec des technologies innovantes, ce qui se traduisait souvent par des formes architecturales inattendues et dynamiques" ajoutait par ailleurs son cabinet. Parmi ses nombreuses réalisations, l’on compte le Musée d’Art contemporain MAXXI à Rome, la piscine olympique de Londres réalisée 2012, l’Opéra de Canton en Chine, ou encore la tour Dominion, à Moscou en Russie. Zaha Hadid a laissé des traces de son passage aux quatre coins de la planète, sur chaque continent, et dans les principales mégalopoles. Elle fut également la première à remporter la prestigieuse médaille d'or royale pour l'architecture en 2015, ultime distinction avant sa disparition inattendue qui laisse le monde de l’architecture profondément endeuillé.




Par (dernière modification le 04/04/2016)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Qui est Theresa May? - 07/10/2016

Destin presque royal - 02/07/2016

1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

L'UNICEF s'alarme: 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim dans quatre pays d'Afrique

Près de 1,4 million d'enfants peuvent mourir de la famine cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon le Fonds...



Le Podcast Journal sur :