Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Jean-Jacques Becker, Canal Académie

L’armistice du 11 novembre 1918 - en savoir plus avec Canal Académie


L’armistice du 11 novembre 1918, par Jean-Jacques Becker, professeur émérite à l’Université de Paris X Nanterre.


Photo prise à l’issue de la signature de l’armistice
Photo prise à l’issue de la signature de l’armistice
Le 11 novembre 1918 à 2h15, dans le wagon de commandement du maréchal Foch installé dans la clairière de Rethondes, débute la cérémonie de signature de l’armistice. Ce n’est que trois heures après, à 5h, que le long texte est signé. L’ordre est aussitôt transmis de suspendre les hostilités.

Clemenceau pouvait annoncer la victoire de la France, victoire qu’il promettait un an auparavant dans son discours d’investiture, le 20 novembre 1917 : « Un jour, de Paris au plus humble village, des rafales d’acclamations accueilleront nos étendards, vainqueurs, tordus dans le sang, dans les larmes, déchirés des obus, magnifique apparition de nos grands morts. Ce jour, le plus beau de notre race, après tant d’autres, il est en notre pouvoir de le faire. Pour les résolutions sans retour, nous vous demandons, messieurs, le sceau de votre volonté ». En ce mois de novembre 1917, la position militaire de la France ne permettait pas de croire à l’éventualité d’une victoire. Seul Clemenceau s’était montré confiant.

Depuis avril 1917, les américains s’étaient associés aux Français et aux Anglais mais il faut attendre presque un an avant leur entrée réelle dans le combat. Les premiers combattants américains rejoignent les champs de bataille en avril 1918, à un moment où la situation des alliés est critique. Les allemands sont même sur le point de l’emporter. Que se passe-t-il pour qu’un armistice soit signé au profit des alliés, quelques mois plus tard, le 11 novembre ? Écoutons Jean-Jacques Becker.

Jean-Jacques Becker est spécialiste européen de l’histoire de la Grande Guerre, auteur de nombreux ouvrages sur cette période. Il a publié récemment « la Grande Guerre » une histoire franco-allemande aux éditions Tallandier et participa au dictionnaire de la Grande Guerre que vous pouvez retrouver sur Canal Académie dans « Au fil des pages » Dictionnaire de la Grande Guerre 1914-1918

12/11/2008




1.Posté par estelle le 13/11/2008 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

trés intérréssant, je suis entrein de fair un exposé sur l'armistice donc c'est cool

Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.

Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 62





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :