Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
A.L.
20/11/2013

L'homme qui renonça à l'argent


Voici l'histoire de Daniel Suelo, l'homme qui renonça à l'argent.


Septembre 2000, Daniel Suelo dépose ses économies – trente dollars – dans une cabine téléphonique. Il vit depuis ce jour sans argent et ne s’est jamais senti aussi serein.

Au lendemain de la crise financière de 2008, Mark Sundeen décide de raconter l’histoire de Daniel Shellabarger. Cet homme, issu de la classe moyenne, était allé à l’université, n’était ni malade mental, ni drogué, mais avait sciemment décidé de ne plus jamais avoir affaire à l’argent.

Lorsque Sundeen prit cette décision, Shellabarger s’était allégé de ses papiers d’identité, de son permis de conduire, mais aussi de son nom – il était devenu Suelo – et logeait dans une grotte au cœur de l’Utah.
Cela fait maintenant quatorze ans que Suelo ne touche plus à l’argent. Il refuse le troc, ne paye pas d’impôts, décline tout bon alimentaire ou toute forme d’aide sociale. Il cueille des plantes sauvages, glane des déchets alimentaires comestibles et accepte tout ce qui lui est donné spontanément, sans rien proposer en retour.

Il parvient à subvenir aux besoins naturels et nécessaires de tout être humain – manger, s’abriter, se réchauffer – et à assouvir pleinement ces besoins universels, moins basiques mais fondamentaux: être entouré et donner un sens et une dimension spirituelle à son existence.

Sundeen retrace le parcours insolite de Suelo tout en explorant la philosophie qui a guidé ce dernier, pas à pas, d’une enfance idéaliste vers une désillusion post-adolescente, jusqu’à une réinvention radicale du "bien-vivre autrement".

L’homme qui renonça à l’argent nous incite à méditer sur nos choix de vie et nous insuffle l’envie et l’énergie d’imaginer une vie meilleure.

"Ma richesse à moi, elle ne me quitte jamais. Se soucier de ce qui pourrait ou devrait advenir est un bien pire tourment que ce qui adviendra."

Reportage de la BBC



Par A.L. (dernière modification le 18/11/2013)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Vague de froid - 27/01/2017

Fête des Lumières - 10/12/2016

1 2 3 4 5 » ... 15




Dans nos blogs :

L'UNICEF s'alarme: 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim dans quatre pays d'Afrique

Près de 1,4 million d'enfants peuvent mourir de la famine cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon le Fonds...



Le Podcast Journal sur :