Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
WIM
06/01/2015

L'hypnose

Communication de notre partenaire WIM*


Le mot "hypnose" vient du grec Hypnos, le dieu du sommeil. L'hypnose est un "état de conscience particulier, entre la veille et le sommeil, provoqué par la suggestion" (Larousse). Le nom du psychiatre américain Milton Erickson est étroitement lié à l'hypnose qu'il a, en quelque sorte, "réinventée".


Un état de conscience particulier?

Illustration (c) Kai Stachowiak
Illustration (c) Kai Stachowiak
Cet état de conscience particulier est un état que tout le monde vit plusieurs fois par jour, de façon spontanée et naturelle. Comme dans les exemples suivants: en voiture, lorsque l'on s'aperçoit avoir conduit de manière automatique pendant que les pensées étaient ailleurs; ou au cours de la lecture d'un livre, lorsque l'on ne tourne plus les pages car on est en train de "rêver".

Les enfants ont une grande capacité à laisser surgir leur inconscient lors des jeux et semblent parfois "absents" du monde réel. Ils ont un accès naturel à leurs ressources inconscientes. Par leurs jeux, leurs rêveries, ils utilisent leur monde imaginaire pour comprendre le monde qui les entoure et se construire. Ils sont donc naturellement réceptifs à l'hypnose. Cette capacité qui s'estompe en grandissant pour le plus grand nombre, peut être ravivée par l'hypnose.
Ce passage est toujours le fruit d'un accord ou d'une décision du patient; il est favorisé par diverses techniques (fixation du regard, attention portée aux différentes parties du corps, confusion, etc.) et par l'état de vigilance généralisée dans lequel se trouve le thérapeute. 


Les formes d'hypnose

Plusieurs formes d'hypnose peuvent être distinguées: l'hypnose de "cabaret" (hypnose directive, souvent spectaculaire), l'hypnose classique (induction autoritaire avec ordres puis suggestions directes, approche globale et généralisée), l'hypnose humaniste (l'état ordinaire de conscience de la personne est considéré comme étant déjà un état "modifié"), l'hypnose médicale (peaufinée et adaptée aux besoins spécifiques d'anesthésie, analgésie ou propre au champ médical) et l'hypnose "ericksonienne" (établit une communication avec l'inconscient, suggestions indirectes, approche individuelle et spécifique avec une importance évidente de satisfaire les problématiques des patients).

Milton Erickson (1901-1980) a surmonté de nombreuses difficultés: il est paralysé et met tout en œuvre pour réapprendre à se mouvoir; il s'approprie une façon différente d'apprentissage pour combattre sa dyslexie; il développe "sa façon de faire" en hypnose. Pour lui, l'inconscient est non seulement l'endroit où sont refoulés nos traumatismes, mais également un réservoir de tous nos souvenirs, expériences, ressources, apprentissages et capacités.

L'hypnose est utilisée de plus en plus souvent en milieu médical et hospitalier, en préparation de grossesse ou pour l'accouchement, lors d'une intervention chirurgicale ou pour améliorer le ressenti des patients face à une maladie chronique douloureuse. Les migraines, les lombalgies, les algodystrophies, les douleurs fantômes, les douleurs neuropathiques, les douleurs du côlon et de nombreuses autres douleurs chroniques entrent dans ce cadre. À chaque cas clinique, il faut une approche différente qui prend en compte la personne et sa pathologie.

Dépressions, phobies, anxiété chronique, perte de confiance en soi sont des motifs fréquents de consultation. Dans la peur de la peur, le manque d'énergie, les attaques de panique, les crises de spasmophilie et les troubles du sommeil, l'hypnose met la personne en relation avec ses propres ressources pour atteindre ses objectifs.
En sexologie, perte du désir, éjaculation précoce, troubles de l'érection, vaginisme, frigidité font partie d'un déséquilibre global incluant une perte de confiance, une difficulté à entrer en relation avec son corps et avec l'autre et peuvent tirer bénéfice de l'hypnose.
L'hypnose peut également être utilisée dans le sevrage tabagique, les troubles du comportement alimentaire, le traitement des addictions (cannabis, alcool) et dans le cas de certaines réactions allergiques.
Pour les enfants, la rentrée des classes et difficultés scolaires, les difficultés de concentration, problèmes comportementaux, difficultés de langage et l'énurésie (pipi au lit), peuvent être améliorés par l'hypnose.

Comment se déroule une séance?

Avant une première hypnose, il est important de connaitre l'histoire du sujet et de recueillir les informations concernant les lieux et activités préférés ou, au contraire, pas du tout appréciés, pour établir le champ d'action en hypnose.

Lors d'une séance d'hypnose, le thérapeute induit une transe adaptée en profondeur au travail à faire. Plusieurs moyens pour accéder à cet état sont à sa disposition: compte à rebours, confusion, lévitation du bras. Le sujet voyage, tout en étant confortablement installé, à l'intérieur de soi, guidé et accompagné par le thérapeute.
Pendant la transe et grâce à sa voix et ses paroles, le thérapeute donne les suggestions spécifiques au patient afin de lui permettre d'utiliser toutes ses capacités et ressources pour trouver des solutions à un problème ou pour améliorer un ressenti spécifique.
Pendant l'hypnose on permet à la conscience (présente mais en retrait) de quitter sa fonction de contrôle pour un rôle d'observateur. Comme il s'agit d'un état intermédiaire entre la veille et le sommeil, une personne hypnotisée n'est pas endormie.
En état léger d'hypnose, elle peut avoir l'impression d'être bien éveillée, alerte. En état profond d'hypnose, elle est à la limite du sommeil.
Souvent, au cours d'une séance d'hypnose, elle fait l'expérience de différentes profondeurs d'hypnoses situées entre les deux extrêmes.

Cependant, le sujet maintient sa capacité de raisonner et son contact avec la réalité. Si la conscience du sujet n'est pas d'accord avec certaines suggestions, elle peut revenir en avant-plan et le sujet quitterait alors cet état de conscience particulier.

Dans l'hypnose ericksonienne, les mots d'ordre sont toujours "bienveillance" et "respect". Chaque séance est individuelle et personnalisée. Ce n'est pas le thérapeute qui apporte les solutions, il permet au patient d'en trouver...

Christina Lebreton 
Infirmière anesthésiste D.E
Coach de Vie 
Maître Praticien Hypnose Ericksonienne 
Monaco 

* www.wim.mc

Analyse de l'interview de Milton H. Erickson



Par WIM (dernière modification le 05/01/2015)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le pied - 02/07/2016

La vitamine D - 17/05/2016

1 2 3 4 5 » ... 13




Dans nos blogs :

Journée des droits humains : les motards de noël embrasent les rues françaises

Ce samedi 10 Décembre, journée des droits humains, se déroulait la huitième parade de Noël des motards. Le principe est simple, chaque...

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...



Le Podcast Journal sur :