Connectez-vous S'inscrire
Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Samedi 23 Août 2014
7:31
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)

Maria Bologna, Eva Esztergar

La Bombe H de l'Économie

14/04/2010
Lu par 2825 visiteurs web

Francesco Corrado a durant 7 ans retravaillé les textes rédigés par son père Giovanni Battista Corrado afin de pouvoir présenter aujourd’hui "La Bombe H de l'Économie". Un ouvrage qui, à partir d’évidences transmises par des grands économistes et philosophes tels que Platon, Davide Ricardo, Adam Smith, Alexis de Tocqueville, Bernard de Mandeville, Karl Popper, etc…, développe une théorie : les taxes doivent s’appliquer aux choses et non aux personnes.


Photo (c) Maria Bologna
Photo (c) Maria Bologna
Francesco Corrado a participé à plusieurs débats et conférences organisés à Gênes, Turin, Milan et Monaco, afin de démontrer "la nécessité de définir certains mots économiques souvent mal utilisés - à savoir : argent, production, revenu - et aborder une question d’actualité relative aux réformes économiques et fiscales."

Selon lui, l’argent n’est rien d’autre que la contrepartie de la production sans laquelle il n’existerait pas. La production ou richesse produite est bien évidement, l’ensemble des biens ou services considérés comme utiles à ceux à qui ils sont offerts et qui en bénéficient. Le revenu est le fond dans lequel l’individu puise pour sa consommation immédiate, son habillement et ses distractions ; c'est-à-dire la valeur quantitative de la richesse ou de la production consommée et/ou détruite. Actuellement, créer un produit signifie impliquer un bon nombre de personnes dans le processus productif, avec des emplois significatifs mais dont l’ensemble de leurs efforts ne peut pas être scindé. Si bien que le revenu imposable d’un individu est donné par la différence entre sa contribution au produit final et le coût du travail de tous ceux qui ont participé à sa réalisation. Par exemple : il est faux de dire que le bénéfice de la vente d’une automobile équivaut au prix de vente de cette dernière moins les salaires de ceux qui ont participé à la construire et qu’en outre, ce bénéfice doit être taxé. On pénalise ainsi celui qui travaille et qui crée une utilité à la collectivité et on valorise l’individu "parasite" qui ne s’emploie pas à l’amélioration du genre humain.

Présentée à travers des dessins d'époque, les situations mettant en exergue des contradictions de la société et quelques évidences assez générales de l'économie servent de base pour la théorie - clairement orientée du point de vue politique - qui restera tout de même utopiste...


Pour mieux connaître le raisonnement de l'auteur, écoutez le podcast audio ci-dessous

francesco_corrado_bombe_h_economie.mp3 Francesco_Corrado_Bombe_H_économie.mp3  (4.56 Mo)



Par Maria Bologna, Eva Esztergar — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 2825 fois — Contenu mis à jour le 14/04/2010




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

50 ans de la CNUCED - 18/06/2014

1 2 3 4 5 » ... 8












Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents